Publié le 17 Octobre 2014

Perrine cuisine change de visage!

Après 2 ans d’existence, Perrine cuisine a enfin son logo !

Comment le trouvez-vous ?!

Je l’ai voulu à mon image : un mix de tout ce que j’apprécie, entre cuisine et nature.

A travers lui, on imagine des notes de gourmandises qui, l’une après l’autre ajoutées ponctuellement et harmonieusement, forment un plat sain et original à base de produits artisanaux et du marché. « Un peu de tout », comme j’apprécie la vie : une mosaïque de petites joies fait mon bonheur.

A travers ce logo, c’est aussi une orientation claire que je donne à mon blog. Internet foisonne de blogs à idées et le lecteur finit par s’y perdre. Mes goûts et inspirations sont désormais clairement affichés via ce nouveau bandeau ! Car son concepteur a à mon sens su parfaitement me cerner pour élaborer cette image.

Son concepteur… Venons-en, tien !

Un ami avec qui je partage d’abord la passion des sports nature et de la montagne. Un autodidacte qui se donne à 200% dans tout ce qu’il fait, passionné aussi de photo et de graphisme. C’est sur sa nouvelle page Facebook qu’il partage ses jolies créations. N'hésitez pas à faire un tour pour découvrir son univers!

Cela fait longtemps que nous parlions d’un logo pour Perrine cuisine. Mais je crois que jusqu’à présent je n’y étais pas préparée. Il m’a fallu me découvrir, puis apprendre à me définir, et enfin vouloir dévoiler mon visage au grand jour ! Aussi accepter qu’une personne extérieure me dépeigne et présente sa vision de ma cuisine. Tout cela a demandé du temps, Besnap s’est prêté à l’exercice avec enthousiasme et je suis ravie du résultat : un immense merci (et au moins un dîner chez Perrine à programmer.. !) !

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #News, #Partenariat

Repost 0

Publié le 9 Octobre 2014

Daube d'aubergines

Aujourd'hui, pas d'innovation de mon côté. Je joue plutôt le rôle de révélatrice de recettes oubliées (Mercotte me donne une légitimité, mon article tombe à pic!^^). C'est donc plus un procédé de cuisson original que je vous livre ici, issu de la cuisine médiévale.

Il y a longtemps que j'ai acheté ce livre de cuisine du "château", sur un étalage à 1€ chez Gilbert Joseph lors de mes premières virées parisiennes. J'y ai retrouvé tout ce que j'aime dans la cuisine: le côté sain et le plaisir.

Je ne résiste pas à vous copier une partie de la quatrième de couverture rédigée par les auteurs de ce livre, une équipe hospitalière qui a mené pendant 10 ans des recherches sur la santé et la gastronomie:

"Nous en sommes sortis persuadés que le respect de règles de vie saine dans
 le domaine de l'alimentation passe par la quête d'un plaisir partagé."

-

Ainsi, le but de ce livre (qui est bien plus qu'un livre de recettes!) vise à "indiquer une stratégie possible de saine alimentation, orientée vers votre satisfaction et celle de vos convives, dans le respect des règles de la bonne nourriture".

Ambitieux programme, mais je m'y retrouve assez. Ainsi, ce livre s'intitule "Se nourrir de plaisir". D'ailleurs, si ça vous intéresse de le feuilleter, je l'ai trouvé ICI, dans les "books" de Google.

Beaucoup de recettes me plaisent, je le feuillette seulement maintenant et y découvre de belles inspirations, je pense que vous n'avez pas fini d'en entendre parler!^^

Daube d'aubergines

La recette maintenant, telle que je l'ai faite. Un délice, c'est fou ce que la cuisson révèle les aliments.

Pour 2 personnes :

  • 500g d’aubergines
  • 2 tomates bien mûres
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • Persil

Eplucher et émincer l’oignon. Le faire suer dans une sauteuse préalablement huilée.

Ajouter les tomates lavées et coupées en morceaux. Mélanger avec les oignons et former un « tapis » de tomates bien régulier au fond de la sauteuse.

Laver les aubergines et les couper en cubes sans les peler. Dans un bol, les mélanger au sel et au poivre, à l’ail haché.

Placer les aubergines assaisonnées sur les tomates.

Porter à feu vif jusqu’à ce que la daube commence à bien bouillir, puis baisser le feu et couvrir.

Poursuivre la cuisson 30 minutes.

Les légumes doivent cuire lentement sans être remués ni ajout d’eau.

Les tomates vont compoter et les aubergines garder leur forme tout en étant fondantes en bouche.

