Articles avec #partenariat tag

Publié le 27 Mars 2017

Certes, c'est le printemps... mais :

  • parce que nous sommes encore en mars,
  • parce que je reviens d'une journée à la montagne,
  • parce que ça fait un bout de temps que je souhaite vous proposer cette chronique
  • parce que j'entends trop souvent les gens dirent qu'ils mangent toutes les semaines la même chose et qu'ils n'ont pas (ne prennent pas) le temps de cuisiner
  • parce que Mickaël d'Alex & Alex m'a contactée et décidée
  • ...

Je vous propose un article qui pourrait revenir régulièrement sur le blog, si ça vous dit : toute simple, sans prétention, juste pour partager, mes menus du soir de la semaine (et le week-end), pour mon Homme et moi.

Ces plats sont à base de légumes de saison, légers car avant de dormir, c'est plus facile à digérer (et comme ça, on a de la place pour un groooos petit déj le matin :D), et réalisables rapidement, en s'y prenant au maximum une heure à l'avance (dans nos journées idéales, c'est-à-dire pas souvent, je m'y mets à 18h30 pour dîner à 19h30), mais rassurez-vous, je ne fais que lancer le processus (l'épluchage des légumes, le plus souvent), ensuite je retourne vaquer à mes occupations le temps de la cuisson !

Fruits et légumes de saison

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison ? 

C'est logique, les fruits et légumes qui ne sont pas de saison chez nous viennent forcément d'ailleurs ! C'est donc d'abord par souci écologique que je consomme les fruits et légumes qui poussent le plus près possible de chez moi ! En Rhône-Alpes, on est plutôt chanceux, les circuits courts sont assez bien développés, et la tendance atteint les supermarchés qui proposent également des produits de petits producteurs locaux.

Là où Mickaël, et Alex & Alex (beaucoup de mystères autour de ces personnages et ce concept, promis, je vais développer !) apportent un regard supplémentaire que l'on n'a pas toujours, c'est dans l'idée que tout fruit ou légume qui va subir du transport doit être plus résistant, ce pourquoi les producteurs de l'autre bout du monde vont utiliser des produits spécifiques (chimiques le plus souvent, tant qu'à faire) pour leur permettre de supporter le temps de transport.

Alors soyons éco-responsable, et pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre et l'utilisation de produits chimiques, consommons local ...et donc de saison !

Consommer de saison, surtout l'hiver, cela peut sembler synonyme d'ennui : les poireaux, les carottes, les navets, un peu de courges... Et on revient vite sur les mêmes, en boucle, surtout si l'on n'a pas un porte-monnaie extensible ! 

L'objet de cet article, qui représente ma cuisine du quotidien, est de montrer qu'il est possible de varier avec les mêmes ingrédients de base... Un petit coup d'oeil à la jolie infographie d'Alex & Alex et je vous partage mes idées !

Mes derniers menus d'hiver

Mes derniers menus d'hiver

Ces plats sont des repas du soir. Le midi, mon Homme est au travail ou au restaurant. De mon côté, je me fais le plus souvent des plats végétariens, des assiettes consistantes de féculents, légumineuses et/ou fruits à coque. La dernière en date sur le blog étant ma Salade tiède de quinoa et lentilles blondes. Pas le temps de tergiverser, je mange sur le pouce (en 1/2h) pour avoir le temps d'aller me promener ! Ces repas du soir sont donc parfois veggie, parfois non (mais je propose de la vraie viande une fois par semaine généralement), pour contenter à la fois mes envies et celles de mon Homme, et compléter mes  faibles apports en protéines du midi (vous le voyez, je ne suis pas encore prête à passer végétarienne ^^) !

 

Semaine 1

Lundi soir : crumble de céléri rave au chèvre {farine de sarrazin}

Mardi soir : œuf cocotte aux poireaux

Mercredi soir : poêlée de légumes anciens et noisettes

Jeudi soir : filet mignon de porc sauce moutarde - navets sautés

Vendredi soir : endives en gratin au Maroilles

Et le week-end ? Souvent partagés avec un plus grand nombre de personnes, ils comprennent toujours un petit apéritif et un dessert, mais je me concentre ici sur le plat, ou entrée-plat.

Samedi midi : blanquette de veau - riz

Samedi soir : mini-fondue de comté et jus de pomme, dip de chou-fleur et pommes de terre (inspiration ICI) - floraline balls - endives en salade

Dimanche midi : gratin de crozets aux lardons, oignons et reblochon - salade de mâche

Dimanche soir : soupe pistou aux carottes et navets, haricots blancs et petites pâtes

 

Semaine 2

Lundi soir : tarte tatin aux topinambours, panais et rutabaga

Mardi soir : poireaux au jambon

Mercredi soir : côtes d'agneau - purée de céléri rave

Jeudi soir : cigares de feuilles de bricks au chèvre chaud et jambon cru - salade d'épinards frais

Vendredi soir : galettes de millet aux champignons et comté - salade d'endives

Et le week-end ?

Samedi midi : filet mignon sauce au bleu - spätzle maison

Samedi soir : chips de sarrasin et rouille - flan de potiron et mâche en salade

Dimanche midi : tourte aux diots, pommes de terre, reblochon 

Dimanche soir : butternut farcie au poulet, champignons de Paris, mozzarella

 

Semaine 3

Lundi soir : poireaux, œufs au plat au pesto

Mardi soir : poêlée de chou rouge, pommes de terre, lardons, épices et piment

Mercredi soir : quenelles maison au foie de porc - endives braisées

Jeudi soir : pizza maison aux carottes - confit d'oignons rouges - comté

Vendredi soir : Poêlée de blettes à l'ail, pignons de pin, parmesan

Et le week-end ?

