Publié le 11 Avril 2013

Tarte au fromage blanc à l'orange, pâte au potiron

Pour moi, il n’y a pas beaucoup plus réconfortant qu’une tarte au fromage blanc. C’est de ces souvenirs d’enfance que l’on aime à se rappeler dans ces moments gris de la vie (mais non, ma tarte est toute orange! ;-)). Cette semaine, je suis toute seule à la maison, il fallait bien ça pour me remonter le moral ! Et pour ajouter un peu de douceur encore, pourquoi ne pas imaginer un fond de tarte au potiron qui remplacerait le beurre ? Mais pour ne pas tomber dans l’apathie complète, un peu d’orange pour donner du pep’s au tout : opération réussie ? A vous de voir, je suis assez convaincue…

Et puis avec cette recette, je participe au défi Arc-en-ciel de recettes.de, dans la catégorie orangé !

Pour une tarte de 32cm de diamètre :

Pour la pâte :

- 150g de potiron cuit

- 275g de farine

- 2 CS de sucre blanc

- 1 pincée de cannelle

- 1 pincée de sel

Pour l’appareil au fromage blanc et à l’orange :

- 500g de fromage blanc

- 4 œufs

- 50g de sucre

- 1 orange

Eplucher et découper un morceau de potiron. Le faire cuire dans une casserole avec un peu d’eau pendant une trentaine de minutes. Egoutter, en prélever 150g. Passer sous l’eau froide et égoutter à nouveau. Déposer le potiron et l’écraser à la fourchette (et non pas au mixeur, il risquerait d’être trop liquide). Ajouter la farine tamisée et mélanger avec les doigts. Ajouter le sucre, le sel et un peu de cannelle selon goût (pour moi, l’objectif était de donner le goût sans détériorer la jolie couleur orange de ma pâte !). Mélanger encore. Abaisser la pâte et la déposer dans un plat à tarte recouvert de papier sulfurisé. Pour ceux qui aiment la pâte bien cuite, je pourrais conseiller de la cuire à blanc pendant une dizaine de minutes. J’ai fait le choix de ne pas le faire et ça a donné une pâte peu cuite, comme certains aiment tant ! Je l’ai mise au frigo le temps de la préparation de l’appareil.

Tarte au fromage blanc à l'orange, pâte au potiron

Préchauffer le four à 180°.

Dans un saladier, bien mélanger le sucre avec les jaunes d’œufs. Ajouter le fromage blanc, puis le jus de l’orange et son zeste. Ba ttre les blancs en neige, puis les incorporer délicatement à la préparation.

Verser la préparation à base de fromage blanc sur la pâte puis enfourner pour 35 minutes.

Astuce : c’est la première fois que je réalisais une pâte au potiron en remplacement du beurre ! Le résultat était très bon à l’exception des bords qui dépassaient de la tarte, trop secs : j’ai dû les couper avant de présenter ma tarte. Une solution est sûrement d’ajouter quand même un peu de beurre à la pâte, sans bouleverser tout l’équilibre, car la consistance obtenue cette fois était vraiment parfaite ! Si vous testez, n’hésitez pas à me déposer un petit message pour me raconter le résultat !

Tarte au fromage blanc à l'orange, pâte au potiron
Tarte au fromage blanc à l'orange, pâte au potiron

Voir les commentaires

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 11 Avril 2013

Crème dessert soja-chocolat

Une recette toute simple pour fêter mon retour à la blogosphère après un mois d'absence! D'ailleurs écrite avant mon départ, mais je n'ai pas eu le temps de la poster! C'était un petit délice sans prétention...

Pour 2 personnes

- 20 cl de crème de soja

- 50g de chocolat noir

- 1 sachet de sucre vanillé

- 1 CS de maïzena

Délayer la maïzena dans un peu de crème. Porter à ébullition le restant avec le sucre vanillé. Au micro-ondes, faire fondre le chocolat avec un peu d’eau. Mélanger pour obtenir une consistance homogène. Hors du feu, incorporer le chocolat au lait. Ajouter enfin la maïzena délayée et porter à nouveau à ébullition et laisser épaissir ainsi pendant 2 minutes tout en remuant. Verser immédiatement dans des ramequins. Faire refroidir plusieurs heures au réfrigérateur.

