Publié le 11 Avril 2017

Scones Perrine Cuisine

Pour prendre des forces le matin de Pâques avant de partir à la chasse aux oeufs, voici un petit-déjeuner convivial et très très gourmand, un prélude à la journée chocolatée de ce dimanche, joyeuses Pâques !

Scones Perrine Cuisine

Pour 4 personnes

  • 125g de farine de blé complet
  • 75g de farine de blé blanche
  • 50g de son de blé Farin'Up
  • 60g de chocolat noir pâtissier
  • 50g de beurre demi-sel à température ambiante
  • 15cl de lait fermenté (+ pour la dorure)
  • 1 CS de sucre de canne
  • 1 CS de bicarbonate

Scones Perrine Cuisine

Préchauffer le four à 220°.

Mélanger les ingrédients secs.

Hacher très grossièrement le chocolat de façon à préserver de gros morceaux (chunks). Les incorporer au mélange.

Ajouter  le beurre coupé en dés et mélanger avec les doigts jusqu'à obtenir une consistance sableuse.

Incorporer le lait et mélanger jusqu'à obtenir une consistance homogène.

Abaisser la pâte en un cercle de 2cm d'épaisseur.

A l'aide d'un pinceau à pâtisserie, badigeonner les scones de lait fermenté.

Couper 8 parts dans la pâte crue.

Enfourner pour 12 minutes, ou jusqu'à ce que les scones commencent à dorer.

Les retirer du four et déguster tiède, le chocolat encore bien fondant...

Scones au son de blé, lait fermenté et chocolat
Scones au son de blé, lait fermenté et chocolat

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 4 Avril 2017

Pâte à tartiner chocolat blanc Perrine cuisine

Bientôt Pâques, et le Chocolat à toutes les sauces et tous les repas =) 

Commençons par le petit déjeuner avec cette pâte à tartiner au chocolat blanc et à la vanille, sur la base d'une recette du petit livre Larousse au lait concentré sucré. Que du bonheur à tartiner !

--

Pour 2 petits pots de 100g :

 

Faire fondre le chocolat blanc coupé en morceaux au bain-marie.

Quand il commence à se liquéfier, ajouter le lait concentré sucré et la crème. Mélanger jusqu'à obtenir un ensemble bien homogène.

Ajouter la poudre de vanille et mélanger.

Verser dans les pots, laisser refroidir et placer au réfrigérateur.

Cette pâte à tartiner se conserve une semaine pour une qualité gustative optimale.

 

Pâte à tartiner chocolat blanc et vanille

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters, #Petit déjeuner

Repost 0

Publié le 27 Mars 2017

Certes, c'est le printemps... mais :

  • parce que nous sommes encore en mars,
  • parce que je reviens d'une journée à la montagne,
  • parce que ça fait un bout de temps que je souhaite vous proposer cette chronique
  • parce que j'entends trop souvent les gens dirent qu'ils mangent toutes les semaines la même chose et qu'ils n'ont pas (ne prennent pas) le temps de cuisiner
  • parce que Mickaël d'Alex & Alex m'a contactée et décidée
  • ...

Je vous propose un article qui pourrait revenir régulièrement sur le blog, si ça vous dit : toute simple, sans prétention, juste pour partager, mes menus du soir de la semaine (et le week-end), pour mon Homme et moi.

Ces plats sont à base de légumes de saison, légers car avant de dormir, c'est plus facile à digérer (et comme ça, on a de la place pour un groooos petit déj le matin :D), et réalisables rapidement, en s'y prenant au maximum une heure à l'avance (dans nos journées idéales, c'est-à-dire pas souvent, je m'y mets à 18h30 pour dîner à 19h30), mais rassurez-vous, je ne fais que lancer le processus (l'épluchage des légumes, le plus souvent), ensuite je retourne vaquer à mes occupations le temps de la cuisson !

Fruits et légumes de saison

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison ? 

