Articles avec #desserts tag

Publié le 12 Janvier 2015

Crèmes végétales coco et citron vert

2 couches, l’une à la texture de flan et cuite au four, la seconde plus mousseuse.

2 goûts, qui se mélangent avec plaisir dans la bouche!

-

Pour 4 crèmes individuelles :

Pour l’appareil à la coco (sur l’idée du no cheesecake de Geek & balsamique) :

  • 100g de tofu soyeux
  • 20g de noix de coco râpée (+ pour la décoration, facultatif)
  • 5cl de lait de soja (ou autre lait végétal)
  • 20g de sucre glace
  • 10g de maïzena

Pour l’appareil au citron vert :

  • Le jus d’un citron vert
  • 125g de tofu soyeux
  • 2 CS de maïzena
  • 2 CS de miel d’accacia
  • 1 CS de purée d’amande blanche
Crèmes végétales coco et citron vert

Préparer l’appareil à la noix de coco :

Préchauffer le four à 150°.

Mixer longuement tous les ingrédients de la crème à l’exception de la noix de coco.

Quand le tout est bien homogène, ajouter la coco et mixer rapidement.

Verser la préparation dans des ramequins individuels.

Enfourner pour 40 minutes.

Laisser refroidir à l’air libre.

Préparer ensuite la crème au citron vert :

Mixer longuement tous les ingrédients.

Verser dans une casserole et porter à ébullition en fouettant jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Verser alors sur la couche coco dans les ramequins.

Laisser refroidir à l’air libre, puis placer au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Déguster frais.

Crèmes végétales coco et citron vert

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 31 Décembre 2014

Chocolats aux confits de fleurs et un bon réveillon!

De bons moments gourmands nous attendent en ce dernier repas de l'année, ce soir...

Vous pouvez réaliser en deux temps, trois mouvements, de terribles chocolats au confit de fleur...

La problématique est celle du tempérage du chocolat...

Vous trouverez un tuto très complet sur le blog de Chef Nini.

De mon côté, quand j'ai voulu mettre en marche mon thermomètre, il a refusé de s'allumer... ça démarrait mal pour une première en tempérage! J'ai failli abandonner... Et puis j'avais trop envie d'essayer quand même! Après tout, je risquais simplement de perdre en brillance, en fondant, mais le bon goût serait là quand même..!

Alors j'ai usé de mon meilleur thermomètre, l'auriculaire!! Le résultat n'est pas si mal, mais il pourrait être tellement mieux en suivant réellement les courbes de cristallisation du chocolat!

Qu'à cela ne tienne, j'ai déjà une bonne résolution pour 2015!

Je vous souhaite un bon réveillon!!!

Chocolats aux confits de fleurs et un bon réveillon!

--

Pour 20 chocolats:

- + ou - 200g de chocolat noir de bonne qualité

- des confits de fleur: j'ai utilisé ceux de l'Epicurien: confit de fleurs de violettes, de fleurs de lavande, de fleurs de coquelicots et pétales de roses. J'utiliserais bien aussi les confits de thé...

Chocolats aux confits de fleurs et un bon réveillon!

--

Suivez ensuite les conseils de Chef Nini pour tempérer le chocolat et recouvrir des moules à chocolat d'une première couche de chocolat (à l'aide d'un pinceau à pâtisserie), laisser prendre au frais quelques minutes en prenant soin de maintenir le chocolat à température et recouvrir d'une seconde couche.

Faire prendre à nouveau au frais, remplir les alvéoles d'un confit de fleurs, et refermer les bonbons de chocolat avec le reste de chocolat fondu.

Faire prendre à température ambiante, démouler, présenter, et... se régaler!

Pour le côté "cadeau", j'ai recouvert mes chocolats de poudre alimentaire irisée argentée au pinceau à pâtisserie.

Chocolats aux confits de fleurs et un bon réveillon!
Chocolats aux confits de fleurs et un bon réveillon!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2014

Gâteau au pavot et au gingembre

Je suis peu présente en ce moment... Et encore moins sur le thème de Noël..!

J'ai peu le temps de cuisiner (le mois de décembre est un mois chaud dans la vente de pâtisseries et chocolats!), et quand je cuisine (des petits bredeles, des cakes, des brioches rapides), je n'invente rien, je vais piocher de-ci, de-là, des recettes, donc pas de quoi alimenter le blog.