Voir les commentaires

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 12 Mars 2013

Carpaccio de betteraves et pommes, espuma de tomme de Savoie

Easy, cette recette! Rapide comme l’éclair, et tellement bonne ! De retour de la montagne, je profite du bon fromage ramené de là-bas pour lui associer des produits qui changent des traditionnelles pommes de terre ou charcuterie montagnarde !

Pour 2 personnes :

- 1 pomme

- 1 petite betterave

- 20g de tomme de Savoie

- 10 cl de crème liquide entière

- sel, poivre

A l’avance, couper la tomme en petits morceaux et les faire fondre dans une casserole à fond épais avec la crème. Bien mélanger pour obtenir un mélange homogène. Saler et poivre.

Passer la préparation au chinois et la mettre dans un siphon. Laisser refroidir à température ambiante, puis mettre au réfrigérateur 10 minutes avant de servir.

Découper finement la betterave et la pomme en rondelles. Les disposer de façon intercalée.

Monter la crème à la tomme en chantilly. Présenter à côté du carpaccio betteraves-pommes.

J’ai décoré de deux petites feuilles de menthe qui se sont très bien mariées avec l’ensemble !

Un petit conseil: couper très fin les pommes pour éviter que son goût ne prenne le dessus (en fait, un peu plus fin que moi! ;-))

Voir les commentaires

Publié dans #entrees et salades

Repost 0

Publié le 27 Février 2013

Street food à la hongroise

Cette recette originale car ce mois-ci je prends du galon, je fais partie du jury du défi de mars de recettes.de!! Et chaque membre du jury se doit de montrer l'exemple avec une recette de sa composition sur le thème choisi: "Street food from around the world"! Alors j'espère vous tenter avec cette recette inspirée de Hongrie, sa galette de pommes de terre moelleuse garnie d'un goulasch aux boulettes de viande au goût et à l'arôme délicats vous faire voyager! Un peu de chou rouge car en Europe de l'est, on n'y échappe pas (et puis, c'est bon de temps en temps!), ainsi que des petits dés de crudités pour ajouter un peu de fraîcheur à l'ensemble, miam!

Pour 2 portions à emporter :

Pour la galette de pommes de terre :

- 200g de pommes de terre

- 2 œufs

- 25g de farine

- 10 cl de lait

- sel, poivre

Pour le « goulasch » de boulettes de viande :

- 200g de viande hachée

- 100g de pulpe de tomates

- ½ oignon

- 1 + 1 CC de paprika en poudre

- 1 CC de cumin en poudre

- 1 pointe de couteau de piment

- 1 verre de bouillon de bœuf (j’utilise du bouillon cube)

- 1 CC de maïzena

- persil

- sel, poivre

Pour la garniture au chou rouge :

- 60g de chou rouge cru

- ½ oignon

- 25cl de bouillon de bœuf

Pour les crudités :

- ¼ de concombre

- ½ tomate

Matériel spécifique :

- serviettes en papier et papier aluminium pour que le tout soit transportable !

Commencer par la garniture au chou rouge, c’est le plus long à préparer.

Laver le chou et le couper en lamelles. Eplucher et émincer l’oignon. Dans une cocotte chaude, mettre un fond d’huile et faire revenir l’oignon. Ajouter ensuite le chou, baisser le feu et recouvrir du bouillon de bœuf. Laisser mijoter pendant 1h30. Quand le chou est bien cuit, l’égoutter.

Eplucher les pommes de terre, les couper en morceaux et les faire cuire 20 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Elles doivent être bien cuites.

Préparer ensuite le goulasch de boulettes de viande.

Saler et poivrer la viande hachée, ajouter le persil et mélanger le tout. Façonner ensuite des petites boulettes (10-12 pour les deux portions).