C'est logique, les fruits et légumes qui ne sont pas de saison chez nous viennent forcément d'ailleurs ! C'est donc d'abord par souci écologique que je consomme les fruits et légumes qui poussent le plus près possible de chez moi ! En Rhône-Alpes, on est plutôt chanceux, les circuits courts sont assez bien développés, et la tendance atteint les supermarchés qui proposent également des produits de petits producteurs locaux.

Là où Mickaël, et Alex & Alex (beaucoup de mystères autour de ces personnages et ce concept, promis, je vais développer !) apportent un regard supplémentaire que l'on n'a pas toujours, c'est dans l'idée que tout fruit ou légume qui va subir du transport doit être plus résistant, ce pourquoi les producteurs de l'autre bout du monde vont utiliser des produits spécifiques (chimiques le plus souvent, tant qu'à faire) pour leur permettre de supporter le temps de transport.

Alors soyons éco-responsable, et pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre et l'utilisation de produits chimiques, consommons local ...et donc de saison !

Consommer de saison, surtout l'hiver, cela peut sembler synonyme d'ennui : les poireaux, les carottes, les navets, un peu de courges... Et on revient vite sur les mêmes, en boucle, surtout si l'on n'a pas un porte-monnaie extensible ! 

L'objet de cet article, qui représente ma cuisine du quotidien, est de montrer qu'il est possible de varier avec les mêmes ingrédients de base... Un petit coup d'oeil à la jolie infographie d'Alex & Alex et je vous partage mes idées !

Mes derniers menus d'hiver

Mes derniers menus d'hiver

Ces plats sont des repas du soir. Le midi, mon Homme est au travail ou au restaurant. De mon côté, je me fais le plus souvent des plats végétariens, des assiettes consistantes de féculents, légumineuses et/ou fruits à coque. La dernière en date sur le blog étant ma Salade tiède de quinoa et lentilles blondes. Pas le temps de tergiverser, je mange sur le pouce (en 1/2h) pour avoir le temps d'aller me promener ! Ces repas du soir sont donc parfois veggie, parfois non (mais je propose de la vraie viande une fois par semaine généralement), pour contenter à la fois mes envies et celles de mon Homme, et compléter mes  faibles apports en protéines du midi (vous le voyez, je ne suis pas encore prête à passer végétarienne ^^) !

 

Semaine 1

Lundi soir : crumble de céléri rave au chèvre {farine de sarrazin}

Mardi soir : œuf cocotte aux poireaux

Mercredi soir : poêlée de légumes anciens et noisettes

Jeudi soir : filet mignon de porc sauce moutarde - navets sautés

Vendredi soir : endives en gratin au Maroilles

Et le week-end ? Souvent partagés avec un plus grand nombre de personnes, ils comprennent toujours un petit apéritif et un dessert, mais je me concentre ici sur le plat, ou entrée-plat.

Samedi midi : blanquette de veau - riz

Samedi soir : mini-fondue de comté et jus de pomme, dip de chou-fleur et pommes de terre (inspiration ICI) - floraline balls - endives en salade

Dimanche midi : gratin de crozets aux lardons, oignons et reblochon - salade de mâche

Dimanche soir : soupe pistou aux carottes et navets, haricots blancs et petites pâtes

 

Semaine 2

Lundi soir : tarte tatin aux topinambours, panais et rutabaga

Mardi soir : poireaux au jambon

Mercredi soir : côtes d'agneau - purée de céléri rave

Jeudi soir : cigares de feuilles de bricks au chèvre chaud et jambon cru - salade d'épinards frais

Vendredi soir : galettes de millet aux champignons et comté - salade d'endives

Et le week-end ?

Samedi midi : filet mignon sauce au bleu - spätzle maison

Samedi soir : chips de sarrasin et rouille - flan de potiron et mâche en salade

Dimanche midi : tourte aux diots, pommes de terre, reblochon 

Dimanche soir : butternut farcie au poulet, champignons de Paris, mozzarella

 

Semaine 3

Lundi soir : poireaux, œufs au plat au pesto

Mardi soir : poêlée de chou rouge, pommes de terre, lardons, épices et piment

Mercredi soir : quenelles maison au foie de porc - endives braisées

Jeudi soir : pizza maison aux carottes - confit d'oignons rouges - comté

Vendredi soir : Poêlée de blettes à l'ail, pignons de pin, parmesan

Et le week-end ?