Dans le cas de ce gâteau au pavot - que je ne m'aventurerais pas à appeler autrement - j'ai relativement innové par rapport à la recette originale, et j'en profite pour vous inviter à faire un tour sur le blog de Petite cuillère et charentaises, d'où je tire mon inspiration.

A l'origine, ce gâteau est hongrois et s'appelle quelque chose comme le Máklepény. Il est fait avec des raisins secs, mais déjà Petite cuillère et Charentaises les avait troqués dans sa recette contre du citron confit. Heureux mariage, le citron et le pavot vont si bien ensemble!

Oui mais voilà, j'avais du citron entier à écouler, et seulement du gingembre confit... Alors pour ne pas obtenir un gâteau trop humide, j'ai mis du jus de citron à la place d'1/3 du lait. Le citron est presque imperceptible, il doit surtout jouer dans la texture... Aussi, j'ai pressé un peu de citron sur mon gâteau avant de le couper en cubes! ...et le résultat était très sympathique!

Noël ou pas noël, cette recette m'a plu avec son sucre glace qui rappelle la neige que nous n'avons pas...

Gâteau au pavot et au gingembre

Pour 1 gâteau de la taille d’un moule à cake :

  • 1 œuf
  • 100g de graines de pavot
  • 150g de sucre en poudre
  • 125g de farine
  • Gingembre confit selon goût (pour moi le gingembre cristallisé utilisé ici)
  • 10cl de lait
  • 5cl de jus de citron
  • 2 CC de levure chimique

Préchauffer le four à 180°.

Battre l’œuf avec la moitié du sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporer le lait.

Ajouter la farine, les graines de pavot et la levure et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Ajouter le reste du sucre et le jus de citron ainsi que le gingembre coupé en morceaux de la taille souhaitée.

Chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé, ou utiliser un moule en silicone.

Y verser la préparation et enfourner pour 20 minutes.

Baisser le four à 150° et poursuivre la cuisson 20 minutes.

Sortir le gâteau du four et de son moule et laisser refroidir.

Découper en cubes et saupoudrer de sucre glace avant de servir.

Gâteau au pavot et au gingembre

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2014

Tarte crousti-fondante au chocolat, sauce choco-praliné

Ma chère Sandy du magnifique blog Cuisine et Cigares nous propose, pour le dernier épisode de sa trilogie de concours, de travailler (et faire rêver!) avec l'ingrédient le plus déstabilisant, le plus gourmand et le plus envoûtant, j'ai nommé le CHOCOLAT (non, point trop de superlatifs dans cette phrase!^^). Pour Sandy, ce sera la recette "la plus gourmande, la plus alléchante, la plus irrésistible que vous ayiez jamais eu envie de faire".

J'ai beaucoup réfléchi à la recette qui ferait chavirer mon cœur et qui, puisqu'elle aurait raison de moi, saurait séduire les autres (point de départ très égoïste, mais un procédé qui fonctionne souvent!^^).

La base était certaine: une tartelette. La texture du chocolat primordiale: fondante.

Et puis... mon chemin a croisé celui de Sucre d'orge et pain d'épices et ses Tartelettes soufflées au chocolat. Ouf. J'ai choisi de ne pas souffler la garniture au chocolat (soit, pas de blanc d’œuf), pour avoir un chocolat vraiment très fondant - presque coulant (mais pas coulant! ce sera le rôle de la sauce choco-praliné...) à la sortie du four qui corresponde mieux à ma conception de l'indécence chocolat par excellence! Et puis j'ai repris cette idée de sauce, géniale. Et puis j'ai utilisé des fonds de tarte à la farine de châtaignes que j'avais déjà précuits au congélateur (de ma tarte au potimarron, cœur crème de marrons), solution de facilité. Et puis on s'est régalés!