Eplucher le demi-oignon et l’émincer. Le faire revenir dans une poêle huilée. A feu vif, faire dorer quelques instants les boulettes. Réserver.

Délayer la maïzena tamisée dans le bouillon.

Sur feu doux, ajouter à la viande la pulpe de tomates, le bouillon de bœuf, 1 CC de paprika et le cumin ainsi que le piment. Bien mélanger et faire bouillir quelques instants pour que la maïzena épaississe la sauce.

Baisser à nouveau le feu, couvrir et laisser mijoter 20 minutes.

A la fin de la cuisson, lorsque le feu est éteint, ajouter une CC de paprika et bien mélanger.

Pendant ce temps, préparer les crudités : éplucher le concombre et le couper en petits morceaux. Procéder de même pour la tomate.

Enfin, préparer les galettes. Egoutter les pommes de terre et les écraser à l’aide d’un presse-purée (à défaut, d’une fourchette). Dans un saladier, battre les œufs en omelette. Ajouter sel et poivre, les pommes de terre. Mélanger et ajouter la farine tamisée. Enfin, incorporer le lait. La préparation doit être dense mais très souple (si elle n’est pas assez souple, les galettes risquent d’être cassantes, ajouter alors un peu de lait).

Dans une poêle bien chaude de 22-24cm de diamètre, déposer la moitié de la préparation à base de pommes de terre. Etaler de façon homogène sur toute la surface. Laisser dorer à feu vif quelques instants, puis baisser le feu et laisser cuire doucement à découvert pendant environ 3 minutes. Lorsque des petites bulles apparaissent à la surface (à la façon des blinis), retourner la galette en prenant garde de ne pas la casser. Poursuivre la cuisson pendant 3 minutes.

Le montage, enfin !

Dans un saladier, mélanger le chou avec le goulasch à la viande.

Déposer les galettes sur un plan de travail. Répartir dessus la préparation au chou et à la viande. Ajouter quelques dés de concombre et de tomates. Refermer rapidement et emballer dans du papier aluminium.

C’est prêt à être dégusté en chemin !

Street food à la hongroise
Street food à la hongroise

Et pour trouver d'autres idées originales de street food du monde, voici les blogs des autres membres du jury:

Anna et Olivia de La cuisine d’Anna et Olivia

Caroline de Caroline parle cuisine

Claire de Délices d’une Novice

Ingrid de Les Gourmand’Ingrid

Lucie de La Dinette de Clochette

Marine de Cook and Book

Ness de SweetNess & Cook

Pauline de Les recettes de Pauline

Stéphanie de Fantaisies Sucrées

Supertouillette de Supertouillette

Tempérence de Rose Rhubarbe

Voir les commentaires

Publié dans #Sur-le-pouce

Repost 0

Publié le 25 Février 2013

Chouette moelleuse 3 chocolats aux saveurs d’automne

Mary du Pôle nord innove avec un concept super, la rencontre de sa passion couture et de sa gourmandise... ça donne un petit concours auquel elle m'a invitée sur son thème fétiche: la chouette, avec à la clé, un sac à tarte fait main à gagner (il est tellement mimi)! Trop chouette, comme idée, ça ne se refuse pas! Et plus d'info ici. Le détail de ma réalisation pour vous mettre l'eau à la bouche tout juste en-dessous, mais pour le moment, je vous explique le concept du jeu! Bien sûr, qui dit concours dit votes et dit jury, et le premier jury c'est vous, j'ai donc besoin de vos votes pour passer la 1e étape de sélection!! Pour voter pour ma recette, il faut se rendre soit sur la page Fb de Mary du Pôle nord, soit sur son blog:

- Sur facebook : il faut d'abord "aimer" la page "Mary du Pôle Nord". Ensuite, il faut liker la photo de ma chouette moelleuse! Et si vous voulez me donner encore plus de chances, vous pouvez partager ma recette! ;-)

- Sur le blog de Mary du Pôle nord : laissez un commentaire sous ma recette de chouette moelleuse. Attention, pour le blog, seuls les commentaires seront pris en compte!