Samedi midi : brunch aux pancakes à la banane, jambon cru, œufs brouillés, fromages, pain, confiture

Samedi soir : apéritif - rouelle de porc marinée à la sauce soja et miel - carottes glacées

Dimanche midi : wok de nouilles au poulet, poivron, champignons

Dimanche soir : soupe de courge muscade, crème fraîche, Beaufort râpé

 

Alex & AlexEt Alex & Alex dans tout ça ?

 

Alex & Alex propose un service de livraison de fruits au bureau pour les entreprises à Paris et Montréal ! Un concept innovant en alternative aux distributeurs de friandises et autres "cochonneries" : l'entreprise commande une corbeille de fruits et la dispose à côté de la machine à café, dans un couloir, à l'accueil...

Amoureux de nature, les créateurs de l'entreprise ont à coeur de proposer les meilleurs fruits, naturels et mûris à point, et les sourcer localement si possible (1/4 de l'approvisionnement vient de l'Ile-de-France, dans le cas de Paris ^^). 

Pourquoi je vous en parle ? Et non, je ne suis pas parisienne et je découvre le concept quasi en même temps que vous ici ^^ Mais je crois en toutes ces initiatives qui valorisent le naturel, le local, et le retour à une alimentation saine. Alors quand Mickaël m'a contactée pour me proposer son infographie, je l'ai d'abord trouvée très jolie, et puis en réfléchissant, j'ai accepté sa proposition d'en parler dans un article qui me tenait à coeur ! Bonne pause !

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat, #menu de saison

Repost 0

Publié le 9 Décembre 2016

Tarte crumble

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas présenté de nouveau partenaire... Connaissez-vous Farin'Up ? Aujourd'hui, je suis heureuse de vous parler de cette entreprise familiale luxembourgeoise qui, comme son nom l'indique, travaille avant tout la farine... Issue de la marque Moulins de Kleinbettingen dont le savoir-faire se transmet depuis 4 générations, la marque Farin'Up se différencie aujourd'hui comme "la première ligne de produits naturels dans un emballage pratique". En effet, on est passé d'un métier traditionnel de meunier au développement d'une marque ultra moderne et innovante qui met la qualité au cœur de son expertise. C'est ainsi que l'on peut certes retrouver aujourd'hui chez Farin'up différentes farines (épeautre, seigle...), mais aussi des graines (quinoa, boulgour, pavot, sésame,...), des préparations pour gâteaux (farine avec levure incorporée, préparation pour cake salé, pour crumble au spéculoos, pour crêpes,...) et encore d'autres choses délicieuses... Le plus, valorisé par un prix lors du Salon International de l'Agroalimentaire (SIAL) : l'emballage avec un bouchon pour une utilisation et une conservation optimales ! Une gamme bio va bientôt voir le jour. Vous vous demandez où trouver Farin'Up ? Ouvrez les yeux, vous les trouverez sûrement en supermarché...

Pour ma part, j'ai fait la connaissance de la Farin'Up sur le SIAL, où la gamme étonnamment  large, variée et naturelle m'a tout de suite attirée. Représentée par Frédéric, un ambassadeur passionné, j'ai pu avoir une approche très humaine du savoir-faire de l'entreprise et ai été conquise. Il ne m'a fallu qu'un regard sur le généreux colis reçu une semaine plus tard pour mettre mon cerveau en route et me mettre en quête d'alléchantes recettes. Ce ne fut pas bien compliqué, le plus long est maintenant de les réaliser petit à petit... Au goût, la promesse est tenue pour tout ce que j'ai testé jusqu'à présent : une belle aventure démarre, vous allez entendre parler de Farin'Up sur le blog... ^^

Farin'up

Pour démarrer, je voudrais vous présenter le produit phare du moment, le Fabulous Dessert Crumble Spéculoos également primé au SIAL pour son originalité. C'est une entorse à ma cuisine, d'ordinaire constituée uniquement de produits de base non transformés. Mais Frédéric a tenu à me l'envoyer, et puisque c'était très bon, je vous transmets ici une petite recette mettant en scène cette préparation... Vous pourrez aussi la mettre directement sur des fruits pour obtenir un simple crumble. Et pour ceux qui n'auraient pas ce Fabulous Dessert, je vous mets la composition que j'aurais faite pour la pâte à crumble au spéculoos !

Je passe en cuisine, à très vite pour la dégustation !

Tarte crumble automne Perrine cuisine

Pour 2-4 personnes (ou une tarte de la taille d'un moule à cake)

Pour le fond de pâte :

4 feuilles de pâte filo

2 clémentines

1 CS de miel

1 CS de cointreau

Pour la garniture :

1 pomme

2 poires

2 CS de sucre

2 CS de cannelle en poudre

1 poignée de noisettes concassées

1noisette de beurre

Pour le crumble façon Farin'Up :

50g de préparation pour crumble Farin'Up

12g de beurre mou

Ou pour un crumble aux spéculoos maison :

30g de farine

25g de biscuits spéculoos écrasés

10g de sucre

30g de beurre mou

Pour la crème fouettée au sirop d'érable :

10cl de crème liquide entière bien froide

2 CS de sirop d'érable (ou plus selon goût)

Tarte crumble Perrine cuisine

Préparer un sirop de clémentines :

Extraire le jus des clémentines et le faire chauffer avec le miel. Lorsque le mélange arrive à ébullition, ajouter le cointreau et ôter du feu. Laisser refroidir.

 

Préparer la garniture de la tarte :

Eplucher la pomme et les poires, les couper en dés et les faire cuire doucement à la poêle avec une noisette de beurre et le sucre. Réserver.