Tarte crousti-fondante au chocolat, sauce choco-praliné

Pour 4 personnes :

Pour le fond de pâte sablée à la farine de châtaignes de Claude Brioude (utilisée dans la tarte au potimarron, cœur crème de marrons) :

  • 75 g de farine de blé
  • 25 g de farine de châtaigne
  • 50 g de sucre
  • 50 g de beurre mou
  • 2 jaunes d'œufs
  • Une pincée de sel

Pour l’appareil au chocolat :

  • 2 jaunes d’œufs
  • 50g de chocolat noir
  • 50g de beurre
  • 4 CS de sucre en poudre

Pour la sauce choco-praliné :

  • 40g de chocolat noir
  • 4 CC bien pleines de pâte à tartiner praliné chocolat (pour moi, L’Epicurien bien sûr !) + pour le fond de tarte
  • 4 cl de lait

Préparer la pâte à la farine de châtaignes :

Mélanger les ingrédients secs. A la main, incorporer le beurre. Ajouter les jaunes d’œufs.

Former une boule, l’envelopper de film alimentaire et stocker au réfrigérateur pendant une heure.

Préchauffer le four à 210°.

Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étaler sur un plan de travail bien fariné (j’insiste sur ce dernier point, la pâte est vite très collante).

Découper 4 cercles avec un emporte-pièce, et des bandelettes pour les bords.

Foncer 4 moules à tartelettes et les piquer avec une fourchette.

Recouvrir chaque fond de tarte de papier sulfurisé et y déposer des poids (ou pois ! haricots secs, lentilles…) pour éviter que la pâte ne gonfle lors de la cuisson à blanc.

Enfourner pour 15-20 minutes.

Laisser tiédir.

Baisser la température du four à 200°.

Préparer la garniture au chocolat :

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand il est bien lisse, ajouter hors du feu le beurre coupé en morceaux.

Battre énergiquement les jaunes d’œufs avec le sucre (utiliser un batteur électrique à faible vitesse).

Ajouter le mélange de chocolat et beurre et continuer de fouetter.

Tartiner les fonds de tarte de pâte à tartiner praliné chocolat.

Répartir la garniture par-dessus.

Enfourner pour 6 minutes.

Pendant ce temps, préparer la sauce choco-praliné (cela nécessite que vous ayez préparé les ingrédients à l’avance) :

Mélanger tous les ingrédients dans une casserole et faire fondre au bain-marie. Mélanger jusqu’à ce que l’ensemble soit bien lié.

Servir les tartelettes tièdes accompagnées de sauce choco-praliné.

Tarte crousti-fondante au chocolat, sauce choco-praliné
Tarte crousti-fondante au chocolat, sauce choco-praliné
Tarte crousti-fondante au chocolat, sauce choco-praliné

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 8 Décembre 2014

Gâteau renversé aux coings et raisins, chantilly au sucre de raisin Exose

... ou soucoupe de raisins au coing d'un nuage d'eXOse, tel que l'a appelé l'un de mes invités!

Une recette réalisée il y a plus d'un mois déjà, le temps passe vite, je prends du retard...

Alors aujourd'hui, ce sera une recette au bon goût de l'automne pour se rappeler les belles saveurs de cette saison que nous quittons progressivement... Et sûrement!

Une recette pour vous parler du second produit de la gamme eXOse que j'ai pu goûter: le sucre de raisin vieille barrique, affiné dans des vieilles barriques de cognac. Alors forcément, il en a un peu le goût, et c'est vraiment bon!

Pour 4 personnes :

Pour le coing :

  • 1 coing
  • 120g de sucre en poudre
  • 1/5 l d’eau

Pour les raisins secs :

  • 25g de raisins secs
  • 1 CS de cognac
  • Eau tiède

Pour le gâteau mousseline :

  • 2 œufs
  • 30g de sucre
  • 50g de maïzena

Pour la chantilly à l’Exose Vieille Barrique :

Le temps de préparer, faire gonfler les raisins secs dans le mélange d’eau tiède et de cognac.

Préparer le coing :

Essuyer le coing avec un torchon pour retirer la partie duveteuse. L’éplucher et le couper en lamelles.

Préparer le sirop de sucre en chauffant le sucre dans l’eau jusqu’à dissolution.

Ajouter les lamelles de coing et faire cuire à petits frémissements pendant 15 minutes.

Préparer le gâteau mousseline :

Préchauffer le four à 140°.

Fouetter le sucre et les jaunes d’œufs.

Ajouter la maïzena.

Battre les blancs en neige et les incorporer à la préparation précédente.

Pour le montage :

Beurrer 4 ramequins.