Attention, seuls les votes sur les pages de Mary du Pôle nord seront pris en compte (et pas sur les miennes, mais vous pouvez quand même me laisser un petit mot pour le plaisir! =))

Fin des votes le 31 mars à 23h59.

Allez, maintenant, ma recette!

Je me suis bien amusée à faire cette jolie chouette! La chouette m'inspire les sorties automnales à la tombée de la nuit... et le retour à la chaleur du foyer avec l'envie de douceur, de moelleux... ni une, ni deux, me voici en cuisine pour réaliser de bons gâteaux au praliné, à la noisette ou à la figue, tout ça bien sûr allié au chocolat! Sur la même base de gâteau, j'ai obtenu des textures très différentes en fonction de la taille du moule et des ingrédients... Avec une mention spéciale aux moelleux chocolat blanc-noisettes légèrement caramélisés, qui rappellent le Toblerone à mon Amoureux!

Pour 10 personnes :

Pour le moelleux praliné, le corps rond de la chouette :
- 200g de chocolat praliné
- 150g de sucre de canne
- 125g de beurre
- 100g de farine
- 1 sachet de levure chimique
- 4 œufs
- 1 pincée de sel

Pour le moelleux chocolat blanc – noisettes, les yeux et les pattes :
- 50g de chocolat blanc
- 30g de sucre de canne
- 25g de beurre
- 25g de farine
- 1/4 sachet de levure chimique
- 1 œuf
- 1 pincée de sel
- 8 noisettes entières

Pour le moelleux chocolat noir – figues, les aigrettes et le bec :
- 50g de chocolat noir
- 50g de sucre de canne
- 25g de beurre
- 25g de farine
- 1/4 sachet de levure chimique
- 1 œuf
- 1 pincée de sel
- 2 figues

Pour la décoration :
- 2 noisettes entières
- 1 CS de sucre glace
- 1 CS de cacao en poudre

Matériel spécifique :
- 1 moule à gâteau rond
- 3 cercles de présentation ronds
- 3 moules triangulaires
- un pilon et un mortier
- 1 disque de papier de diamètre légèrement inférieur à celui des cercles de présentation

Préparer le moelleux au praliné :
Préchauffer le four à 180°.
[Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Dans un saladier, battre avec une fourchette les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et la levure tamisées. Ajouter le mélange au chocolat et bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Quand ils sont bien fermes, les incorporer délicatement à la préparation précédente.]
Dans un moule à gâteau préalablement beurré, verser la pâte.
Enfourner pour 35-40 minutes. Au test de cuisson, la pointe du couteau doit ressortir sèche.
Conseil : si le dessus du gâteau grille trop, le recouvrir de papier aluminium.

Pendant ce temps, préparer les moelleux au chocolat blanc :
Répéter les opérations entre crochets du moelleux au praliné en utilisant les proportions adaptées.
A l’aide du pilon, écraser les noisettes pour les réduire en poudre grossière. Les incorporer à la pâte.
Sur une plaque à four beurrée, disposer les 3 cercles de présentation beurrés. Répartir la préparation dans les trois moules : deux à hauteur égale à demi-remplis (les yeux), un troisième rempli aux 2/3 (les pattes).
Lorsque le four est disponible, enfourner pour 15-20 minutes. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparer les moelleux au chocolat noir :
Répéter les opérations entre crochets du moelleux au praliné en utilisant les proportions adaptées.
Découper les figues en petits morceaux et les incorporer à la pâte.
Répartir la préparation dans les trois moules beurrés : deux remplis aux 2/3 (les aigrettes), un troisième à demi-rempli (le bec).
Lorsque le four est disponible, enfourner pour 15-20 minutes.

Le montage :
Mettre le moelleux praliné sur un plat de présentation.