Samedi midi : brunch aux pancakes à la banane, jambon cru, œufs brouillés, fromages, pain, confiture

Samedi soir : apéritif - rouelle de porc marinée à la sauce soja et miel - carottes glacées

Dimanche midi : wok de nouilles au poulet, poivron, champignons

Dimanche soir : soupe de courge muscade, crème fraîche, Beaufort râpé

 

Alex & AlexEt Alex & Alex dans tout ça ?

 

Alex & Alex propose un service de livraison de fruits au bureau pour les entreprises à Paris et Montréal ! Un concept innovant en alternative aux distributeurs de friandises et autres "cochonneries" : l'entreprise commande une corbeille de fruits et la dispose à côté de la machine à café, dans un couloir, à l'accueil...

Amoureux de nature, les créateurs de l'entreprise ont à coeur de proposer les meilleurs fruits, naturels et mûris à point, et les sourcer localement si possible (1/4 de l'approvisionnement vient de l'Ile-de-France, dans le cas de Paris ^^). 

Pourquoi je vous en parle ? Et non, je ne suis pas parisienne et je découvre le concept quasi en même temps que vous ici ^^ Mais je crois en toutes ces initiatives qui valorisent le naturel, le local, et le retour à une alimentation saine. Alors quand Mickaël m'a contactée pour me proposer son infographie, je l'ai d'abord trouvée très jolie, et puis en réfléchissant, j'ai accepté sa proposition d'en parler dans un article qui me tenait à coeur ! Bonne pause !

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat, #menu de saison

Repost 0

Publié le 23 Mars 2017

bun's boat pain géorgien perrine cuisine

Une idée repérée chez La Cuisine de Djouza : les Khachapuri ou pains géorgiens à ma façon. La recette m'a plu, elle était pleine de fromage... Et comme on revenait du Jura avec du bon Comté 6 mois en stock, je n'ai eu qu'une envie, tester une version à ma façon !

Une amie intolérante au gluten m'ayant appris qu'elle viendrait avec son compagnon, j'avais comme une envie de buns... Qui s'est transformée en ces "bun's boat", à mi-chemin entre la pizza, le bun's... et cette fameuse inspiration géorgienne (dont je ne me risquerais pas à écorcher une seconde fois l'orthographe ^^) !

Pour plus de gourmandise, j'ai caché dans les bords de chaque bun's boat un bâtonnet de fromage. Pour cela, il suffit de replier la pâte sur le bâtonnets ; on obtient en même temps la forme caractéristique de "bateau".

bun's boat perrine cuisine

Pour 4 pains (les quantités ne sont pas énormes) :

Pour la pâte (selon la recette de ma pâte à buns) :

  • 200g de farine d'épeautre Farin'Up
  • 50g de maïzena
  • 1/2 sachet de levure déshydratée (ou 12g de levure fraîche)
  • 15g de beurre mou
  • 1 petit verre d'eau
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture:

  • 4 tranches de jambon blanc
  • 150-200g de comté (il ne faut pas hésiter à y aller sur la quantité de fromage, ça fond bien, et j'ai eu la main trop légère)
  • sel, poivre

-

Délayer la levure dans le lait tiède.

Pétrir ensemble tous les ingrédients de la pâte pendant 5-10 minutes.

Laisser reposer 1h30 à 2h dans une pièce chaude.

 

Préchauffer le four à 200°.

Diviser la pâte en 4. Etaler succinctement chaque pâton avec un rouleau à pâtisserie de façon à obtenir 4 cercles.

Déposer chaque tranche de jambon sur un disque de pâte.

Découper 8 bâtonnets dans le comté, de la taille d'une longueur de cercle, un peu en décalé du bord (ceci est très conceptuel ^^). Râper le reste.

