Articles avec #petit dejeuner tag

Publié le 4 Avril 2017

Pâte à tartiner chocolat blanc Perrine cuisine

Bientôt Pâques, et le Chocolat à toutes les sauces et tous les repas =) 

Commençons par le petit déjeuner avec cette pâte à tartiner au chocolat blanc et à la vanille, sur la base d'une recette du petit livre Larousse au lait concentré sucré. Que du bonheur à tartiner !

--

Pour 2 petits pots de 100g :

 

Faire fondre le chocolat blanc coupé en morceaux au bain-marie.

Quand il commence à se liquéfier, ajouter le lait concentré sucré et la crème. Mélanger jusqu'à obtenir un ensemble bien homogène.

Ajouter la poudre de vanille et mélanger.

Verser dans les pots, laisser refroidir et placer au réfrigérateur.

Cette pâte à tartiner se conserve une semaine pour une qualité gustative optimale.

 

Pâte à tartiner chocolat blanc et vanille

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters, #Petit déjeuner

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2016

Soda bread de Noël

Un pain irlandais au lait fermenté, un peu dense, qui fera très bien l'affaire pour le matin de Noël si vous n'avez pas le courage de faire un peu de boulange !

soda bread de noel

Pour la recette, je me suis inspirée du Pain irlandais, seigle, orange, cardamome du blog Passion... Gourmandise !

Pour un pain de la taille d'un moule à cake (5 portions) :

  • 150g de farine de blé
  • 100g de farine de seigle Farin'Up
  • 40g de flocons d'avoine (+ à saupoudrer sur le pain)
  • 25cl de lait fermenté
  • 20g de son de blé Farin'Up
  • 20g de raisins secs
  • 1 CS de mélasse
  • 1 CC de bicarbonate
  • 2 CS d'épices à pain d'épices
  • 1/2 CC de sel

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger tous les ingrédients secs : les farines, les flocons d'avoine, le son de blé, le sel, le bicarbonate, les raisins secs et les épices.

Dissoudre la mélasse dans le lait fermenté, ajouter celui-ci à la préparation et mélanger.
Verser dans un moule à cake préalablement beurré.
Saupoudrer de flocons d'avoine.
Enfourner pour environ 40 min.
Démouler et laisser froidir sur une grille.

Joyeuses Fêtes !

Joyeuses Fêtes !

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2016

pate-pain-epices

Que faire avec un pain d'épices un peu vieux ou pas spécialement agréable à manger tel que ? Dans cet article, 2 recettes sympathiques qui le subliment :

Pâte de pain d'épices

Pour 1 petit pot :

  • 75g de pain d'épices
  • 25g de beurre de cacao
  • 5 cl de lait
  • 2 CS de sucre glace

Faire fondre doucement le beurre de cacao à la vapeur.

Lorsqu'il est liquédié, ajouter le sucre glace et mélanger.

Verser dans une casserole, ajouter le lait et le pain d'épices émietté et faire fondre à feu doux en remuant.

Lorsque l'ensemble forme une pâte bien lisse et homogène qui s'est asséchée, éteindre le feu et mettre en pot.

Conserver au réfrigérateur et déguster comme une pâte à tartiner !

Pâte de pain d'épices {à tartiner} et crème de pain d'épices {dessert}

Crème pain d'épices

Crèmes dessert au pain d'épices

Pour 2 personnes

  • 50g de pain d'épices
  • 25cl de lait
  • 2 CS de sucre en poudre (ou plus selon goût)
  • 1g d'agar-agar

 

Verser le lait dans une casserole.

Emietter le pain d'épices dans le lait et ajouter l'agar-agar.

Tout en fouettant, porter à ébullition puis la maintenir pendant 2 minutes en continuant de mélanger.

Verser dans deux ramequins.

Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur pendant plusieurs heures.

Déguster frais.