A part, et lorsque les moelleux au chocolat blanc sont refroidis, préparer les yeux : déposer sur un des moelleux au chocolat blanc prévus pour les yeux le disque en papier.
Dans un petit bol, mélanger le sucre glace et le cacao en poudre.
A l’aide d’un tamis, saupoudrer le moelleux recouvert du disque de cette préparation.
Quand l’opération est terminée, la reproduire sur le second moelleux prévu pour les yeux.
Disposer les deux yeux ainsi préparés sur le corps en praliné. Déposer une noisette sur chaque œil et appuyer légèrement pour qu’il tienne en place.
Pour les pattes, découper le moelleux en deux. Disposer les deux parties sous le corps praliné.

Pour les aigrettes, rectifier le contour des deux moelleux prévus de façon à ce que leur base épouse la forme ronde du corps. Disposer ces gâteaux ainsi que le bec, sans modification.

La chouette est prête, régalez-vous des yeux et du palais !

Voir les commentaires

Publié dans #desserts

Repost 0

Publié le 22 Février 2013

Cannelés au Calvados

Revenant des courses, mon Amoureux m'a fait un magnifique cadeau: des moules à mini-cannelés!! Une vraie petite fofolle, je n'en finissais plus de m'extasier! Depuis le temps que j'en rêvais!

Et maintenant ça y est... c'est fait, mes premiers cannelés! ...mais comme on m'avait dit que ce n'était pas si facile à réussir, j'ai décidé de suivre une recette... moi, suivre une recette??! ça a fait rigoler mon Amoureux! Mais si, j'ai - presque - réussi! A l'exception près que d'habitude on met du rhum, et j'y ai mis du Calvados... Le résultat n'en était pas moins bon, c'était même plutôt une vraie réussite pour une première (bon, mais c'est quand même assez facile à faire)! Je ne peux cacher ma source d'inspiration, la Bible de la Pâtisserie (avec un grand P) que j'ai reçue à Noël: le livre Pâtisserie! de Christophe Felder (vous en avez une jolie description par Mimm ici) qui lui-même propose une version de cannelés à l'alcool de poires, ça peut être sympa aussi...

Pour environ 40 mini- cannelés :

- 250g de lait

- ½ gousse de vanille

- 25g de beurre fondu

- 1 jaune d’œuf

- 1 œuf

- 25g de Calvados

- 60g de farine

- 1 pincée de sel

Dans une casserole, faire chauffer le lait jusqu’à ébullition et couper le feu.

Fendre la gousse de vanille et la faire infuser pendant 5 minutes dans le lait chaud.

Dans un saladier, mélanger (sans fouetter) le beurre fondu avec le sucre, les œufs et le Calvados. Incorporer la farine et le sel. Verser enfin le lait chaud et remuer doucement au fouet.

Laisser reposer au moins 12h au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 220°.

Remplir les moules à cannelés (au besoin préalablement beurrés) aux deux tiers.

Enfourner 30-35 minutes.

Démouler chaud et déguster à température ambiante.

Et c'est déjà fini! (et c'est dur d'attendre la température ambiante! ;-))

Voir les commentaires

Publié dans #desserts

Repost 0

Publié le 22 Février 2013

La moussaka de Perrine

Alala, toutes ces histoires autour de la viande de boeuf! Moi je n'ai pas de problème, je n'achète pas de plats cuisinés, et toc! Et puis, c'est tout facile de faire mieux que les plats tout faits, avec peu de temps et de moyens! Avec l'Opération Lasagnes Maison de recettes.de, j'ai voulu remettre à l'honneur ma recette de moussaka, l'une de celles qui a fait l'inauguration de mon blog en juin 2012! Il en existe énormément de variantes, voici la mienne, légère et pleine de goûts !

Pour 2 personnes:

- 2 aubergines

- 2 tomates

- 2 steaks hachés ou 250g de viande de bœuf hachée

- 1 oignon

- persil

- 1 pointe de couteau de piment

- 1 cc cannelle

- de belles lamelles de parmesan frais

- chapelure ou pain grillé réduit en miettes

- sel, poivre

Préchauffer le four à 180°C.