 

Préchauffer le four à 200°.

 

Préparer le fond de tarte :

Couper les feuilles de filo en deux de façon à obtenir 8 feuilles.

Tapisser le fond du moule à cake préalablement beurré d'une feuille de filo. A l'aide d'un pinceau à pâtisserie, l'enduire de sirop de clémentines. Recouvrir d'une seconde feuille, badigeonner de sirop de clémentines et procéder de la sorte jusqu'à épuisement des 8 feuilles de filo.

Mélanger les noisettes avec les pommes et poires et verser ce mélange sur le fond de tarte.

Refermer les bords de la pâte sur la garniture et verser la fin du sirop de clémentines s'il en reste.

 

Préparer le crumble :

Travailler du bout des doigts les ingrédients de la préparation de la pâte à crumble de façon à obtenir une pâte sableuse avec de gros morceaux. Répartir sur la pâte.

Enfourner pour 20-30 minutes, le temps que la tarte dore et caramélise (grâce au sirop de clémentine) sur les côtés.

 

Pendant ce temps, préparer la crème fouettée :

A l'aide d'un batteur électrique, fouetter la crème entière liquide. Lorsqu'elle est bien ferme, ajouter le sirop d'érable et fouetter encore. Réserver au frais jusqu'au moment de déguster.

 

Servir la tarte tiède accompagnée de crème fouettée.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat, #Desserts

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2015

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Les jus de fruits artisanaux JL Bissardon, c'est pour moi l'histoire d'une fabuleuse découverte!

J'ai fait leur connaissance par hasard sur le net, c'est d'abord l'étiquette qui m'a plu, très appropriée à un événement dont je vous ferai part le mois prochain...

C'est l'histoire et les valeurs de l'entreprise qui m'ont ensuite séduite, celles d'une PME de 15-20 personnes située à Saint-Paul-en-Jarez dans la Loire, entre Saint-Etienne et Lyon. Avec l'ouverture de l'entreprise en 1994, Jean-Louis Bissardon, son fondateur, souhaite véhiculer et valoriser au travers son savoir-faire le goût du fruit et son respect pour la nature.

La matière première que l'entreprise travaille? Ce sont ainsi simplement des fruits des environs! Pourquoi aller plus loin pour trouver des pommes, des poires, des abricots, des pêches de vignes, des raisins, des fruits rouges ou encore des tomates, quand tout pousse à proximité, dans le Pilat, les coteaux du Lyonnais, les monts du Jarez, la vallée du Rhône?!

Ces fruits sont ensuite pressés sur le site de production, comme au bon vieux temps...

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool
Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Le nouveau site de production depuis 2011 est un bâtiment éco-responsable de 3 000 m² permettant une fabrication "traditionnelle" tout en respectant les règles d'hygiène et de sécurité alimentaire actuelles. Une nouvelle démonstration de cette proximité avec la nature, la volonté de respecter à la fois les Hommes et leur environnement.

C'est une agriculture locale raisonnée que prône l'entreprise, depuis ses jus jusqu'à son fonctionnement.

--

Poussée par ces valeurs partagées, j'ai osé frapper à la porte de JL Bissardon et j'ai eu le grand honneur de trouver un écho ; c'est ainsi que j'ai pu goûter à ces fabuleux jus!

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Et au goût, que cela donne-t-il? Il faut dire que la barre était haute : j'apprécie les fruits depuis peu, et je ne suis pas trop portée sur les jus que je trouve généralement très sucrés.

Et bien, JL Bissardon a tenu sa promesse de "faire des jus qui respectent la nature des fruits". Effectivement, chacun des quatre jus que j'ai pu goûter a été pour moi une invitation au voyage dans un verger... L'impression de croquer dans le fruit bien mûr, juteux à souhait. Pas de ces fruits que l'on trouve dans les supermarchés, durs et sans goût, non, ceux que j'ai toujours appréciés mais que l'on a peu la chance de goûter, directement chez le producteur, dans son univers arboré où la nonchalance des arbres contrastant avec leur puissante fertilité m'ont toujours impressionnée...

Bercée par ces souvenirs gorgés de soleil, vous me retrouvez, les yeux à demi-fermés, le sourire aux lèvres, mon verre à la main. Voici la puissance du goût. La poire de chez mon papi, dans mon verre, comme si le jus venait d'être pressé, pas trop sucré, juste comme il faut. L'abricot de la Drôme, celui que je piochais dans le cageot que je venais d'acheter sur le bord de la route, aussi pressé avec sa texture veloutée gardée intacte. La pomme que j'achetais en vacances en Alsace avec mes parents, tout le bon goût de la pomme brute dans un jus. Et pour le cocktail pomme-framboise, une nouveauté pour mon palais, une innovation de Bissardon qui m'a aussi énormément plu!

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Quant à la recette... Vous comprendrez aisément que je n'avais pas spécialement envie de transformer le produit, mais plutôt de l'accompagner, ce pourquoi je n'ai pas été particulièrement débordante d'imagination...

Déposez simplement une boule de glace artisanale dans une tasse, recouvrez-la de jus Bissardon frais, et vous aurez un dessert au goût de fruit incomparable!

Et peut-être un jour publierai-je une recette de glace aux fruits à partir d'un jus?!

Un grand merci particulièrement à Marie-Noëlle pour sa confiance!

Et à très bientôt pour la suite de l'aventure...