Avant de servir, ajouter du persil ciselé.

Dans la recette originale, les auteurs ajoutent une carotte, du céléri et une écorce d’orange sur les aubergines avant cuisson. Faute d’avoir ces ingrédients sous la main, je ne les ai pas incorporés.

Daube d'aubergines

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Légumes

Repost 0

Publié le 6 Octobre 2014

Flans aux poires

Un dessert vraiment très simple et léger, idéal pour un soir de semaine. A la recherche d'un ordre de grandeur sur l'équilibre crème et fruits, je suis tombée sur l'inspiration qui correspondait tout à fait à mes envies: la recette de Cléa du blog Cléa cuisine qu'elle appelle "crème dessert". Peut-être parce que j'ai poussé l'ébullition du lait avec l'agar-agar pour obtenir des petits flans comme je souhaitais idéalement. Déclinable à l'infini...

Pour 2 flans individuels :

  • 2 poires
  • 0,5g d’agar-agar
  • 100ml de lait
  • 1 CC bien pleine de purée d’amandes
  • Epices à pain d’épices (ou autre épice)
  • Pralin (facultatif)

Laver et éplucher les poires. Les couper en morceaux et les faire cuire à couvert sur feu doux pendant 15 minutes jusqu’à ce qu’elles compotent.

Mixer avec la purée d’amandes ; ajouter les épices. Réserver dans un bol.

Dans la casserole qui a servi à cuire les poires, verser le lait puis l’agar-agar. Fouetter et porter à ébullition tout en remuant. Poursuivre la cuisson 2 minutes.

Verser le lait sur les poires mixées et bien mélanger.

Répartir dans des ramequins.

Laisser refroidir puis mettre au frais pendant plusieurs heures.

Servir très frais recouvert de pralin.

Cléa conseille de ne pas conserver les flans plus de 36h puisque le dessert rend un peu d'eau. Ici, ça ne risquait pas d'arriver!^^

Flans aux poires

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 1 Octobre 2014

Goulasch

Ma première participation à la Bataille Food, initiée par Jenna du blog Le bistro de Jenna! Et aussi tout bonnement ma première participation à un défi culinaire de ce genre, j'ai toujours trouvé trop contraignant de s'inscrire à l'avance pour publier une recette à un moment bien précis... sans être sûre d'avoir le temps de cuisiner et publier. Pourtant, ces jeux sont si drôles et motivants! Et puis cette fois, suite à la session de Nathy du blog Kalou and Cook, sur le thème « Voyage épicé… C », c'est Lucie du blog un week-end une recette by Lucie qui remporte le droit d'organiser la bataille suivante, avec à peine 6 mois de blog'expérience, bravo Lucie! Et puisque c'est Lucie, et que son thème m'a amusée et inspirée:

​Souvenirs, souvenirs, retour vers le passé avec une recette de notre enfance! 

J'ai décidé de me lancer dans l'expérience!

Goulasch

Je ne sais pas bien pourquoi, mais à la lecture du thème et de ses exigences (cuisiner avec de la crème et des herbes), je n'ai pas du tout pensé à une douceur sucrée de l'enfance, mais à ce plat que ma maman accompagnait de crème fraîche, et que j'adorais! Je ne lui ai pas demandé sa recette mais ai été piocher dans son livre de recettes fétiches, qui est devenu le mien: Je sais cuisiner de Ginette Mathiot aux éditions Albin Michel, que j'appellerais l'Indispensable! Pas de crème fraîche ni d'herbes chez Ginette, et ma maman ne servait pas le goulasch avec des pommes de terre, mais du riz, mais j'avais envie de pommes de terre, alors hop, c'était décidé avec un mix de toutes les influences, comme d'habitude!

La mini-peluche sur la photo? Non pas le doudou de mon enfance, mais une mini-nounours qui trône sur mes pots d'épices dans ma cuisine depuis au moins 3 ans. Allez me demander pourquoi... Je n'ai pas la réponse, mais je l'adore, alors la voici qui trônera à côté de mon goulasch au goût des déjeuners du dimanche de mon enfance!

Merci Lucie de m'avoir ravivé dans ma mémoire ces bons moments! ^^

Goulasch

Pour 4 personnes :

  • 500-600g de bœuf morceaux
  • 2 gros oignons (200-250g)
  • 2 tomates fraîches
  • 6 pommes de terre
  • 1l d’eau
  • Thym (quelques branches)
  • Laurier (quelques feuilles)
  • Crème fraîche (selon goût)
  • Paprika (environ 3 CS)
  • Sel

Eplucher et émincer les oignons. Les faire revenir dans une cocotte préalablement huilée.