Pâte de pain d'épices {à tartiner} et crème de pain d'épices {dessert}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Petit déjeuner

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2015

Escargots briochés à la praline rose et au chocolat

Vous cherchiez des petites douceurs pour le matin de Noël? Ces mini escargots briochés sont idéaux pour tous les mangeurs, habitués ou non du petit déjeuner : très gourmands et en petit format, on en dévore autant qu'on le souhaite!

Je vous souhaite un bon réveillon et un bon Noël!

Escargots briochés à la praline rose et au chocolat

J'ai piqué une recette de brioche suisse chez Géraldine du blog Les Délices de Géraldine pour la remanier en ces petites douceurs...

Pour 20-25 mini escargots :

Pour la pâte à brioche :

3 oeufs

250 g de farine

100 g de beurre à température ambiante

10 g de levure de boulanger fraîche

25 g de sucre

50g de pralines roses concassées (pour moi, celles de mon partenaire La Maison de la Praline)

50g de chocolat noir coupé en pépites grossières

3g de sel

Lait pour la dorure

Pour la crème pâtissière :

2 jaunes d'oeufs

25 cl de lait entier

40 g de sucre

20 g de farine

15 g de maïzena

½ CC de vanille en poudre

J'ai piqué une recette de brioche suisse chez Géraldine du blog Les Délices de Géraldine pour la remanier en ces petites douceurs...

Escargots briochés à la praline rose et au chocolat

Mélanger la farine avec le sucre, le sel et la levure.

Battre les œufs en omelette et y ajouter le mélange à base de farine.

Pétrir pendant 2 minutes.

Ajouter petit à petit le beurre coupé en morceaux en pétrissant à chaque ajout. Poursuivre le pétrissage pendant 8-10 minutes.

Mettre la pâte dans un saladier, la recouvrir d’un torchon et laisser reposer une heure à la température de la pièce.

Déposer la pâte sur un plan de travail fariné légèrement, dégazer la pâte, former une boule et la placer au frais pour 1h30 minimum, voire toute une nuit si vous souhaitez cuire les escargots aux aurores pour le petit déjeuner.

Préparer la crème anglaise :

Verser le lait dans une casserole avec la vanille en poudre et faire chauffer sur feu doux.

Battre les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajouter la farine et la maïzena, bien mélanger.

Verser le lait chaud sur la préparation en fouettant bien. Lorsque la préparation est homogène, remettre le mélange dans la casserole et placer sur feu doux sans cesser de fouetter.

Lorsque la crème s’épaissit (après quelques minutes), la retirer du feu et la mélanger pour la faire refroidir. Réserver (placer au frais en cas de réalisation le lendemain).

Pour la cuisson :

Préchauffer le four à 180°.

Etaler la pâte de façon à former un rectangle d’1/2cm d’épaisseur.

Recouvrir la pâte de crème pâtissière et répartir les pralines concassées et le chocolat coupé en morceaux grossiers.

Rouler la pâte sur la largeur et couper des tranches de quelques centimètres d’épaisseur.

Badigeonner de lait à l’aide d’un pinceau à pâtisserie pour permettre aux escargots de dorer.

Enfourner pour 20-30 minutes. Surveiller la cuisson, elle dépend des fours.

Sortir les escargots du four.

Les laisser légèrement refroidir avant de les déguster...

Escargots briochés à la praline rose et au chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #gouters

Repost 0

Publié le 26 Juin 2015

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Je voulais un petit déjeuner aux pralines roses. Une brioche? Non... quelque chose d'encore plus gourmand... un pain suisse par exemple! Tiens oui, c'est une bonne idée, ça change! Mais... Tu le veux à la crème pâtissière, toi, ton pain suisse? Ah non, j'aurais plutôt mis de la bonne crème épaisse, ça va bien avec les pralines, comme la base d'une tarte aux pralines, où les 2 se mêlent, hmmm... C'est bien ce que je pensais! Mais ton pain suisse à la crème, ça fait un peu solo, non? La viennoiserie que tu prends à la boulangerie le matin avant de partir au boulot... Pas celle que tu mets sur la table du petit déjeuner un dimanche matin, quand tout le monde a encore les yeux endormis... Il faut quelque chose de grand, un format familial du pain suisse, qu'on ait plaisir à couper, à voir lentement se découvrir... ça c'est gourmand et tout le monde en voudra, bien mieux que si tu leur servais déjà le pain suisse tout prêt! Ok pour le concept, et alors maintenant, quelle recette?