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat

Repost 0

Publié le 24 Juin 2015

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

L'huile essentielle en cuisine, vous connaissez? J'ai commencé à en entendre parler l'an dernier, cela m'intriguait! De nouveaux horizons, de nouvelles manières de cuisiner, j'étais curieuse! Alors quand Marie-Sylvie de la Comba Aromatica m'a contactée pour me demander si je pouvais donner mon avis sur leurs produits, j'ai accepté sans aucune réserve!

La Comba Aromatica, c'est une entreprise locale du Diois (Drôme) qui propose des produits bio pour la cuisine (huiles essentielles, vanille en poudre..), des produits régionaux et des produits bien-être. La philosophie est celle de la culture et de la cueillette de plantes locales utilisées de manière innovante, et bien plus encore (partenariats d'équitabilité, intégration des jeunes du pays...).

Ce sont des valeurs que je partage et c'est un grand honneur pour moi que de vous présenter aujourd'hui cette petite entreprise au savoir-faire riche!

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

J'ai choisi de tester l'huile essentielle de lavande, l'huile essentielle de romarin, et la vanille Bourbon en poudre. Je vous en parlerai dans des articles différenciés, et vais me concentrer ici sur l'huile essentielle de lavande. Simplement sur l'huile essentielle en général, c'est un ingrédient à dompter avec lequel il faut faire attention: c'est vite très très fort! Aussi, ma manière de maîtriser le goût est de mélanger au préalable l'huile dans un corps gras (huile, miel, crème...) et d'en verser dans la préparation la quantité qui me semble nécessaire. La mise en garde culinaire de la Comba Aromatica: l'huile essentielle est très goûteuse, mais perd en saveur à la cuisson, notamment en casserole ou à la poêle (moins au four). Merci encore pour votre confiance Marie-Sylvie!

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

Pour 6 cheesecake individuels :

Pour l'appareil à cheesecake:

- 4 œufs

- 450g de Philadelphia

- 225g de fromage blanc

- 25g de crème fraîche

- 170g de sucre

- 1 CS de farine

- 1 pulvérisation de l'huile essentielle de lavande Comba Aromatica

Pour le fond biscuité:

- 200g de biscuits aux épices type Bastogne ou Speculoos

- 60g de beurre

Pour le nappage:

- Confiture de rhubarbe (pour moi, réalisée il y a 2 ans avec les rhubarbes de ma mémé!)

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

Préchauffer le four à 160°.

Mixer les biscuits avec le beurre fondu et tasser au fond du moule.

Réserver au frais jusqu’à ce que le mélange ait bien durci.

Pendant ce temps, incorporer l'huile essentielle de lavande à la crème fraîche.

Fouetter le Philadelphia avec le fromage blanc, la crème à la lavande et le sucre. Incorporer les œufs un à un, puis ajouter la farine.

Verser dans des moules individuels et enfourner.

Au bout de 15 minutes de cuisson, baisser le four à 120° et laisser cuire 40min.

Laisser refroidir dans le four éteint.

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

Napper de confiture de rhubarbe et réserver au frais pendant 24heures.

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

Ce dessert aussi pour vous donner un nouvel exemple de recette à base de confiture pour le concours des 3 ans de mon blog sur le thème: cuisinez à la confiture! J'attends vos participations jusqu'au 15 juillet, à vos fourneaux! =)

Cheesecake lavande et rhubarbe, partenariat Comba Aromatica

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 25 Mai 2015

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Je vous ai promis un petit article pour vous présenter les Marrons Imbert lors de ma recette de Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir... Il y a déjà un mois et demi!

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, et surtout, c'est loin d'être la dernière recette, alors voici...

L'aventure démarre avant la première guerre mondiale de l'idée conjointe d'un pâtissier et de Gustave Imbert. Réellement créée dans les années 1920, la jeune société commercialise des marrons glacés, mais également des produits dérivés comme la crème de marrons. Aujourd'hui, c'est la 4e génération qui poursuit l'activité de l'entreprise avec deux exigences: celle de respecter un savoir-faire traditionnel avec une sélection rigoureuse de produits de qualité.

Cela ne trompe pas, les produits sont follement goûteux, justement sucrés en fonction du produit (pâte de marrons, purée de marrons, crème de marrons...). Les marrons au sirop, dédiés aux décors, sont d'un visuel irréprochable et croquer dedans est à se damner...

Le terroir ardéchois est révélé par cette remarquable société de Marrons d'Aubenas, et les chefs l'ont bien compris, nombreux à se fournir chez Imbert et à élaborer des recettes qui subliment les marrons, depuis Christophe Michalak à Jean-Jacques Borne en passant par Philippe Rigolot, et bien d'autres....

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

C'est donc un très grand honneur pour moi de vous présenter ce nouveau partenaire! Loin de pouvoir réaliser de grandes signatures culinaires, je vous proposerai donc des recettes chic et faciles à faire à la maison. Voici la première, un dessert moelleux et gourmand, une alliance festive entre le carrot cake et une crème aux marrons tout à la fois douce au palais et puissante en goût...

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Pour 8-10 personnes :

Pour le carrot cake (recette adaptée de Julie Andrieu, piochée chez Steph à table)

- 350 g de carottes

- 200 g de farine

- 140 g de vergeoise

- 120 g de beurre mou

- 50 g de poudre d’amandes

- 50g d’oranges confites Imbert

- 3 oeufs

- 1 sachet de levure chimique

- ½ CC de quatre-épices

- ½ CC de cannelle en poudre

- Une pincée de sel

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Pour la mousse à la crème de marrons :

- 20cl de crème fraîche liquide entière

- 125g de mascarpone

- 300g de crème de marrons Imbert

Pour la décoration :

- Marrons au sirop Imbert

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

La veille (il est facultatif de faire le gâteau la veille, mais je trouve que les gâteaux à la carotte sont toujours meilleurs préparés à l’avance, et cela assure qu’il ait complètement refroidi), préparer le gâteau :

Préchauffer le four à 160°.

