Publié le 8 Octobre 2015

Dômes de marrons au beurre de cacao

Je peine à trouver le temps de vous écrire en ce moment, et pourtant j'ai de nombreuses recettes en stock!

Pour terminer cette semaine de début d'automne, une recette aux marrons... J'ai voulu tester mon beurre de cacao Valrhona. Souhaitant une recette à base de crème de marrons, j'ai remplacé le sucre glace par cet ingrédient dans la recette de Chocolat blanc de Chaudron Pastel. Excellent, mais à manger plutôt en bouchée dégustation qu'en dessert, la version "taille normale" fut un peu lourde pour moi (mais pas mon homme^^).

-

Pour 2 dômes au marron ou 8 bouchées :

  • 100g de crème de marrons Imbert
  • 25g de beurre de cacao
  • Marrons entiers au sirop (ou éclats de marrons dans le cas de bouchées)
  • Chocolat noir (pour la décoration)
Dômes de marrons au beurre de cacao

Faire chauffer très doucement le beurre de cacao au bain-marie (cette opération prend près de 10 minutes).

Hors du feu, ajouter la crème de marrons et mélanger à la spatule jusqu'à obtenir une texture homogène.

Remplir des moules à moitié, ajouter un marron entier ou des éclats (pour des versions mini) et stocker plusieurs heures au réfrigérateur.

Dômes de marrons au beurre de cacao

Pendant ce temps, préparer la décoration au chocolat.

Faire fondre le chocolat au bain-marie et, à l'aide d'un stylo à pâtisserie ou, à défaut, d'une petite cuillère, dessiner des enlacements de chocolats sur le dos d'un moule en silicone de la même taille que ceux qui ont servi aux gourmandises.

Démouler délicatement et placer la décoration sur les dômes aux marrons au moment de servir.

N.B : je n'ai pas tempéré le chocolat et ai eu la chance de ne pas obtenir un chocolat blanchi et cassant. Pour tempérer le chocolat, je vous renvoie au tuto très complet de Chef Nini.

Dômes de marrons au beurre de cacao

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #gouters

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Tarte fine aux courgettes et graines de chanvre {pâte aux Gaudes et au yaourt}

J'ai repéré il y a plus d'un an une recette de tarte fine aux courgettes jaunes chez Clotilde, sur son magnifique blog Chocolat & Zucchini. En y regardant de plus près, la pâte est cuite à blanc et les courgettes coupées finement sont disposées crues. Ce doit être exquis, mais ce n'était pas l'effet recherché, et j'ai adapté la recette complètement à mon goût...

Tarte fine aux courgettes et graines de chanvre {pâte aux Gaudes et au yaourt}

Pour une tarte fine (2-4 personnes) :

Pour la pâte :

  • 50g de farine des Gaudes
  • 75g de farine de blé blanche
  • 100g de yaourt nature
  • 40g de beurre bien froid
  • 1 trait de lait
  • 1 pincée de sel

.

Pour la garniture :

  • 2 petites courgettes
  • 25g de yaourt
  • 2 CS de graines de sésame
  • 2 CS de graines de chanvre
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre
Tarte fine aux courgettes et graines de chanvre {pâte aux Gaudes et au yaourt}

Préparer la pâte :

Dans un saladier, mélanger les farines. Faire un puits au centre et ajouter le yaourt. Mélanger du bout des doigts, puis incorporer le beurre bien froid préalablement coupé en cubes.

Sabler la pâte, puis l'amalgamer. Ajouter un filet de lait au besoin pour obtenir une pâte qui se tient. Former une boule et placer au réfrigérateur pour 30 minutes.

.

Pendant ce temps, préparer la garniture :

Laver les courgettes et les éplucher partiellement (de façon à obtenir des bandes de couleur verte, pâles et foncées). Bien les essuyer à l'aide d'un papier absorbant et les couper en fines rondelles à la mandoline. Saler, poivrer et mélanger.

Saler et poivrer le yaourt, ajouter quelques herbes de Provence. Réserver.

.

Préchauffer le four à 180°.

Sortir la pâte du réfrigérateur et l'étaler en un disque fin à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.