Sur 2 côtés de chaque disque, déposer un bâtonnet de comté et replier la pâte de façon à obtenir un bord.

A l'aide d'un peu d'eau, faire adhérer les 2 extrémités de pâte de façon à obtenir une forme comme un bateau.

Ecarter légèrement les 2 bords garnis de comté de façon à faire apparaître une plus grande surface au centre.

Garnir de comté râpé.

Enfourner pour 10-15 minutes, jusqu'à ce que le fromage soit bien fondu et la pâte croustillante.

Déguster immédiatement avec une salade verte.

"Bun's boat" à la farine d'épeautre, comté et jambon {sans gluten}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Plats complets, #Quiches et feuilletés

Repost 0

Publié le 14 Mars 2017

tarte marron coco perrine cuisine

Ces derniers temps, vous l'avez repéré, le "sans gluten" m'attire et j'apprécie découvrir de nouvelles façons de cuisiner au travers cette "tendance" (c'est tout un débat que de définir si ça en est une ou pas, mais aucun autre mot ne me vient à l'esprit pour le moment ^^). Il en est de même pour la "raw food". Tant de nouveaux goûts et textures sont à découvrir ainsi aussi ! 

Pour ce dessert, j'ai eu le compliment du siècle de la part de mon Homme : "voilà un dessert que N'Amoureuse voudrait voir à la carte d'un restaurant" (N'Amoureuse, c'est moi ^^). Et oui, je suis devenue si difficile (ou exigeante ;-)) qu'il n'est plus chose aisée que de me faire plaisir au restaurant ! Et c'est vrai, j'aurais aimé déguster ce dessert au restaurant, il m'aurait plu ! :-P

tarte marron coco perrine cuisine

Cet article est également l'occasion de vous partager mon immense joie de voir mon partenariat reconduit avec les Marrons Imbert, que j'ai eu l'occasion de retrouver au SIRHA en janvier. Un très grand merci pour votre confiance !

Les Marrons Imbert au SIRHA - janvier 2017

Les Marrons Imbert au SIRHA - janvier 2017

tarte marron coco perrine cuisine

Venons-en à la recette...

--

Pour 2 personnes

Pour le fond de tarte :

  • 60g de dattes dénoyautées
  • 20g de flocons d'avoine
  • 15g de noix de coco râpée

Pour l'appareil marron-coco :

Pour la décoration (facultatif) :

tarte marron coco perrine cuisine

Préparer la pâte :

Mixer les dattes avec les flocons d'avoine. Incorporer la noix de coco râpée.

Abaisser au rouleau à pâtisserie.

A l'aide de cercles de présentation, découper 2 ronds dans la pâte. Avec les chutes, dessiner des rectangles et former les bords. Appuyer délicatement à la jonction avec le fond afin de faire adhérer l'ensemble.

Mixer la pâte de marrons avec le lait de coco jusqu'à ce que l'ensemble soit homogène. Répartir dans les fonds de tartelette.

Réfrigérer quelques heures.

Décorer de marrons confits et déguster (éventuellement avec une crème fouettée à base de crème de coco).

Tartelettes marron-coco {sans cuisson, sans gluten}
Tartelettes marron-coco {sans cuisson, sans gluten}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 10 Mars 2017

Gâteau chocolat huile d'olive Perrine Cuisine

Ce gâteau a une texture très surprenante et agréable. Vaporeuse, légèrement humide, avec une délectable croûte qui s'est formée sur le dessus... J'ai pioché l'idée chez Une Aiguille dans l'potage, une recette à laquelle j'ai ajouté du chocolat noir en plus du cacao en poudre, et pour laquelle j'ai choisi une huile d'olive aromatisée. Le choix du parfum de l'huile d'olive (et sa qualité !) aura une influence notable sur le résultat du gâteau. Ici, j'ai choisi l'huile d'olive à la mandarine de Menton de la gamme Arpèges d'Huile des Orgues ; elle est incroyablement aromatique, à l'image de tous les agrumes de Menton. Mais vous pouvez aussi utiliser une huile d'olive fruitée ou au citron...