J'ai craqué sur le Pull appart bread de La Popotte de Manue qui donnait en visuel à peu près ce que je souhaitais. Beaucoup de crème plus tard, la pâte a un peu absorbé son humidité, une nuit au frigo pour cuire au dernier moment avant le petit déjeuner, et j'ai obtenu exactement mon "genre de pain suisse à partager", avec les excellentes pralines roses de mon partenaire La Maison de la Praline (toute ma description ici)!

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Pour la pâte :

  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 125cl de lait tiède
  • 25cl d'eau tiède
  • 30 g de beurre mou
  • 25 g de sucre en poudre
  • 12g de levure fraîche
  • 1 pincée de sel

-

​​Pour la garniture :

Pour le glaçage:

  • Sucre glace
  • Citron
Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Délayer la levure dans l’eau tiède.

Dans un saladier, mélanger le sucre et l’œuf, puis ajouter la levure et l’eau ainsi que le lait tiède.

Ajouter 70g de farine et pétrir. Ajouter le 150g de farine et pétrir à nouveau.

Ajouter le beurre et le sel puis pétrir et ajouter le reste de farine.

Pétrir pendant 10 minutes. La pâte doit être lisse et bien souple.

Former une boule, déposer dans un saladier et laisser lever pendant 1h-1h30 dans une pièce chaude. La pâte doit doubler de volume.

Dégazer la pâte, puis, sur du papier sulfurisé ou un tapis en silicone, former un rectangle d’environ 25*30cm à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Etaler la crème fraîche et saupoudrer des pralines roses.

Rouler la pâte.

La couper ensuite tous les 5cm et déplacer chaque rouleau de quelques centimètres : l’un vers la gauche, le second vers la droite.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Laisser reposer 30 minutes et enfourner, ou comme moi, placer au réfrigérateur pour la nuit pour avoir une viennoiserie toute chaude au petit déjeuner !

Préchauffer le four à 180°.

Badigeonner la pâte de lait (ou d’œuf battu) et cuire la viennoiserie à partager pendant 20-30 minutes.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Pour le glaçage, délayer du sucre glace dans un peu de jus de citron et verser sur la brioche.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}
Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #Boulange

Repost 0

Publié le 5 Mai 2015

Barres de céréales aux fruits secs et à la banane {et à l'eXOse sucre de raisin}

Lorsqu'au SIRAH, j'ai retrouvé Xavier Latreuille, le DG de l'entreprise familiale eXOse, nous avons ri sur les potentialités d'eXOse d'être incorporé à l'alimentation du sportif pendant l'effort. A défaut de l'avoir simplement versé dans mon bidon et mélangé à de l'eau, j'ai souhaité ajouter eXOse sucre de raisin à des barres énergétiques. C'est chose faite ici, et ça n'a pas trompé, j'ai terminé mes 30km de trail en Aveyron comme il le fallait, et ces barres ont d'ailleurs été ma principale alimentation avant et pendant le temps de course, où j'avais des difficultés à avaler autre chose. ça y est, exit les aliments et boissons chimiques pendant les courses, je conçois maintenant mes propres produits énergisants, merci eXOse! ;-)

Barres de céréales aux fruits secs et à la banane {et à l'eXOse sucre de raisin}

Pour cette recette, je me suis inspirée des barres énergisantes de Radins Gourmands qui m'ont tapé à l’œil. Des barres très gourmandes et parfaitement adaptées au sportif. Par rapport à la recette originale, vous obtiendrez un mélange plus grossier (pas de mixage et les fruits secs sont laissés entiers ou presque), mais les barres se tiennent très bien puisque j'ai pu les emmener en course sans qu'elle se réduisent en miettes.