Saupoudrer de graines de sésame et passer à nouveau le rouleau à pâtisserie pour les incruster dans la pâte.

Tartiner de yaourt aux herbes.

Disposer les courgettes sur le fond de pâte.

Saupoudrer de graines de chanvre.

Enfourner pour 20 minutes.

Déguster tiède avec une salade verte.

Tarte fine aux courgettes et graines de chanvre {pâte aux Gaudes et au yaourt}

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2015

Marquise chocomarron {sans œuf, sans cuisson}

La Marquise, un nom chic et raffiné pour un dessert des plus gourmands. Ce dessert, très riche, plein de beurre et de chocolat, contient aussi des œufs et souvent du sucre, remplacés ici par la crème de marrons qui donne une version onctueuse et qui se tient de la Marquise originale. Chacun en a sa recette, et je vous propose la mienne, avec quelques éclats de meringue si vous le souhaitez. Traditionnellement, on la sert plutôt avec une crème anglaise qui "fait couler"^^. Mais à la maison, c'est très bien passé tel que!

-

Pour 2 personnes :

  • 100g de crème de marrons Imbert
  • 40g de chocolat noir
  • 40g de beurre
  • 2 marrons glacés
  • Meringues (facultatif)

.

Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre.

Hors du feu, ajouter la crème de marrons.

Verser le tout dans un moule en silicone ou un cercle de présentation (pour moi, de forme carrée).

Faire prendre plusieurs heures au réfrigérateur.

Couper en deux à l’aide d’un couteau dont la lame a été trempée dans l’eau chaude.

Déposer un marron glacé sur chaque part ainsi que des éclats de meringue.

Marquise chocomarron {sans œuf, sans cuisson}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2015

Verrines glacées pêche-cannelle

Un dessert express pour midi pressé, avec des pêches à manger d'urgence! A reproduire à l'infini avec d'autres fruits, épices ou "toppings"...

-

Pour 2 verrines :

- 3 pêches de la variété de votre choix (pour moi, de grosses pêches plates)

- 50g de lait concentré sucré

- Cannelle (selon goût)

- Eclats de pistaches torréfiées

.

Peler les pêches et les couper en quartiers.

Les mixer avec la cannelle et le lait concentré sucré.

Stocker au congélateur pour 1h30. La préparation prend la forme d’un granité.

Mélanger et verser dans des verrines. Saupoudrer d’éclats de pistaches torréfiées et déguster aussitôt.

Verrines glacées pêche-cannelle

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2015

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Les jus de fruits artisanaux JL Bissardon, c'est pour moi l'histoire d'une fabuleuse découverte!

J'ai fait leur connaissance par hasard sur le net, c'est d'abord l'étiquette qui m'a plu, très appropriée à un événement dont je vous ferai part le mois prochain...

C'est l'histoire et les valeurs de l'entreprise qui m'ont ensuite séduite, celles d'une PME de 15-20 personnes située à Saint-Paul-en-Jarez dans la Loire, entre Saint-Etienne et Lyon. Avec l'ouverture de l'entreprise en 1994, Jean-Louis Bissardon, son fondateur, souhaite véhiculer et valoriser au travers son savoir-faire le goût du fruit et son respect pour la nature.

La matière première que l'entreprise travaille? Ce sont ainsi simplement des fruits des environs! Pourquoi aller plus loin pour trouver des pommes, des poires, des abricots, des pêches de vignes, des raisins, des fruits rouges ou encore des tomates, quand tout pousse à proximité, dans le Pilat, les coteaux du Lyonnais, les monts du Jarez, la vallée du Rhône?!

Ces fruits sont ensuite pressés sur le site de production, comme au bon vieux temps...

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool
Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Le nouveau site de production depuis 2011 est un bâtiment éco-responsable de 3 000 m² permettant une fabrication "traditionnelle" tout en respectant les règles d'hygiène et de sécurité alimentaire actuelles. Une nouvelle démonstration de cette proximité avec la nature, la volonté de respecter à la fois les Hommes et leur environnement.

C'est une agriculture locale raisonnée que prône l'entreprise, depuis ses jus jusqu'à son fonctionnement.