Eplucher les carottes et les râper. Les réserver.

Dans un saladier, fouetter le beurre mou, la vergeoise, la cannelle, le 4 épices et le sel pendant environ 3 minutes.

Ajouter les œufs un à un puis les oranges confites coupées en dés.

A part, mélanger la farine avec la levure et la poudre d’amandes.

Incorporer les ingrédients secs à la préparation précédente.

Terminer en mélangeant les carottes râpées.

Verser la pâte dans un moule préalablement beurré et enfourner pour environ 1h (la lame d’un couteau doit ressortir propre).

Lorsqu’il est sorti du four, laisser complètement refroidir le gâteau.

Le couper ensuite en deux dans le sens de l’épaisseur.

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Préparer la garniture à la crème de marrons :

Fouetter ensemble la crème et le mascarpone, puis incorporer la crème de marrons en fouettant encore.

Garnir l’intérieur du gâteau avec la moitié de cette préparation, puis le recouvrir de crème.

Décorer de marrons au sirop et d’oranges confites.

Réserver au frais quelques heures avant de déguster.

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Car les épices, elle adore, j'ai le plaisir de participer au concours de ma copinaute Lucie du blog Un week-end, une recette avec ce dessert où les épices relèvent agréablement toutes les saveurs...

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 11 Mai 2015

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Depuis l'automne dernier, je suis fascinée par les huiles d'olive.

Comme certains apprennent à devenir connaisseurs des vins, j'ai commencé il y a un peu plus d'un an à faire travailler mon palais sur les chocolats: en distinguer la texture en bouche, le goût et l'astringence, les notes d'attaque, de cœur et de fond, parfois même à reconnaître l'origine de la fève de cacao. En parallèle à ce travail, j'ai découvert les huiles d'olive.

Cet ingrédient millénaire revient à la mode depuis les années 1960 et ses vertus pour la santé sont vantées et reconnues. Aujourd'hui, il existe une grande diversité d'huiles d'olives à partir de fruits de tout le pourtour méditerranéen. Leur goût, leurs notes dépendent beaucoup de l'origine et du mode d'extraction. En "apprentissage" pour le moment, je commence à reconnaître si l'huile est jeune et à décomposer ses arômes.

Et j'ai découvert l'Huile des Orgues.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

L'Huile des Orgues est l'histoire d'un arboriculteur de longue date, Noël Fabre, qui s'est lancé dans l'oléiculture il y a 10 ans avec sa femme Lily et leur fille Marie-Neige. Il a implanté une oliveraie selon les pratiques ancestrales: 7x7m pour que chaque arbre ait sa place pour grandir, se développer, prendre le soleil et ainsi donner les meilleures olives. Les oliviers donnent des fruits depuis 3 ans et la production de l'huile d'olive a enfin pu démarrer. Elle tient sont nom de la localisation du domaine à Ille-sur-Têt, dans le Roussillon, où se trouvent des "orgues" ou "cheminées des fées", splendides phénomènes géologiques résultant de l'érosion de roches sédimentaires.

Partant du principe que "la nature offre de véritables œuvres d'art", l'Huile des Orgues a à cœur - au travers de son travail de l'olive - d'en tirer le plus beau tout en la respectant. C'est ainsi que, de l'alliance du terroir et de recherches approfondies sur la noblesse et la finesse du goût, naît la gamme d'huiles du Domaine Fabre de Laferrière.

L'Olivière est la variété d'huile d'olive traditionnelle emblématique du Roussillon, et le Domaine l'a choisie pour produit-phare. Les olives sont récoltées entièrement à la main à parfaite maturité puis pressée à froid pour donner un Grand Cru d'huile d'olive vierge extra. Son rendement est donc très faible (10-15%) et révèle les saveurs de son terroir. Ses tonalités de tomate, d'artichaut cru et d'amande fraîche lui donnent un côté ensoleillé à adapter à toutes les salades, poissons, fruits de mer ou légumes vapeur...

L'Huile des Orgues développe également toute un gamme d'huiles d'olives de tradition et une gamme Symphonies, aux arômes ou extraits naturels (truffe, basilic, ail doux, citron, herbes de Provence, basilic, vanille de Madagascar...).

A la suite de nombreux chefs qui utilisent déjà les huiles du Domaine Fabre de Laferrière, je remercie infiniment Marie-Neige pour m'avoir permis de découvrir ces produits d'une rare qualité! Après avoir apprécié toutes les huiles de façon très simple (la traditionnelle tomates-mozzarella-huile d'olive maintenant que la tomate revient un peu, sur une purée, un poisson,...), je m'efforce de créer des recettes qui mettent à l'honneur le goût de chaque huile.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Dans cet article, je vous présente une alliance étonnante mais réussie entre un gâteau dont le goût de l'Olivière est bien présent, un "coulis" de rhubarbe plutôt doux et peu sucré, et des graines de sésame toastées qui donnent du caractère à l'ensemble, assez ponctuellement pour révéler les autres saveurs.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Pour 2 personnes :

Pour la pâte à gâteau (inspiration du Gâteau à l'huile d'olive d'Hélène) :

- 1 œuf

- 50g de farine

- 50g de sucre

- 3 CS de lait

- 2 CS d’Olivière, huile d’olive vierge extra extraite à froid Huile des Orgues

- 1 CC de levure chimique

- Beurre pour les moules

.

Pour le cœur rhubarbe :

- 2 tiges de rhubarbe

- ½ sachet de sucre vanillé

.