Barres de céréales aux fruits secs et à la banane {et à l'eXOse sucre de raisin}

Pour environ 15 barres :

  • 1 blanc d'oeuf
  • 2 bananes bien mûres
  • 7cl d’eXOse sucre de raisin (ou sirop d’érable, ou miel, ou sirop d’agave)
  • 200g de flocons d'avoine
  • 50g de noisettes entières
  • 50g de raisins secs

-

Préchauffer le four à 180°C.

Ecraser les bananes à la fourchette et ajouter le blanc d’œuf et eXOse.

Mélanger séparément les flocons d’avoine, les raisins secs et les noisettes préalablement légèrement concassées.

Ajouter la préparation à la banane et mélanger.

Etaler la pâte obtenue sur une plaque à four recouverte de papier cuisson ou d’un tapis en silicone.

Former des rectangles d’environ 8cm x 3cm sur 1cm d’épaisseur.

Enfourner pour 15-20 minutes, puis laisser refroidir avant de placer les barres sur une grille.

Conserver dans une boîte en métal.

Barres de céréales aux fruits secs et à la banane {et à l'eXOse sucre de raisin}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #gouters

Repost 0

Publié le 3 Avril 2015

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

Une recette que l’on retrouve le Vendredi Saint dans les pays anglo-saxons, traditionnellement à base de farine blanche et contenant des raisins secs, des zestes d’agrumes et des épices.

Ici, une version complètement retravaillée pour changer, même si la base reste la même, inspirée du blog Lost in London.

​C'est l'occasion pour moi de vous présenter la confiture de noix L'Epicurien (et ses cerneaux de noix incorporés!) et surtout faire le "teasing" de mon nouveau partenariat avec la société Imbert, spécialiste du marron ardéchois, installé à Aubenas. Beaucoup de promesses quant au goût de leurs produits de grande qualité (que j'ai déjà testés rapidement sur le SIRHA, salon international de la restauration et l'hôtellerie où nous nous sommes rencontrés), et beaucoup de recettes à venir, je ne vous en dis pas plus... Pour le moment, j'ai eu le privilège de goûter leurs excellentes oranges confites présentées dans le sirop, un bonheur pour les papilles.

Assez discuté, voici la recette en détails. C'est la première fois que je photographie quelques étapes intermédiaires, et je me suis amusée (même si c'est très long et qu'il faut constamment avoir les mains archi-propres, je salue le travail des blogueuses qui le font systématiquement!).

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

Pour 12 buns (poids final pour chacun : 80-100g) :

- 1 œuf

- 300g de farine de seigle

- 400g de farine blanche de blé

- 80g de sucre en poudre

- 80g de beurre à température ambiante

- 80g de chocolat noir coupé en gros morceaux

- 80g d’oranges confites (chez Imbert pour moi)

- 6 CS de confiture de noix bien pleines (chez L’Epicurien pour moi)

- 2 CC d’épices à pain d’épices

- 15g de levure de boulanger

- 15cl d’eau

- 15cl de lait

- 1 pincée de sel

-

Pour la croix :

- 40g de farine

- 10g de beurre

- 5cl d’eau

- 1CS de sirop des oranges confites (ou 1 pincée de sucre)

- 1 pincée de sel

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

Préparer tous les ingrédients de la pâte sur le plan de travail.

Couper le chocolat en gros morceaux, détailler les oranges confites en petits dés.

Mettre les farines, la levure, le sucre, la confiture de noix, le beurre mou, les épices, le sel, puis l’œuf, l’eau et le lait dans un saladier.

Mélanger pour faire une boule homogène, puis pétrir pendant 15 minutes.

En fin de pétrissage, incorporer le chocolat et les zestes d’oranges.

Former à nouveau une boule et recouvrir le saladier d’un linge propre (ma pâte est plus collante que celle présentée par Lost in London, j'ai donc réduit les proportions par rapport à sa recette dans la liste des ingrédients. Ici, je n'ai pas souhaité ajouter de farine, prenant le pari qu'elle serait réussie quand même, et je ne me suis pas trompée, le moelleux est vraiment là, on se retrouve presque avec ces petits pains allemands très aérés).