--

Poussée par ces valeurs partagées, j'ai osé frapper à la porte de JL Bissardon et j'ai eu le grand honneur de trouver un écho ; c'est ainsi que j'ai pu goûter à ces fabuleux jus!

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Et au goût, que cela donne-t-il? Il faut dire que la barre était haute : j'apprécie les fruits depuis peu, et je ne suis pas trop portée sur les jus que je trouve généralement très sucrés.

Et bien, JL Bissardon a tenu sa promesse de "faire des jus qui respectent la nature des fruits". Effectivement, chacun des quatre jus que j'ai pu goûter a été pour moi une invitation au voyage dans un verger... L'impression de croquer dans le fruit bien mûr, juteux à souhait. Pas de ces fruits que l'on trouve dans les supermarchés, durs et sans goût, non, ceux que j'ai toujours appréciés mais que l'on a peu la chance de goûter, directement chez le producteur, dans son univers arboré où la nonchalance des arbres contrastant avec leur puissante fertilité m'ont toujours impressionnée...

Bercée par ces souvenirs gorgés de soleil, vous me retrouvez, les yeux à demi-fermés, le sourire aux lèvres, mon verre à la main. Voici la puissance du goût. La poire de chez mon papi, dans mon verre, comme si le jus venait d'être pressé, pas trop sucré, juste comme il faut. L'abricot de la Drôme, celui que je piochais dans le cageot que je venais d'acheter sur le bord de la route, aussi pressé avec sa texture veloutée gardée intacte. La pomme que j'achetais en vacances en Alsace avec mes parents, tout le bon goût de la pomme brute dans un jus. Et pour le cocktail pomme-framboise, une nouveauté pour mon palais, une innovation de Bissardon qui m'a aussi énormément plu!

Jus JL Bissardon et "trou normand" fruité sans alcool

Quant à la recette... Vous comprendrez aisément que je n'avais pas spécialement envie de transformer le produit, mais plutôt de l'accompagner, ce pourquoi je n'ai pas été particulièrement débordante d'imagination...

Déposez simplement une boule de glace artisanale dans une tasse, recouvrez-la de jus Bissardon frais, et vous aurez un dessert au goût de fruit incomparable!

Et peut-être un jour publierai-je une recette de glace aux fruits à partir d'un jus?!

Un grand merci particulièrement à Marie-Noëlle pour sa confiance!

Et à très bientôt pour la suite de l'aventure...

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Partenariat

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2015

Bouchées chocolatées pour le goûter

La rentrée est là, et nous avons tous des vies bien occupées! Pourtant, nous aimons la cuisine maison et trouvons cela bien plus sain pour nous, et pour nos chérubins! Ces bouchées toutes simples sont moelleuses à souhait (diminuez le temps de cuisson et elles seront fondantes) et pleines de réconfort au retour du travail ou de l'école! 20 minutes chrono tout inclus (même la vaisselle!) et vous pourrez déguster ces adorables bouchées...

Bouchées chocolatées pour le goûter

Pour 20 bouchées :

- 1 gros œuf

- 70g de chocolat noir

- 50g de sucre de canne

- 40g de lait concentré sucré

- 35g de farine

- 1 pincée de levure chimique (très peu)

Pour la décoration :

- Eclats de pistaches torréfiées

- Amandes effilées

- Coco râpée

- Noisettes entières

Bouchées chocolatées pour le goûter

Préchauffer le four à 180°.

Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre et le lait concentré sucré.

Dans un bol, fouetter l’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer au mélange précédent.

Ajouter la farine et la levure ; mélanger.

Verser dans des moules à bouchées et saupoudrer de fruits à coque.

Enfourner pour 10 minutes.

Bouchées chocolatées pour le goûter
Bouchées chocolatées pour le goûter

Avec cette recette, je participe au concours d'Assia et Red sur le thème du Goûter!

Bouchées chocolatées pour le goûter

Merci aussi à ses partenaires!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2015

Soufflé aux marrons, poêlée de shiitakes aux myrtes et boudin blanc

Un plat complet sur le blog aujourd'hui, une fois n'est pas coutume! Voici un repas plutôt festif et plein de saveurs! Le soufflé est réalisé avec la purée de marrons nature d'Ardèche de mon partenaire Imbert dont je vous ai parlé à l'occasion de mon Naked carrot cake à la crème de marrons. Allez visiter leur tout nouveau site internet, il est superbe et vous y trouverez de nombreuses recettes de chefs!