Peler et émincer l’oignon. Le faire revenir quelques minutes dans une poêle huilée, puis ajouter la viande hachée en petits morceaux ainsi que les tomates coupées en dés. Saler, poivrer, ajouter le piment. Faire cuire à couvert pendant une dizaine de minutes. Ajouter la cannelle en fin de cuisson. Réserver.

Pendant ce temps, éplucher les aubergines et les couper en rondelles, puis de nouveau en deux (on obtient des demi-lunes). Les faire cuire pendant 5-10 minutes à feu vif en remuant très régulièrement dans une poêle préalablement huilée. Saler et poivrer, ajouter le persil.

Tapisser de chapelure le fond d’un plat allant au four. Etaler dessus la moitié de la viande, puis la moitié des aubergines et renouveler l’opération. Finir par mettre les lamelles de parmesan.

Enfourner pour 30 minutes, servir avec une salade verte.

La moussaka de Perrine

Voir les commentaires

Publié dans #Plats complets

Repost 0

Publié le 15 Février 2013

Soupe de lentilles du Puy, œuf poché et lamelles de bacon

Les soupes d'hiver, j'adore! En ce moment, j'ai envie de les faire protéinées aussi, pour assurer un repas complet à mon Homme! Celle-ci était particulièrement bonne, le yaourt lui a donné un crémeux délicat, le coulant de l'oeuf s'est parfaitement marié aux lentilles, et comme la soupe reste épaisse, c'est très agréable de croquer dans le bacon...

Pour 2 personnes :

- 125g de lentilles du Puy

- ½ oignon

- 2 œufs

- 6 tranches de bacon

- 2 branches de thym

- ½ yaourt

- ½ bouillon cube de volaille

- sel, poivre

Rincer les lentilles et les faire cuire pendant 40 minutes dans 1/2L de bouillon avec le demi-oignon émincé et les branches de thym.

Quand les lentilles sont bien cuites, mixer longuement. Ajouter le demi-yaourt, sel et poivre selon goût et mixer encore.

Couper les tranches de bacon en lamelles et les faire dorer dans une poêle bien chaude.

Casser les œufs et les verser de chaque côté d’une casserole d’eau bouillante légèrement vinaigrée, le plus près possible de la surface de l’eau pour que le blanc reste près du jaune. Baisser le feu (l’eau ne doit pas bouillir à nouveau) et faire cuire 3 minutes au terme desquels récupérer les œufs un à un avec un écumoir. Les plonger rapidement dans un volume d’eau froide pour stopper la cuisson et les débarrasser du vinaigre. Egoutter.

Verser la soupe dans des bols. Déposer délicatement un œuf dans chaque bol, parsemer de lamelles de bacon.

A la fin du dressage, j’ai ajouté une pointe de curry sur les œufs !

Soupe de lentilles du Puy, œuf poché et lamelles de bacon

Voir les commentaires

Publié dans #soupes

Repost 0

Publié le 13 Février 2013

Cheesecake sans cuisson marrons-caramel, cœur St Valentin au chocolat pralinoise

La St Valentin, c'est certes commercial, mais c'est aussi l'occasion de réaliser des petites recettes délicates et mignonnes! Et le blog Sel et poivre a eu la bonne idée de proposer un petit concours sur le thème des "recettes romantiques"! Je participe avec cette recette, un amour de cheesecake, ferme et fondant à la fois, une alliance subtile des saveurs... Il a vraiment de quoi séduire dès la première bouchée, le coeur pralinoise étant LE petit détail qui a fait craquer mon boyfriend!

...et bonne nouvelle, je gagne ce concours grâce à cette irrésistible recette, merci à Mélanie du blog Sel & Poivre!!