J'ai utilisé un mélange de poudre d'amandes et de farine de riz, mais vous pouvez choisir de composer votre gâteau de tout l'un, ou tout l'autre...

Gâteau chocolat huile d'olive Perrine Cuisine

Pour 2 personnes (moule de 15cm) :

Gâteau huile d'olive chocolat Perrine Cuisine

Préchauffer le four à 180°.

Faire bouillir l'eau et y diluer le cacao. Ajouter le chocolat noir, mélanger jusqu'à obtenir un liquide homogène et laisser tiédir.

A part, mélanger la farine, la poudre d'amandes, le bicarbonate et le sel.

Dans un second récipient, mélanger l'œuf avec le sucre et l'huile et fouetter vivement pendant plusieurs minutes jusqu'à ce que le mélange blanchisse et soit "vaporeux".

Ajouter l'eau chocolatée dans la préparation précédente.

Incorporer le mélange à base de farine.

Verser dans un moule préalablement beurré et enfourner pour 20-25 minutes. La pointe d'un couteau doit tout juste ressortir sèche.

Laisser refroidir et déguster.

Gâteau au chocolat et huile d'olive à la mandarine de Menton {sans gluten}

Avec cette recette, je participe au défi sucré-salé de recettes.de. Entre mes blinis du mois dernier pour le défi "crêpes en folie", et ce dessert à l'huile d'olive, je joue dans la catégorie "borderline". Original ? Ou hors sujet ? Dommage qu'on ne puisse pas avoir de retour sur la raison pour laquelle notre recette n'a pas été retenue, car j'aime bien ces recettes qui tentent d'aller plus loin que le sujet, mais encore faut-il rester dedans... Ici, la question est de décider si l'huile d'olive est, ou non, un produit salé. Pour tout un chacun autour de moi, ce sera "oui", leur caractère va définitivement en ce sens, même pour les huiles d'olive dites "fruitées" et "douces". Qu'en pense le jury ?

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 28 Février 2017

Blinis

Un apéro sans gluten. Petit défi que je me suis lancé pour une amie intolérante (vraiment !) samedi dernier... 

Au programme :

  • une terrine de pois cassés selon la recette adaptée du Lentil Loaf végétal de Rose Noisettes
  • des roulés d'omelette au pesto de basilic pignons
  • un velouté de maïs aux épices à guacamole
  • des carottes sautées marinées
  • un peu de charcuterie
  • et ces fameux blinis et pesto de persil...

 

La farine de lentilles vertes absorbe davantage les liquides que la farine de blé. Cela m'a échappé au moment de réaliser la recette, aussi, les blinis étaient un peu secs. J'intègre un peu plus de lait fermenté dans la liste des ingrédients qui suit par rapport à ce que j'ai mis.

Son odeur et son goût sont très particuliers, mais j'apprécie vraiment l'utiliser pour réaliser des bouchées apéritives (allez comprendre pourquoi !), à l'instar de ces Kaiserschmarrn salés réalisés précédemment !

blinis lentilles vertes

Pour 24 mini-blinis :

  • 1 œuf
  • 70g de farine de lentilles vertes
  • 8cl de lait fermenté
  • 4g de levure fraîche
  • 1 pincée de sel
  • Poivre du moulin
  • Pour le pesto :
  • 2 CS d'amandes entières
  •  4 poignées de feuilles de persil
  • 10cl d'huile d'olive Symphonies Ail Doux Huile des Orgues

 

Au préalable, faire torréfier les amandes étalées sur une plaque à four pendant 10-15min dans un four préchauffé à 140°. Elles foncent légèrement. Sortir du four et laisser refroidir.

Préparer la pâte à blinis :

Délayer la levure dans un peu de lait fermenté tiédi.

Battre l'œuf avec la farine, le reste de lait, le sel et le poivre. Incorporer ensuite le mélange à base de levure et fouetter à nouveau.

Laisser reposer dans une pièce chaude pendant au moins 1h.