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

Laisser pousser pendant 45 minutes dans une pièce chaude (j’ai mis dans mon four à 30°, le chocolat a commencé de fondre, quelques traces le trahissent sur les petits pains !). La pâte doit doubler de volume.

Chemiser un moule rectangulaire de papier sulfurisé.

Diviser la pâte en 12, former des boules et disposer celles-ci dans le moule (j’en ai mis 6 dans un moule).

Couvrir le (les) plat(s) du torchon et laisser à nouveau pousser pendant 45 minutes jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Préchauffer le four à 210°.

Faire la pâte pour les croix :

Mélanger ensemble la farine, l’eau, le beurre fondu, le sirop (ou sucre) et sel.

A l’aide d’une poche à douille lisse, former des croix sur les boules de pain.

Enfourner pour 15 minutes ; les buns dorent joliment.

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

A la sortie du four, Lost in London recommande de badigeonner les petits pains d’un glaçage fait avec de l’eau, du sucre et des épices. Je n’ai pas trouvé nécessaire d’ajouter cette étape.

A consommer dès la sortie du four avec un peu de beurre, ou encore de la confiture de noix, ou tout simplement sans ajout, avec les doigts !

Ces petits pains se congèlent aussi très bien. Les passer simplement 15 minutes au four avant de les déguster!

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}

Je n'ai pas l'habitude de faire du copier-coller, mais j'ai vraiment trop aimé l'historique de ces petits pains retrouvé sur le blog Lost in London:

Un peu d’histoire
Les hot cross buns sont un classique de Pâques dans la tradition anglo-saxonne. Il y a plusieurs raisons qui expliquent leur attachement à cette période de l’année.
Selon la tradition chrétienne, la croix dessinée sur les brioches représenterait la croix sur laquelle Jésus est mort et c’est la raison pour laquelle il est d’usage de les déguster le Vendredi Saint.
Mais les historiens retracent l’origine des Hot Cross Buns à une période encore plus lointaine. Les Anglo-saxons mangeaient des brioches décorées d’une croix en l’honneur d’Eostre, la déesse du printemps et de la fertilité.
Dans le folklore anglais, les brioches faites le Vendredi Saint ne moisissaient jamais et si elles étaient accrochées dans la cuisine, elles étaient censées protéger la maison du feu. Étonnant, non?! 
Source: Lost in London

-

Impossible de choisir une photographie plutôt qu'une autre, suit donc une petite série gourmande...

Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}
Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}
Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir {à la farine de seigle}
Joyeuses Pâques!

Joyeuses Pâques!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #gouters

Repost 0

Publié le 27 Mars 2015

Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}

Hébergée chez un ami lors de mon voyage au Brésil, sa mère nous a préparé pour le petit déjeuner un délicieux gâteau à base de farine de maïs. Coupé en cubes et mis dans un tupperware, nous l’avons fini pendant notre magnifique balade jusqu’aux gorges d’un parc naturel da serra do Cipó (Minas Gerais). Un arrêt bien mérité après une balade épique où nous avons dû traverser une rivière à gué, et découvert d’étranges fleurs et des ananas sauvages (en aviez-vous vu ?!) pendant nos longues heures de marche. Ce voyage, ce n’est autre que celui dont je vous parlais il y a plus d’un an ici. Que des bons souvenirs ! Et pour refaire LE gâteau de ma mémoire, exactement comme je l’ai aimé, j’en ai fait, des tests ! Et des loupés. Des gâteaux plats, des gâteaux trop plein de farine de maïs (et presque granuleux), des recettes reproduites mais qui ne m’ont pas satisfaites (avec du lait de coco, et même du parmesan !). Le bolo de fubá est un gâteau très épais et moelleux, plutôt fait pour le petit déjeuner (à mon goût), ou à accompagner d’une crème pour le déguster en dessert. La clé, c’est une préparation très aérienne avec des blancs d’œufs. Et pour faire mieux, j’y ai apporté ma petite touche personnelle : de l’eau gazeuse ! C’était incroyablement moelleux, vraiment. Dans la recette goûtée au Brésil, il y avait un délicieux mélange de sucre et de cannelle saupoudré sur le gâteau. Dans cette recette, j’ai choisi d’ajouter de la noix de coco, cela m’a semblé plus consensuel (tout le monde n’aime pas la cannelle) puisque j’apportais ce gâteau chez des amis. Qu’à cela ne tienne, maintenant que j’ai la base, j’y reviendrai !

Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}
Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}

Ce n’est pas un hasard si je vous propose cette recette maintenant. J’avais laissé de côté l’idée de réussir ce gâteau selon mes envies, mais lorsque j’ai lu la jolie initiative de Patou, du blog Karibo Sakafo!, qui se bat pour que le silence autour de l’endométriose soit rompu, j’ai absolument voulu participer avec cette idée recette. Moi-même, je ne connaissais pas cette maladie gynécologique féminine, qui touche 180 millions de femmes et qui ne connaît pas encore de remède efficace. Mars est le mois d’information sur l’endométriose. Patou agit à sa manière en invitant les blogueuses culinaires à rejoindre le mouvement en cuisinant une recette jaune. Un beau mouvement auquel j'ai souhaité participer!

Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}

Je me suis inspirée du « gâteau très moelleux à la noix de coco et eau gazeuse » du blog Gourmandises sans frontières. Partant de cette base, j’ai supprimé toute la crème (qui doit magnifiquement se marier, mais ce n'était pas mon but ici!^^) et ajouté la farine de maïs pour obtenir le gâteau souhaité, enfin !

-

Pour un moule rond de 24cm de diamètre :

  • 4 œufs
  • 120g de sucre de canne
  • 90g de farine de maïs
  • 90g de farine de blé
  • 75g de noix de coco râpée
  • 10cl d’eau gazeuse
  • ½ sachet de levure chimique
  • Beurre pour le moule
Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}

Préchauffer le four à 170°.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Fouetter vivement les jaunes avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter l’eau gazeuse, puis la noix de coco râpée, les farines et la levure.

Battre les blancs en neige bien ferme et les incorporer à la préparation précédente.

Beurrer un moule rond et verser la pâte dedans.

Enfourner pour 25 minutes, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche.

Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}
Bolo de fubá {à l’eau gazeuse}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters, #Petit déjeuner

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2014

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Une brioche bien gourmande pour terminer ma pâte utilisée pour les douillons briochés de poires à l'amande et au chocolat. Une gourmandise qui se rapproche de la tarte briochée aux pommes de Nathalie puisque je lui pique aussi sa façon de rouler la pâte, avec plein de bonnes choses au milieu...

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Et l'occasion de vous présenter Love cuisine, que j'ai rencontré au SIAL. Leur concept me plaisait bien, celui de douceurs entièrement tournées vers le partage amoureux. Des jeux avec des biscuits: des crackers au parmesan, graines de pavot & poivre noir pour jouer à action ou vérité (des symboles sont dessinés sur les biscuits). Des sablés pur beurre AOP de Poitou-Charentes à la violette et à l'extrait naturel de vanille en forme de cœurs à partager (ils sont scindés en deux). Une boisson pétillante aux extraits de gingembre et de citron, des kits pour préparation de cocktails (attention, il y a même le sucre rose à coller sur les bords du verre!), etc. Toute une gamme pour partager des moments gourmands et coquins avec son partenaire! De l'initiative d'Olivia, une amoureuse de la gastronomie française. Le concept est génial. Bon, mais pour tout vous dire, je n'ai pas été particulièrement séduite par la qualité des produits que j'ai trouvé trop peu croquants quand il le fallait, trop sucrés en boisson, au goût peut-être pas assez "vrai". A l'exception des gingembres cristallisés de Fidji, "1cm3 de douce chaleur", que je ne mange pas tels quels (question de goût), mais que j'aime incorporer à mes gâteaux et brioches...

Voici donc la première recette qui les a mis à l'honneur...