Pour l’enrobage au sésame :

- 4 CS de graines de sésame

- 2cl d'Olivière

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Préparer le cœur rhubarbe :

La veille, éplucher la rhubarbe, la laver et la couper en tronçons (Facultatif mais retire l'acidité du fruit) .

Mettre les morceaux dans une passoire et recouvrir de sucre.

Laisser dégorger toute une nuit.

Le jour même, rincer la rhubarbe et bien l’égoutter.

La faire cuire une dizaine de minutes sur feu moyen, à couvert, de façon à obtenir une purée de fruit.

Ajouter le sucre vanillé et réserver dans une passoire pour que l’eau en trop s’évacue.

Préchauffer le four à 180°.

-

Préparer la pâte à gâteau :

Fouetter vivement les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Ajouter la farine et la levure tamisées, puis le lait et l’huile d’olive. Bien mélanger.

Beurrer 2 ramequins.

Verser une couche de pâte, puis ajouter une cuillère à café bien pleine de purée de rhubarbe, recouvrir du reste de pâte.

Enfourner pour 20 minutes et attendre quelques minutes avant de démouler.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Pendant ce temps, préparer le sésame toasté :

Déposer le sésame dans une poêle bien chaude et laisser quelques minutes sur feu vif.

Remuer une fois et retirer quand le sésame commence à avoir une bonne odeur toastée. Réserver.

Lorsque les gâteaux ont un peu refroidi, les badigeonner d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau à pâtisserie. Verser les graines de sésame sur les gâteaux.

Déguster.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 30 Avril 2015

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Aujourd'hui est un grand jour! puisque j'affirme sur ce blog ma nouvelle identité lyonnaise avec un partenariat bien du coin: la Maison de La Praline (MDLP).^^

Connaissez-vous les pralines roses? Ces amandes enrobées de sucre caramélisé préalablement coloré et aromatisé sont des sucreries de la région lyonnaise. Comme toute spécialité renommée, il y a les fabrications industrielles plutôt attrape-touristes que l'on trouve dans toutes les boutiques de souvenirs et qui n'ont que le goût de sucre, et les vraies friandises préparées dans le respect du goût et de la tradition.

La Maison de la Praline est de ces maisons qui mettent tout leur savoir-faire au service de l'exigence pour nous faire découvrir la vraie, la fameuse praline rose. Partant de cette recette originale, le produit est ensuite décliné en de nombreuses variantes.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Avant de vous présenter ma recette, je vous fais donc un petit topo sur le "pourquoi" les pralines de la MDLP sont de loin les meilleures que j'ai goûtées...

L'histoire de la Maison débute en 1998 lorsque Max Fleurdépine décide, après un début de carrière en tant que chocolatier pâtissier confiseur, d'ouvrir une nouvelle boutique où la praline rose prend une place dominante. Depuis, le succès de la Maison est sans appel et elle ne cesse de se développer et innover... Vous pouvez visiter la MDLP au site de fabrication à Saint Denis de Cabanne (42) et retrouver toutes ses spécialités sous trois dénominations: MDLP, Max Fleurdépine ou Max et ses Gourmandises.

Plusieurs facteurs expliquent cette réussite: la rigoureuse sélection des amandes, et le procédé rarement mis en oeuvre de leur torréfaction à cœur grâce à l'utilisation d'un vieux torréfacteur plutôt qu'une rampe de gaz. On obtient à partir de là la Praline Rose Tradition, entière, à consommer telle quelle. Celle-ci peut ensuite être déclinée sous d'autres formes: simplement concassée, ou en sucre. C'est la Fleur de Praline, création de la MDLP, qui est une praline concassée et reconcassée puis tamisée jusqu'à obtenir une texture proche de celle d'un sucre. En remplacement de celui-ci dans les desserts, la Fleur de Praline donne une jolie couleur et un petit goût bien caractéristiques.

Enfin, Max Fleurdépine se positionne comme un ultra-spécialiste de la Praline rose avec d'autres produits dérivés tels que la liqueur ou le sirop de Praline.

Dans ma recette de tartelette à la fraise, j'ai utilisé 3 produits de la MDLP: les pralines concassées pour la décoration (et le goût!), la Fleur de Praline dans ma crème pâtissière et le sirop de Praline pour napper les fraises... Belle découverte!

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Pour 2 tartelettes :

- 2 fonds de tartelette (pour moi, des fonds de tartelettes à la farine de châtaigne réalisés à partir de la recette ici, un petit plus aussi dans le goût!)

Pour la crème pâtissière légère aux pralines roses et à la vanille :

- 5cl de lait

- 2 CS de crème fraîche

- 1 CS de fleur de praline Max Fleurdépine

- 1 CS de maïzena

- 1/4 de gousse de vanille

Pour les fraises poêlées au sirop de pralines :

- 12 fraises

- Sirop de praline rose Max Fleurdépine

Pour la décoration :

- Pralines roses concassées Max Fleurdépine

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Faire cuire les fonds de tartelettes, ou s’ils sont déjà précuits, les faire réchauffer quelques minutes au four à 200° pour leur redonner du croustillant. Laisser refroidir.

Préparer la crème pâtissière légère :

Gratter au couteau les graines de vanille et les placer dans le lait.

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille.

A ébullition, éteindre le feu et laisser refroidir.

Retirer la gousse de vanille infusée, puis ajouter la crème fraîche, la fleur de praline et la maïzena.

Mélanger puis porter à ébullition tout en fouettant.

Retirer du feu lorsque le mélange épaissit.

Verser dans les fonds de tarte.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Préparer les fraises poêlées :

Laver les fraises, bien les égoutter et les couper en deux. Réserver.