 

Pesto persil amandes torréfiées

Pendant ce temps, préparer le pesto :

Mixer les feuilles de persil lavées et bien essuyées avec les amandes et l'huile d'olive (mon pesto est toujours plus sec qu'à l'ordinaire, vous pouvez ajouter de l'huile selon votre convenance).

Réserver dans un petit récipient.

Dans une poêle huilée bien chaude, verser une cuillère à café de pâte pour chaque blinis.

Faire cuire à feu doux jusqu'à ce que les premières bulles apparaissent à la surface.

Retourner et terminer la cuisson.

Déguster avec le pesto.

 

Avec cette recette, je participe au défi Crêpes en folie de recettes.de.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #amuse-bouches

Repost 0

Publié le 24 Février 2017

Salade quinoa

C'est l'un de ces déjeuners que je me plais à réaliser pour moi-même. Plutôt vite fait, et parfait pour la compo d'une lunchbox !

--

Pour 1 personne :

  • 50g de méli-mélo de quinoa Farin'Up
  • 25g de lentilles blondes
  • 150g de germes de soja fraiches ou quasi une petite boîte
  • Graines de sésame torréfiées
  • 1/2 endive (facultatif)

 

Pour la vinaigrette :

Salade quinoa

Faire cuire le quinoa pendant 10-15 minutes dans 3 fois son volume d'eau froide. Egoutter et réserver.

Rincer les lentilles et les faire cuire 20 minutes dans 3 fois leur volume d'eau froide.

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette :

Mélanger l'huile d'olive au citron, le vinaigre et le miel. Lorsque le mélange est bien homogène, ajouter la crème de sésame, puis l'ail haché finement, sel et poivre.

Lorsque les lentilles sont cuites, les égoutter et les mélanger encore chaudes à la vinaigrette bien homogène.

Ajouter le quinoa, les germes de soja préalablement rincés et égouttés, ainsi que les graines de sésame, mélanger et servir dans une assiette.

Ajouter quelques endives coupées en lamelles dans le sens de la longueur.

Déguster.

Salade tiède de quinoa en méli-mélo et lentilles blondes, vinaigrette à la crème de sésame
Salade tiède de quinoa en méli-mélo et lentilles blondes, vinaigrette à la crème de sésame

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #plats complets, #Entrées et salades, #plat végétarien

Repost 0

Publié le 16 Février 2017

Oeuf cocotte Perrine cuisine

La période est chaotique. Si mes repas sont plus rapides à confectionner, il n'en sont pas moins sympathiques à mon goût. J'oscille entre l'envie de publier, et l'impuissance de photos d'une qualité à la limite de l'exécrable ; je ne prends ni le temps de la présentation, ni celui d'obtenir une lumière satisfaisante. La semaine dernière sans publier fut une nouvelle remise en question comme il y en a déjà eu : quel est le sens que je veux donner à Perrine cuisine ? Montrer plus de recettes, et présenter des visuels de piètre qualité (j'en ai plein en stock ^^) ? Ou reprendre en main l'envie, non de cuisiner, mais de bloguer, celle de partager des plats qui me semblent appétissants dans cet espace que j'ai toujours souhaité convivial et d'échange entre passionnés de la cuisine ? Ai-je vraiment envie de continuer ? Si la période est compliquée sur le plan perso (maison toujours en travaux), une petite voix me répond "oui, toujours" ! Et puis pour tous les gourmands, on a beau aimer manger, le beau compte justement, malgré tout ! Le choix est fait, je ferai des efforts sur la qualité des photos si je tiens à présenter mes recettes bonnes mais moches ;-) Et pourquoi pas aussi essayer de m'améliorer sur ce plan ? La photographie, et davantage encore la photographie + le stylisme culinaires, est un univers à part entière dont je ne connais qu'une infime partie et qu'il me plairait d'explorer. L'écrire ici devrait me motiver à passer à l'action (en toute relativité, hein, je ne ferai jamais des miracles, c'est une sensibilité avant tout, que je ne suis vraiment pas certaine d'avoir !) ;-) 