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Pour 4 brioches de 13cm de diamètre :

Pour la pâte à brioche au lait d’amande :

Pour le lait d’amande :

  • 1 CS de purée d’amandes blanches
  • 15cl d’eau

Pour la pâte à brioche au lait d’amande :

  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 15cl de lait d’amande
  • 80 g de beurre à température ambiante
  • 50 g de sucre en poudre
  • 10 g de levure fraîche de boulanger
  • 1 CC de sel

Pour la garniture :

  • 10 dés de gingembre cristallisés de Fidji
  • 100g de chocolat blanc

Préparer le lait d'amande:

Délayer la purée d'amandes dans l'eau tiède (j'ai bien fouetté le mélange pour qu'il soit parfaitement homogène).

Préparer la pâte à brioche:

Délayer la levure dans le lait d'amande.

Dans un saladier, verser la farine. Incorporer le sel et le sucre. Faire un puits et ajouter l’œuf battu et le mélange lait et levure.

Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir à nouveau pendant 10 minutes.

La pâte doit être bien homogène et encore un peu collante, c’est normal.

Couvrir d’un torchon propre et laisser lever pendant 1h30.

Dégazer la pâte et la séparer en 4 (ou 6).

Abaisser la pâte en un rectangle de 3 mm d’épaisseur et découper des bandes de 3cm d’épaisseur.

Beurrer le moule.

Détailler le chocolat blanc et le gingembre confit en gros morceaux. Mélanger.

En partant du centre, enrouler la première bande et y introduire un peu de garniture.

Recouvrir de garniture sur l’extérieur de la bandelette également, puis enrouler une seconde bande de pâte autour.

Renouveler l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et de la garniture.

Couvrir d’un torchon et laisser lever à nouveau 1h.

Préchauffer le four à 180°.

L’astuce que j’ai trouvée pour dorer mes brioches sans utiliser un jaune d’œuf : laisser un tout petit peu d’œuf battu au fond du bol au moment de la confection de la pâte et le badigeonner ensuite sur les brioches avant d’enfourner.

Cuire 20-25 minutes.

Laisser tiédir et déguster!

Brioche au gingembre et chocolat blanc {avec les cubes de gingembre cristallisés Love cuisine}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #Partenariat

Repost 0

Publié le 5 Décembre 2014

Brioche selon C. Felder à la châtaigne aux noix {et concours L’Epicurien (clos)}

Vous qui me suivez, vous connaissez maintenant par cœur les produits L’Epicurien que j’affectionne tant, n’est-ce pas ?

Réponse 1 : Non ?! Mais si, ces confitures et tartinades pleines de goût, de saveurs authentiques, d’associations innovantes, et des vrais morceaux à l’intérieur… Imaginez, dans cette gourmandise à la châtaigne et aux noix, de gros morceaux de châtaignes et des éclats de noix… Comment ne pas transformer en or la recette la plus basique avec de telles préparations ?!

Réponse 2 : Oui, mais vous n’avez jamais goûté, et y’en a marre qu’elle nous parle tout le temps de L’Epicurien celle-là, parce que concrètement votre petit palais n’a pas encore fait l’expérience de la confrontation sensuelle avec ces confitures et gourmandises ?!

Réponse 3 : Oui, et c’est trop vrai !

Réponse 4 : pas de réponse 4, pas d’alternative possible quand on a goûté à L’Epicurien !^^

Pas de souci, que vous vous retrouviez dans la réponse 1 ou 2, j’ai la réponse pour vous dans ce petit concours ! Et quand on se sent « réponse 3 » ou « 4 », on a forcément envie d’y retourner, alors à TOUS, voici la proposition : tenter de gagner un coffret de spécialités L’Epicurien de ma composition, selon mes coups de cœur ! Youpi, n’est-ce pas ?! Oui (pas de réponse alternative possible ;-)).

Voici donc la composition gourmande que je vous propose :

Ok, que du sucré, mais nous aurons bien l’occasion de découvrir la gamme salée une prochaine fois !