Faire chauffer une poêle et ajouter le sirop de praline.

Déposer les fraises dans le sirop en ébullition.

Retourner au bout d’à peine 30 secondes.

Poêler à nouveau quelques secondes et déposer les fraises dans une assiette. Laisser refroidir.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Pour le montage :

Disposer les fraises harmonieusement sur le fonds de tarte et parsemer de pralines roses concassées.

Réserver au frais avant de servir.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2015

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Il y a déjà un petit moment, j’ai été contactée par Julie pour l’association de défense de l’Ail blanc de Lomagne afin de re(découvrir) cet ail gascon dense aux formes bien rondes, et au bon goût de son terroir. J’ai du mal à cuisiner l’ail, je le trouve souvent indigeste, mais en prenant ses précautions, celui-ci est vraiment parfait, goûteux et moelleux une fois cuit simplement « en chemise » avec une viande ou étalé sur du pain grillé, mais je l’aime aussi particulièrement en crème. Je l’avais en effet déjà utilisé dans mes Ravioles à la farine de châtaigne farcies au foie gras et crème à l'ail, une belle découverte ! Je vous invite à découvrir son site dédié, très complet et plein de bonnes idées recettes et « ail’stuces »!

Ici, j’ai réitéré l’idée de la crème d’ail mais en la cuisinant différemment et en lui donnant une autre forme pour un résultat qui a plu à tous.

-

Et aujourd'hui je vous gâte: je fais d’une pierre trois coups dans cet article avec 2 recettes qui suivent selon les mêmes inspirations : des cigares croustillants à l’ail et à la feta puis des samossas à la betterave et à la feta, ou comment cuisiner les restes de betterave, de feuille de brick et de feta !^^

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Pour 20 sphères (de la taille de moules à pop cakes) :

Pour la panna cotta à l’ail :

  • 12 gousses d’ail
  • 30cl de crème fraîche
  • 1g d’agar-agar

Pour le coulis de betterave :

  • 500g de betterave cuite
  • 1g d’agar-agar

Pour le montage :

  • Graines de sésame
Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Préparer la crème à l’ail :

Peler les gousses d’ail. Les faire blanchir pendant quelques minutes dans une première eau. Jeter l’eau et répéter l’opération. Cela rend l’ail plus digeste, il sera moins typé mais doux et goûteux à la fois.

Faire cuire ensuite les gousses d’ail dans la crème pendant 10 minutes.

Mixer longuement l’ail avec la crème puis laisser refroidir.

Porter ensuite la crème d’ail à ébullition avec l’agar-agar et la maintenir pendant 2 minutes.

Verser dans 20 moules en demi-sphères et laisser refroidir avant de stocker au réfrigérateur pour quelques heures.

Préparer ensuite le « coulis » de betterave.

Avant utilisation, la betterave doit être fondante (donc cuite longtemps).

La mixer longuement pour obtenir un mélange homogène.

Verser le coulis obtenu dans une casserole et porter à ébullition avec l’agar-agar. Maintenir l’ébullition pendant 2 minutes.

Répartir dans 20 moules en demi-sphères et laisser refroidir avant de stocker au réfrigérateur pour quelques heures.

Pour le montage :

Déposer une demi-sphère à l’ail sur une demi-sphère à la betterave et décorer de graines de sésame.

C’est prêt, vous avez un apéritif original qui en jette !

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Et maintenant, place à deux "recettes toutes bêtes", pleines de goûts et agréables aussi en apéritif ou en entrée!

-

Cigares croustillants à la feta et à l’ail

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Pour 8 cigares :

  • 4 feuilles de brick
  • 2 gousses d’ail
  • 200g de feta
  • Basilic
  • 1 CS d’huile d’olive

Préchauffer le four à 180°.

Eplucher les gousses d’ail, les hacher finement et les faire revenir doucement à la poêle dans l’huile d’olive.

Emietter la feta à la fourchette.

Ajouter l’ail, le basilic.

Couper les feuilles de brick en deux et les plier en deux de façon à obtenir des rectangles en longueur.

Garnir d’un peu de farce et enrouler.

Enfourner pour 10 minutes en surveillant.

-

Samossas à la feta et à la betterave

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Pour 4 samossas :

  • ½ betterave crue
  • 2 feuilles de brick
  • 1 CS de vinaigre balsamique
  • 1 CS de miel
  • 100g de feta
  • 1 pointe de sel

Râper la betterave. La faire revenir quelques minutes dans une poêle huilée en remuant régulièrement. Saler et mélanger.

Déglacer au vinaigre balsamique.

Hors du feu, ajouter le miel.

Laisser tiédir, puis incorporer à la feta émiettée.

Préchauffer le four à 180°.

Procéder au montage du samossa :

Plier ½ feuille de brick en 2 pour obtenir un rectangle tout en longueur.

Déposer une grosse cuillère à café de garniture à une extrémité et refermer le samossa en repliant la brick en triangle autant de fois qu’il est nécessaire pour arriver au bout de la bande. « Coincer » alors l’extrémité de la feuille de brick dans un des plis du samossa.

Enfourner pour une dizaine de minutes en surveillant.

Sphères de panna cotta à l’ail blanc de Lomagne et à la betterave (et autres recettes à l'ail et à la betterave)

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Entrées et salades, #Partenariat

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2014

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Une brioche bien gourmande pour terminer ma pâte utilisée pour les douillons briochés de poires à l'amande et au chocolat. Une gourmandise qui se rapproche de la tarte briochée aux pommes de Nathalie puisque je lui pique aussi sa façon de rouler la pâte, avec plein de bonnes choses au milieu...