Ajouter le bœuf coupé en cubes et faire dorer quelques instants en retournant sur toutes les faces.

Ajouter l’eau, les branches de thym et les feuilles de laurier. Saler.

Couvrir et laisser cuire une heure.

Pendant ce temps, laver les pommes de terre.

Les plonger dans une casserole d’eau froide et les faire cuire 30 minutes après ébullition. Les sortir de l’eau, les éplucher, les couper en gros morceaux et réserver.

Laver les tomates et les couper en dés.

Lorsque la viande a cuit une heure, ajouter les tomates et pommes de terre et poursuivre la cuisson 15 minutes.

Couper le feu, ajouter le paprika, bien mélanger et servir aussitôt, accompagné de crème fraîche.

Selon une amie hongroise, il faut toujours ajouter le paprika après cuisson et non pas avant comme nous en avons souvent l’habitude. Le paprika cuit donne un goût amer aux aliments alors que toute sa saveur est préservée s’il est ajouté après cuisson. Il donne alors toute sa force au plat.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Plats complets

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2014

Tarte au potimarron, cœur crème de marrons

Ma partcipation au KKVKVK #57, merci Romain du blog Le Tablier gourmet pour le sympathique thème de cet épisode! A défaut d'arriver à la perfection esthétique de mon idée, je me suis amusée!

Pour 8 personnes :

Pour le fond de pâte sablée à la farine de châtaignes de Claude Brioude (chipée chez Ewa) :

  • 150 g de farine de blé
  • 50 g de farine de châtaigne
  • 100 g de sucre
  • 100 g de beurre mou
  • 4 jaunes d'œufs
  • Une pincée de sel

Pour l’appareil au potiron (cette fois, c’est chez Cammie que j’ai piqué les proportions) :

- 1,5kg de potimarron

- 2 oeufs

- 120g de sucre

- 15cl de lait

- 3 CS de maïzena

- 1 pincée de cannelle

Pour le cœur crème de marrons :

- 1 œuf

- 80g de crème de marrons

Matériel spécifique :

- Un moule à tarte

- Un cercle de présentation individuel

Mélanger les ingrédients secs. A la main, incorporer le beurre. Ajouter les jaunes d’œufs (il est plus pratique de les séparer des blancs au préalable et de les réserver dans un bol, il n’est ainsi pas nécessaire de se relaver les mains !).

Former une boule, l’envelopper de film alimentaire et stocker au réfrigérateur pendant une heure.

Préparer l’appareil au potimarron :

Bien laver le potimarron. Le couper en gros morceaux et les faire cuire dans l’eau bouillante pendant 30 minutes.

Vider l’eau de la casserole, laisser tiédir pour ne pas se brûler les doigts, puis retirer la peau.

Passer la chair de potimarron au mixeur.

Battre les œufs avec le sucre dans un saladier.

Incorporer la maïzena dans le lait, puis verser sur le mélanger précédant en fouettant. Ajouter la cannelle.

Verser l’appareil sur la purée de potimarron et mélanger.

Préchauffer le four à 180°.

Préparer le cœur à la crème de marrons :

Battre l’œuf en omelette et ajouter la crème de marrons.

Pour le montage :

Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étaler sur un plan de travail bien fariné (j’insiste sur ce dernier point, la pâte est vite très collante, surtout lorsque la température ambiante est élevée).

Déposer la pâte dans un moule à tarte.

Disposer le cercle de présentation au centre.

Verser la préparation au potimarron autour, puis l’appareil à base de crème de marrons au milieu (procéder dans ce sens puisque la pâte au potimarron se « tient » beaucoup mieux que la seconde).

Enfourner pendant 20 minutes environ, le temps que les pâtes commencent à s’épaissir.

Sortir la tarte du four, retirer alors délicatement le cercle de présentation et à l’aide d’un couteau, étirer la pâte à la crème de marrons vers l’extérieur pour former un soleil.

Enfourner à nouveau pour 20 minutes. Si les bords de la tarte dorent trop, couvrir d’un papier aluminium.

Déguster tiède ou froid après un passage au réfrigérateur.

Astuce : pour me débarrasser de mes blancs d’œufs récupérés du fond de tarte, j’ai fait des îles flottantes salées sur un velouté de courgettes en entrée !