Pour 2 personnes :

Pour le cœur pralinoise :

- 25g de carré frais (1 portion individuelle)

- 30g de chocolat pralinoise

Pour la base biscuitée :

- 2 palets bretons au caramel (les miens venaient de la biscuiterie de Pont-Aven)

- 15g de beurre

Pour la garniture :

- 180g de purée de marrons

- 50g de carré frais (2 portions individuelles)

- 10 cl de lait

- 2g d’agar-agar

- 1 sachet de sucre vanillé

- 50g de sucre (à ajuster en fonction des goûts)

Pour la déco (facultatif) :

- pâte d’amande rose

A l’avance, préparer le cœur pralinoise : faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Mélanger pour avoir une consistance lisse. Laisser tiédir quelques instants et incorporer 25g de carré frais. Répartir la préparation dans deux moules en silicone en forme de cœur. Placer au frigo pour quelques heures.

Emietter les palets bretons. Avec les doigts, mélanger au beurre ramolli (mais pas fondu) jusqu’à obtenir un mélange homogène. Sur une assiette plate recouverte de papier sulfurisé, déposer deux cercles de présentation individuels. Tapisser le fond avec la préparation et tasser pour éviter les trous. Placer au réfrigérateur le temps de finir la recette.

Dans une casserole, faire chauffer le lait. Ajouter l’agar-agar et remuer sur feu doux pendant 2 minutes. Hors du feu, délayer la purée de marrons dans le lait jusqu’à obtenir une purée lisse. Ajouter les sucres et mélanger. Terminer par le reste de carré frais.

Répartir la préparation à base de purée de marrons dans les cercles de présentation. Sortir les cœurs pralinoise du frigo, s’assurer qu’ils sont bien fermes, et les enfoncer doucement au milieu de chacun des desserts au marron. A l’aide d’une pointe de couteau, lisser la surface.

Mettre au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Pour la rose en déco, il suffit d’enrouler délicatement de fins petits disques de pâte d’amandes les uns sur les autres !

Cheesecake sans cuisson marrons-caramel, cœur St Valentin au chocolat pralinoise
Cheesecake sans cuisson marrons-caramel, cœur St Valentin au chocolat pralinoise
Cheesecake sans cuisson marrons-caramel, cœur St Valentin au chocolat pralinoise

Voir les commentaires

Publié dans #desserts

Repost 0

Publié le 8 Février 2013

Polenta à la méditerranéenne

La polenta, j'adore ça. Et pourtant, j'en ai oublié un paquet dans le fond de mon placard! Il fallait trouver vite une solution pour lui! Envie de soleil dans mon assiette, et en souvenir de ma maman qui nous la servait gratinée au four en disques avec tomate et mozarella, voici ma propre version!

Pour 2 personnes (4 carrés par personne) :

- 100g de semoule de maïs (polenta)

- 8 anchois

- 8 tomates cerise

- 16 olives noires

- 20g de crème de Saint Agur

- herbes de Provence

- sel, poivre

Faire cuire la semoule dans 75cl d’eau bouillante salée pendant 5 minutes en remuant jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords de la casserole, ou suivre les indications du paquet. Saler, poivrer à votre convenance et mélanger.

Sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé, étendre la polenta de façon régulière sur une épaisseur de maximum un centimètre. Laisser refroidir, car quand la polenta est froide, elle se fige et devient alors « sculptable » !

Préchauffer le four à 180°.

Découper dans la pâte des carrés de 6 centimètres de côté.

Tartiner chaque morceau de crème de Saint Agur.

Couper les tomates en deux dans le sens de l’épaisseur et les disposer, une par morceau, sur deux extrémités opposées des carrés de polenta. Déposer également 2 olives sur chaque morceau, aux extrémités restantes. Enrouler un anchois au centre. Saupoudrer d’herbes de Provence.

Enfourner pour 20 minutes.

Pour nous, il a s’agit d’un repas léger accompagné de salade verte, mais cette polenta peut être servie en entrée, en accompagnement d’une salade plus conséquente ou pourquoi pas d’une viande !

Voir les commentaires

Publié dans #entrees et salades

Repost 0