Pour tenter votre chance, c’est très facile, il suffit de liker les pages Facebook de Perrine cuisine et de L’Epicurien, confitures et gourmandises.

N’oubliez pas de laisser un commentaire sous cet article pour que je prenne en compte votre participation !

Bien entendu, aucune contre-indication (bien au contraire !) pour relayer le concours sur tous les réseaux sociaux, cela double vos chances de gagner (faites-le moi seulement savoir dans le même comm’ sous cet article).

Et si vous voulez participer et que vous n’avez pas facebook ?! Vous pouvez vous abonner à ma newsletter et vous y retrouverez régulièrement des actus L’Epicurien !

Vous avez jusqu’au 14 décembre 23h59 pour participer, le gagnant sera tiré au sort le 15 !

Bonne chance les gourmands !

--

Je tiens à préciser que jusqu'à présent, je n'étais pas "pour" ce type de concours qui me semblait bien aléatoire... Et voilà que c'est le premier concours que j'organise!

Certes, mais avec le temps (et surtout en connaissant L'Epicurien), je me suis aperçue que c'est un moyen qui peut se révéler efficace pour faire connaître une petite marque qui souhaite gagner en visibilité, et qu'en tant que blogueuse, on peut avoir à cœur de faire son maximum pour l'aider à y parvenir.

Du côté des participants, je n'ai joué que peu (mais la première fois que j'ai joué, j'ai gagné! des Moustaches cookies. Donc je continue de temps en temps...), mais je m'aperçois qu'être abonné à la page Facebook d'une marque permet avec le temps de la découvrir, de façon imperceptible, sans le vouloir, simplement en jetant un coup d’œil aux actu de temps en temps... Et souvent, ce sont de belles découvertes et ça me plaît d'y être abonnée! J'espère que ce sera votre cas aussi à la lecture des actus L'Epicurien sur la page...

N'hésitez pas à me donner votre ressenti aussi en comm' (si vous m'avez lue jusque là, c'est que potentiellement, vous en pensez qqc et souhaitez le partager! ;-))

Et place à la recette…

Brioche selon C. Felder à la châtaigne aux noix {et concours L’Epicurien (clos)}

Pour 200g de pâte (brioche pour 4 personnes) :

  • 1 gros œuf
  • 85g de farine
  • 55g de beurre mou
  • 10g de sucre en poudre
  • 3-4g de levure de boulanger fraîche
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture :

  • 150g de gourmandise à la châtaigne aux noix L’Epicurien

Mettre la farine, la levure, le sucre et le sel dans un saladier (la levure ne doit toucher ni le sucre, ni le sel). Ajouter l’œuf et pétrir jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Ajouter le beurre mou coupé en morceaux et pétrir à nouveau une dizaine de minutes.

La pâte ne doit plus coller mais se détacher facilement des doigts. Recouvrir alors le saladier d’un torchon propre et laisser pousser la pâte pendant 1h à température ambiante. Elle doit doubler de volume.

Dégazer la pâte, lui donner une forme de boudin et entreposer ainsi au réfrigérateur pendant 2h.

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte sur le plan de travail sur une épaisseur d’environ 3cm.

Recouvrir généreusement de châtaigne aux noix.

Enrouler la pâte et laisser à nouveau pousser pendant 2h à température ambiante.

20min avant la fin de la pousse, préchauffer le four à 180°.

Badigeonner la brioche d’œuf battu ou de lait pour qu’elle dore bien.

Enfourner pour 10-12 minutes (et oui, c’est très rapide !).

Déguster tiède ou froid.

NB : j’ai choisi de ne pas utiliser de moule ce qui donne un aspect un peu de « stollen », ou d’une brioche qui s’étale. Si vous voulez plus de forme à votre brioche, mettez-là dans un moule à cake.

Et la gagnante du tirage au sort est...

Brioche selon C. Felder à la châtaigne aux noix {et concours L’Epicurien (clos)}

Merci à tous d'avoir participé! Emilie, j'attends ton adresse postale en mp!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner

Repost 0