Pour l'heure, j'ai quelques recettes autour des délicieux produits de mes partenaires à vous présenter. Ne concevez pas ces présentations comme de la publicité : pour moi, je vois cela comme un booster de créativité, pour vous les aventuriers du goût, des (re)découvertes de produits qui twistent les plats traditionnels ! Aujourd'hui, une nouvelle utilisation du son de blé avec l'huile d'olive pour un crumble rigolo sur un oeuf cocotte tout simple (et pour lequel j'ai zappé la cuisson au bain-marie, le contenu de poireaux étant très copieux, je n'ai pas vu l'intérêt de la technique dans ce cas précis). Assez parlé (cela faisait longtemps, tiens !), go pour la recette !

Oeuf cocotte Perrine cuisine

Pour 2 personnes

  • 2 œufs
  • Sel à la truffe
  • Poivre du moulin

Pour la fondue de poireaux :

  • 1 poireau
  • 1 échalote
  • 2 CS de vinaigre balsamique à la truffe

Pour le crumble :

 

Préchauffer le four à 200°.

Eplucher et émincer finement l'échalote.

Laver et couper en carrés les poireaux.

Faire revenir l'échalote et le poireau dans une poêle huilée sur feu moyen pendant 5minutes en remuant régulièrement, puis couvrir et poursuivre la cuisson à couvert pendant 15 minutes en mélangeant de temps en temps.

Déglacer au vinaigre balsamique, bien remuer et répartir dans deux ramequins.

Casser un œuf dans chaque ramequin.

A part, mélanger le son de blé avec l'huile et émietter grossièrement l'ensemble sur les œufs.

Enfourner pour une dizaine de minutes. Le blanc doit être tout juste pris et le jaune encore bien fluide.

A la sortie du four, saler légèrement au sel à la truffe et ajouter un tour de moulin de poivre.

Déguster aussitôt avec des mouillettes de pain de campagne légèrement toastées.

 

Oeuf cocotte Perrine Cuisine

{Edit du 17/02/17} Pour une version in english, mon partenaire Huile des Orgues me fait le grand honneur d'avoir traduit ma recette et de l'avoir publiée sur son blog à la suite de recettes de chefs : shirred eggs with leek and truffle.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 3 Février 2017

burger poireau

Un burger qui renverse les codes comme c'est de plus en plus le cas, librement inspiré d'une recette du livre Veggie, je sais cuisiner végétarien de Cléa. Une autre façon de se faire plaisir...

--

Pour 2 personnes :

  • 2 grandes tranches de pain de campagne (ou 4 petites)
  • 1 poireau
  • 60g de lentilles corail
  • 1 oeuf
  • 1/2 oignon
  • 2 CS de son d'avoine Farin'Up
  • 4 noix décortiquées et grossièrement concassées
  • Sel, poivre
  • Roquefort

burger de poireau

Préchauffer le four à 180°.

Faire cuire les lentilles corail 15 minutes dans 3 fois leur volume d'eau (non salée).

Eplucher et émincer l'oignon.

Laver le poireau, l'émincer finement.

Faire revenir doucement l'oignon avec le poireau dans une sauteuse chaude huilée pendant 10-15 minutes.

Mixer les lentilles corail égouttées avec le mélange poireau et oignon. Ajouter l'œuf battu, le son d'avoine, les noix. Saler et poivrer.

Répartir la préparation dans deux cercles de présentation posés dans un plat à four huilé.

Enfourner pour 25 minutes.

Pendant ce temps, toaster le pain de campagne. Couper en deux chaque tranche si elles sont grandes.

Couper le roquefort en tranches et le répartir sur deux parts de pain.

Lorsque les steaks de poireau sont cuits, les poser sur le roquefort, recouvrir de la seconde part de pain et enfourner à nouveau pour quelques minutes, jusqu'à ce que le roquefort fonde un peu.

Déguster accompagné de salade verte.

Burger rustique au steak de poireau

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #plats complets, #plat végétarien

Repost 0