-

Par personne :

- 1 boudin blanc

Pour le soufflé :

- 40g de purée de marrons non sucrée Imbert

- 1 œuf

- 15g de farine

- 10g de beurre

- 5cl de lait

- 1 CC d’huile aromatisée à la truffe (ou arôme de truffe)

- Sel, poivre

Pour la poêlée de champignons :

- 1 CS de shiitakes séchés (ou autres champignons frais, c’est la saison !)

- 1 CC de myrtes séchées

- 3cl de vin blanc

- 1 CS de crème fraîche épaisse

- Sel, poivre

Soufflé aux marrons, poêlée de shiitakes aux myrtes et boudin blanc

Réhydrater les champignons :

Suivre les indications de l’emballage pour réhydrater les champignons avec les baies de myrte séchées. Dans mon cas, j’ai fait bouillir les champignons avec les baies de myrte pendant 7 minutes.

Réserver ensuite dans l’eau de cuisson le temps de préparer le soufflé.

-

Préchauffer le four à 200°.

Beurrer un ramequin.

Préparer une base de sauce béchamel : faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter la farine d’un coup sur feu doux et mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène. Ajouter le lait progressivement jusqu’à obtenir une sauce lisse et sans grumeaux.

Hors du feu, incorporer l’huile de truffe et la purée de marrons.

Séparer le blanc du jaune d’œuf.

Ajouter le jaune à la préparation précédente.

Battre le blanc en neige et l’incorporer délicatement au mélange.

Verser dans le ramequin et faire cuire 25 minutes.

-

Préparer la poêlée de champignons :

Rincer les champignons abondamment à l’eau froide.

Retirer les baies de myrte.

Faire chauffer une poêle. Verser un peu d’huile et ajouter les champignons.

Faire revenir le temps qu’il faut pour que le liquide s’évapore.

Déglacer au vin blanc (ajouter le vin blanc et maintenir le feu vif jusqu’à complète absorption du liquide, tout en remuant).

Faire cuire le boudin à feu doux dans la poêlée de champignons pendant 8 minutes.

Servir dès que le soufflé est cuit.

Soufflé aux marrons, poêlée de shiitakes aux myrtes et boudin blanc

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #plats complets

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2015

Blinis à la farine de Gaudes et aux courgettes, chantilly à l’huile essentielle de romarin

Connaissez-vous la farine des Gaudes? C'est une farine de maïs torréfiée d'origine bressane qui, mélangée à du lait, donnait une préparation culinaire nourrissante (une bouillie appelée les Gaudes) pour les paysans en période de famine ou de guerre. Aujourd'hui, elle n'est plus guère utilisée mais on la retrouve dans les épiceries bio jusqu'à Lyon.

Piquée de curiosité, j'en ai acheté afin de goûter. Son odeur et son goût sont très caractéristiques, on retrouve bien le côté torréfié, ce pourquoi il vaut mieux la mélanger à une autre farine plus neutre pour éviter un goût trop prononcé. Avec des courgettes râpées, j'en ai fait de délicieux blinis moelleux à souhait!

Blinis à la farine de Gaudes et aux courgettes, chantilly à l’huile essentielle de romarin

Pour une vingtaine de blinis :

- 1 œuf

- 50g de farine de Gaudes

- 75g de farine de blé

- 20g de purée d’amandes + 20cl d’eau (ou 25cl de lait d'amandes)

- 1 petite courgette

- 1 oignon nouveau

- sel, poivre

Pour la chantilly :

- crème fraîche entière

- huile essentielle de romarin La Comba Aromatica

- sel aux herbes

Blinis à la farine de Gaudes et aux courgettes, chantilly à l’huile essentielle de romarin

Préparer les blinis :

Diluer la purée d’amandes dans l’eau tiédie puis réserver le lait d'amandes obtenu.

Eplucher, laver et essuyer la courgette avec un tissu propre. La râper, réserver.

Eplucher et émincer le petit oignon blanc.