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2014

Croques au tofu et aux aubergines

Une vision à la boutique bio près de chez moi. La rencontre entre un paquet de tofu au curry sur l'étalage et l'idée d'un croque au tofu vu dans le livre Veggie de Cléa cuisine (vous visualisez, l'image BD d'une femme perplexe devant un rayon de tofu, et une bulle pensive dans laquelle trône un somptueux et gourmand croque au tofu, c'était moi à cet instant!^^)

Et oui, je ne dois pas traîner assez souvent dans ces rayons, je n'avais jamais vu de tofu au curry auparavant! Et comme je voulais le cuisiner pour que mon homme en mange aussi, l'idée était toute trouvée! Avec plus ou moins de fromage dans les croques en fonction du goût de chacun (à la maison, on met tous les ingrédients sur la table et chacun fait son sien!), et voilà un repas express extrêmement gourmand (à condition de préparer les aubergines à l'avance, ce qui a été mon cas). Je vous invite à essayer.

Croques au tofu et aux aubergines

Pour 2 personnes (4 croques) :

  • 8 tranches de pain de mie (pour moi, complet)
  • 200g de tofu au curry
  • Fromage râpé à volonté (pour moi un mélange de mozzarella, gouda et emmental)

Pour la compotée d’aubergines :

  • 1 aubergine
  • 1 petite gousse d’ail
  • Basilic, ou herbes de Provence
  • Sel, poivre

Réaliser la compotée d’aubergine (cette étape peut être faite la veille) :

Eplucher l’ail et le hacher. Réserver.

Bien laver l’aubergine, l’éplucher si vous le souhaitez.

La couper en deux dans le sens de la longueur, puis en lamelles.

Faire chauffer une poêle et y ajouter un peu d’huile, faire revenir les aubergines quelques minutes en retournant de temps en temps, puis baisser le feu. Ajouter l’ail, sel et poivre, et couvrir.

Faire cuire ainsi 25-30 minutes jusqu’à ce que les aubergines aient compoté.

Hors du feu, ajouter les herbes. Réserver à découvert (ou placer au réfrigérateur si vous réalisez les croques le lendemain).

Pour le montage des croques :

Couper le tofu en lamelles épaisses d’à peine 1/2 cm.

Placer 4 tranches de pain de mie dans une assiette. Recouvrir de fromage râpé.

Déposer les lamelles de tofu.

Recouvrir de compotée d’aubergine.

Ajouter du fromage râpé selon convenance.

Refermer d’une deuxième tranche de pain de mie.

Préchauffer le croque-monsieur.

Y mettre les croques deux par deux et laisser réchauffer et griller quelques minutes jusqu’à ce que le fromage soit bien fondu et que vous obteniez la coloration souhaitée du pain.

Dévorer aussitôt!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #plat végétarien

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2014

Pains d’épices aux poires entières

Tout un stock de poires mûres à écouler en un temps record, j'ai dû faire preuve d'imagination, les compotes auraient pu devenir lassantes!

Et comme je trouvais dommage de faire une pâte à pain d'épices (sans oeuf, et sans lactose! une première pour moi) pour 2 petits gâteaux, je vous propose des quantités pour booster votre petit déjeuner avec un pain d'épices nature!

Pains d’épices aux poires entières

Pour 2 personnes + 1 pain d’épices 4 personnes :

  • 2 poires
  • 50g de farine de seigle
  • 150g de farine blanche
  • 80g de sucre
  • 3 CS de miel (pour moi, le miel de Bourdaine Beautiful Beez. Au passage, dépêchez-vous de faire vos commandes, l'année a été difficile pour les apiculteurs, avec de maigres récoltes)
  • 1 CS bien pleine d’épices à pain d’épices Fortwenger (le petit goût de ces épices est vraiment incomparable)
  • 165ml d’eau
  • 1-2 CC de bicarbonate de soude
Pains d’épices aux poires entières

Laver les poires et les éplucher. Retirer la partie dure à la base tout en prenant soin de les garder entières. Réserver.

Beurrer deux moules individuels et un petit moule à cake.

Préchauffer le four à 165°.

Mettre la farine dans un saladier et y ajouter le bicarbonate et les épices.

Faire tiédir l’eau et y ajouter le sucre et le miel. Mélanger jusqu’à totale dissolution.

Incorporer le sirop aux ingrédients secs.

Verser la préparation jusqu’à mi-hauteur des moules individuels et le reste dans le moule à cake.

Déposer les poires dans les petits moules et appuyer légèrement pour faire remonter doucement la pâte et faire en sorte que les poires touchent presque le fond du moule.

Enfourner pour 30 minutes.

Baisser la température du four à 150° et poursuivre la cuisson 10 minutes pour les gâteaux individuels et 15-20 minutes pour le pain d’épices « familial ».