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Et l'occasion de vous présenter Love cuisine, que j'ai rencontré au SIAL. Leur concept me plaisait bien, celui de douceurs entièrement tournées vers le partage amoureux. Des jeux avec des biscuits: des crackers au parmesan, graines de pavot & poivre noir pour jouer à action ou vérité (des symboles sont dessinés sur les biscuits). Des sablés pur beurre AOP de Poitou-Charentes à la violette et à l'extrait naturel de vanille en forme de cœurs à partager (ils sont scindés en deux). Une boisson pétillante aux extraits de gingembre et de citron, des kits pour préparation de cocktails (attention, il y a même le sucre rose à coller sur les bords du verre!), etc. Toute une gamme pour partager des moments gourmands et coquins avec son partenaire! De l'initiative d'Olivia, une amoureuse de la gastronomie française. Le concept est génial. Bon, mais pour tout vous dire, je n'ai pas été particulièrement séduite par la qualité des produits que j'ai trouvé trop peu croquants quand il le fallait, trop sucrés en boisson, au goût peut-être pas assez "vrai". A l'exception des gingembres cristallisés de Fidji, "1cm3 de douce chaleur", que je ne mange pas tels quels (question de goût), mais que j'aime incorporer à mes gâteaux et brioches...

Voici donc la première recette qui les a mis à l'honneur...

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Pour 4 brioches de 13cm de diamètre :

Pour la pâte à brioche au lait d’amande :

Pour le lait d’amande :

  • 1 CS de purée d’amandes blanches
  • 15cl d’eau

Pour la pâte à brioche au lait d’amande :

  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 15cl de lait d’amande
  • 80 g de beurre à température ambiante
  • 50 g de sucre en poudre
  • 10 g de levure fraîche de boulanger
  • 1 CC de sel

Pour la garniture :

  • 10 dés de gingembre cristallisés de Fidji
  • 100g de chocolat blanc

Préparer le lait d'amande:

Délayer la purée d'amandes dans l'eau tiède (j'ai bien fouetté le mélange pour qu'il soit parfaitement homogène).

Préparer la pâte à brioche:

Délayer la levure dans le lait d'amande.

Dans un saladier, verser la farine. Incorporer le sel et le sucre. Faire un puits et ajouter l’œuf battu et le mélange lait et levure.

Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir à nouveau pendant 10 minutes.

La pâte doit être bien homogène et encore un peu collante, c’est normal.

Couvrir d’un torchon propre et laisser lever pendant 1h30.

Dégazer la pâte et la séparer en 4 (ou 6).

Abaisser la pâte en un rectangle de 3 mm d’épaisseur et découper des bandes de 3cm d’épaisseur.

Beurrer le moule.

Détailler le chocolat blanc et le gingembre confit en gros morceaux. Mélanger.

En partant du centre, enrouler la première bande et y introduire un peu de garniture.

Recouvrir de garniture sur l’extérieur de la bandelette également, puis enrouler une seconde bande de pâte autour.

Renouveler l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et de la garniture.

Couvrir d’un torchon et laisser lever à nouveau 1h.

Préchauffer le four à 180°.

L’astuce que j’ai trouvée pour dorer mes brioches sans utiliser un jaune d’œuf : laisser un tout petit peu d’œuf battu au fond du bol au moment de la confection de la pâte et le badigeonner ensuite sur les brioches avant d’enfourner.

Cuire 20-25 minutes.

Laisser tiédir et déguster!

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #Partenariat

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2014

Tatin de navets à l’eXOse, sucre de raisin

Voici une belle découverte que j'ai faite sur le Salon de l'Innovation Agroalimentaire: le sucre de raisin Exose (ceci n'est pas du vin, zéro goutte d'alcool^^)! Pour moi, vraiment une découverte absolue, je ne soupçonnais pas que l'on faisait du sucre avec le raisin! Et pourtant si, depuis l'époque de Napoléon! C'est la famille Latreuille, à l'origine spécialisée dans la distillation de cognac, qui fait réémerger ce produit et le développe de façon innovante, toujours 100% d'origine raisin, et 100% naturel! 3 produits dans la gamme, aujourd'hui je vous présente le plus "classique" et le plus doux, aux légères notes de fruit et de miel, qui m'a complètement conquise! Une façon originale de revisiter ses plats, et allez savoir pourquoi, c'est dans une tatin de navets avec une pâte aux saveurs de noisettes que j'ai eu l'idée de le sublimer!

Pour 1 personne :

Pour la pâte :

  • 25g de farine
  • 1 CS de flocons d’avoine
  • 2 CS de poudre de noisettes
  • 1 CS d’huile d’olive
  • 2 CS de lait
  • Sel, poivre

Pour la garniture :

  • 1 navet
  • 2 CS d’Exose
  • 1 CS de pignons de pin
  • Beurre (pour le moule)
  • Sel, poivre

Laver le navet. L’éplucher et le détailler en rondelles.

Cuire dans l’eau bouillante pendant 15 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Egoutter et laisser refroidir.

Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients de la pâte. Former une boule et réserver.

Préchauffer le four à 200°.

Dans un moule individuel (13cm de diamètre) beurré, napper d’Exose.

Répartir les pignons de pin, puis les tranches de navet en rosace.

Abaisser la pâte, l’étaler puis en couvrir les navets.

« Border » la tarte en rentrant la pâte dans le long du moule.

Enfourner pour 30 minutes.

A la sortie du four, décoller les bords de la tarte en passant un couteau entre la tarte et les parois du moule.

Démouler et servir accompagné d’une salade verte.

Tatin de navets à l’eXOse, sucre de raisin

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat

Repost 0