Battre l'oeuf en omelette dans un saladier, saler et poivrer.

Mélanger ensemble les farines puis les ajouter à l'oeuf.

Incorporer la courgette râpée et l'oignon émincée, puis verser petit à petit le lait.

-

Préparer la chantilly :

Mettre une vaporisation d'huile essentielle dans un récipient.

A l'aide d'un batteur électrique, monter la crème entière bien froide en chantilly. Saler.

Verser ensuite une goutte d'huile essentielle, donner un coup de batteur et goûter. Si la chantilly est suffisamment aromatisée, la stocker au réfrigérateur, ou ajouter un peu d'huile essentielle avant de procéder de même.

Blinis à la farine de Gaudes et aux courgettes, chantilly à l’huile essentielle de romarin

Chauffer la poêle légèrement huilée.

Verser une cuillère de pâte dans la poêle et répéter l'opération jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de préparation.

Cuire chaque blinis 5 minutes de chaque côté.

Blinis à la farine de Gaudes et aux courgettes, chantilly à l’huile essentielle de romarin

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #amuse-bouches

Repost 0

Publié le 2 Septembre 2015

Moelleux aux épices {au blanc d’œuf}

Il me restait un blanc d’œuf, un peu de crème. Quelques épices et le tour était joué, nous nous sommes vraiment régalés.

Moelleux aux épices {au blanc d’œuf}

Pour 2 gâteaux :

- 1 blanc d’œuf

- 40g de cassonade

- 40g de farine

- 40g de crème fraîche épaisse entière

- ½ CC d’épices à pain d’épices

- 1 pincée de bicarbonate

Moelleux aux épices {au blanc d’œuf}

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger la crème avec le sucre.

Ajouter le blanc d’œuf, puis la farine, le bicarbonate et les épices.

Bien mélanger et verser dans deux petits moules en silicone (à défaut, des ramequins beurrés).

Enfourner pour environ 20 minutes.

Déguster tiède ou froid, accompagné d’une tasse de thé, voire d’un peu de crème fouettée !

Moelleux aux épices {au blanc d’œuf}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters

Repost 0

Publié le 31 Août 2015

Pizza périgourdine

Mon retour d'Italie s'est bien senti sur le blog après les Pâtes fourrées à la ricotta et aux poivrons, la Panzanella, le Tiramisu, je n'ai pas pu attendre pour réaliser la pizza! Après mon burger périgourdin, je vous propose la pizza périgourdine (elle n'a que les magrets de canard séchés de là-bas, mais le nom est évocateur^^). C'est ma participation au KKVKVK #60 lancé par Diane du blog La Médecine passe par la cuisine sur le thème de la pizza! Vous avez encore un peu de temps pour participer, l'échéance a été repoussée pour nous donner l'envie d'allumer le four après l'épisode de chaleur^^

Pizza périgourdine

Pour 1 pizza

(1-2 personnes) :

- 250g de pâte à pain

- 15 tranches de magret de canard séché

- 100g de champignons frais

- 50g de mozzarella

- 1 pomme de terre

- 4 CS de sauce aux tomates fraîches

- 2 CS de pignons de pin

- 1 gousse d’ail

- Parmesan (à volonté)

- Origan

- Sel, poivre

Pizza périgourdine

Eplucher la pomme de terre, la laver, la couper en rondelles fines.

Eplucher la gousse d’ail et la hacher finement.

Faire revenir les rondelles de pomme de terre et l’ail dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive pendant 15 minutes.

Pendant ce temps, couper la mozzarella en tranches fines. Réserver.

Eplucher, laver les champignons et les émincer. Réserver.

-

Préchauffer le four à 200°.

Etaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Tartiner de sauce aux tomates préalablement salée et poivrée.

Répartir les rondelles de pommes de terre à l’ail sur toute la surface de la pizza, puis dans l’ordre les tranches de magret et la mozzarella.

Saupoudrer de parmesan et de pignons de pin.

Enfourner pour 15-20 minutes.

Quand la pizza est cuite selon votre goût, la sortir du four, saupoudrer d’origan séché et servir immédiatement.

Pizza périgourdine
Pizza périgourdine

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Quiches et feuilletés, #plats complets

Repost 0