Pains d’épices aux poires entières

Je me suis inspirée pour la base de ces gâteaux du pain d'épices ultra moelleux d'Anne, alias Papilles, du blog Papilles & Pupilles, où je trouve bien souvent de très jolies réalisations et de belles idées. Peut-être l'un des blogs les plus "anciens" que je visite, chapeau!

Pains d’épices aux poires entières

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2014

Pâte à tartiner au chocolat blanc et au speculoos

C'est la rentrée des enfants, et des grands. Comme un bon petit déjeuner est la clé d'une journée réussie, alors autant mettre toutes les chances de son côté! ^^

Pour 1 pot de 300g :

  • 100g de chocolat blanc
  • 150g de lait concentré sucré
  • 2cl de crème fraîche liquide
  • 5 spéculoos

Casser le chocolat en morceaux et le mettre à faire fondre dans une casserole au bain-marie.

Quand le chocolat commence à fondre, ajouter le lait concentré sucré et la crème.

Mélanger jusqu’à ce que la consistance soit bien lisse et homogène.

Réduire les spéculoos en miettes : les mettre dans un sac de congélation et les écraser avec les mains ou à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Incorporer les miettes de biscuits à la pâte à tartiner.

Verser dans un pot.

Laisser refroidir et stocker au réfrigérateur.

Sortir 10min avant dégustation.

La pâte à tartiner se garde au moins 10 jours (elle n’a pas duré plus longtemps à la maison… elle fut terminée !)

Source: la recette de base est prise dans le petit livre Les meilleures recettes au lait concentré sucré de Larousse, j'ai ajouté les spéculoos et précisé les conditions de stockage et de dégustation qui me semblent être les meilleures.

Pâte à tartiner au chocolat blanc et au speculoos

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2014

Flans de poivron {double texture}

Un flan avec des lanières de poivron fondantes à l'intérieur... c'est simple, c'est frais, c'est un apéro ou une petite entrée qui passe très bien! Sa version mini permet de l'accompagner de plein d'autres choses dans l'assiette pour ceux qui comme moi, aiment goûter "un peu de tout".

Pour 5 mini-flans (ou 2 portions individuelles) :

  • 1 gros poivron
  • 10cl de crème fraîche liquide
  • 1 œuf
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre

Retirer la peau du poivron.

Préchauffer le four à 150°.

Prélever un quart du poivron et le couper en fines lanières.

Mixer le reste avec la crème fraîche.

Incorporer l’œuf préalablement battu en omelette.

Saler et poivrer, ajouter les herbes de Provence et les lanières de poivron.

Verser dans des ramequins.

Faire cuire au four au bain-marie pendant 20-30 minutes (en fonction de la taille des ramequins).

Flans de poivron {double texture}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Entrées et salades, #Quiches et feuilletés

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2014

Salade de petit épeautre aux courgettes rôties et tofu au curry

Il y a des fois... où j'ai un peu honte de mes photos. Prises à la va-vite comme la quiche extra-moelleuse et épaisse de lundi ou cette lunch box. Ce sont des fois où je ne prévois pas d'écrire d'article (je n'ai pas inventé la poudre avec ces recettes^^), mais où je me plais tellement à manger que je trouve dommage de ne pas partager...

Qu'en pensez-vous, vous? Avez-vous moins envie de me lire parce que certains articles mettent moins en valeur les plats?

Enfin, je me dis qu'avant tout, c'est le bon que j'aime partager et pas le beau (même si je fais des efforts énooormes!^^), et que ce n'est pas forcément la cuisine sophistiquée qui fait mon identité (même si j'aime m'y frotter!), alors voici...

C'est ma première utilisation de petit épeautre, et une vraie révélation pour moi!

Pour 1 lunch box :

  • 80g de petit épeautre
  • 1 petite courgette
  • 125g de tofu au curry
  • Herbes de Provence
  • Sel

Rincer le petit épeautre et le cuire dans l’eau bouillante salée pendant 45 minutes. Egoutter et laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180°.

Bien laver la courgette, l’essuyer avec un papier absorbant et la couper en 2 dans le sens de la longueur. Couper ensuite de fines lamelles tout en prenant garde de la garder entière (elle est toute découpée en tranches mais garde sa forme initiale).

La déposer délicatement dans un plat à four huilée à l’aide d’une spatule.

Enfourner pour 45 minutes.

Pendant ce temps, faire griller de chaque côté le tofu. Hors du feu, le découper en cubes.

Quand tous les ingrédients sont refroidis, les rassembler, assaisonner et mettre au frais.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #plat végétarien, #Plats complets

Repost 0