Disposer le coing de façon à ce qu’il recouvre le fond.

Disposer les raisins égouttés.

Répartir la pâte à gâteau dans chaque moule.

Enfourner pour 40 minutes.

A la sortie du four, laisser tiédir avant de démouler délicatement et de retourner sur des assiettes.

Préparer la chantilly :

Monter la crème en chantilly à l’aide d’un batteur électrique.

Quand elle commence à s’affermir, ajouter l’Exose selon vos goûts.

A l’aide d’une poche à douille, déposer un peu de chantilly sur chaque gâteau.

Servir.

Gâteau renversé aux coings et raisins, chantilly au sucre de raisin Exose

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2014

Douillons briochés de poires à l’amande et au chocolat

Lorsque Laura, du blog Pâtisseries & cie, a révélé le thème du KKVKVK#58, la poire dans tous ses états, j'ai tout de suite pensé à un douillon (vous savez, ces poires entières bien fondantes enrobées de pâte moelleuse et croustillante à la fois...).

Mais... pas un douillon classique... en réfléchissant, et alors que je suis dans ma période boulange, j'ai choisi de faire un douillon brioché, hmmmm!

Pour la pâte à brioche, je me suis inspirée de la pâte à tarte briochée que Nathalie, du blog C'est Nathalie qui cuisine, a utilisée pour sa magnifique tarte briochée lors du KKVKVK#55.

Je l'ai agrémentée d'un lait d'amande fait maison...

Le résultat était à la hauteur de mes espérances! ça nous a fait un dessert énoooorme, un vrai dessert de gourmand comme on aime!

Douillons briochés de poires à l’amande et au chocolat

Pour 4-6 douillons (en fonction de la taille de la poire)

Pour le lait d’amande :

  • 1 CS de purée d’amandes blanches
  • 15cl d’eau

Pour la pâte à brioche au lait d’amande :

  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 15cl de lait d’amande
  • 80 g de beurre à température ambiante
  • 50 g de sucre en poudre
  • 10 g de levure fraîche de boulanger
  • 1 CC de sel

Pour les poires farcies :

  • 4 poires de grande taille type Conférence (ou 6 petites)
  • 4-6 CC d’amandes en poudre
  • 4CC de miel liquide
  • 6-8 carrés de chocolat noir

Préparer le lait d'amande:

Délayer la purée d'amandes dans l'eau tiède (j'ai bien fouetté le mélange pour qu'il soit parfaitement homogène).

Préparer la pâte à brioche:

Délayer la levure dans le lait d'amande.

Dans un saladier, verser la farine. Incorporer le sel et le sucre. Faire un puits et ajouter l’œuf battu et le mélange lait et levure.

Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir à nouveau pendant 10 minutes.

La pâte doit être bien homogène et encore un peu collante, c’est normal.

Couvrir d’un torchon propre et laisser lever pendant 1h30.

Douillons briochés de poires à l’amande et au chocolat

Dégazer la pâte et la séparer en 4 (ou 6).

Abaisser la pâte en cercles de 3 cm d’épaisseur, et de diamètre permettant d’enrober chaque poire.

Préparer les poires farcies:

Laver et éplucher les poires. Les essuyer puis les évider par le dessous.

Mélanger les amandes en poudre au miel et garnir les poires du mélange.

Procéder au montage:

Déposer les poires au centre d’un cercle de pâte.

Casser le chocolat en gros morceaux et déposer ceux-ci sur la pâte autour de la base de chaque poire.

Remonter la pâte jusqu’en haut du fruit de façon à bien l’envelopper.

Mettre dans un plat à four, couvrir à nouveau d’un torchon et laisser lever 1h.

Préchauffer le four à 180°.

L’astuce que j’ai trouvée pour dorer mes poires sans utiliser un jaune d’œuf : laisser un tout petit peu d’œuf battu au fond de mon bol et le badigeonner ensuite sur les brioches avant d’enfourner.

Cuire 20-25 minutes.

Laisser tiédir et déguster!

Douillons briochés de poires à l’amande et au chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2014

Pommes au four, aux fruits secs et à l’eXOse

Ce n'est pas si souvent qu'il y a sur le blog des recettes express, où il suffit de ne rien faire pour se régaler.

Et bien ici je prends le pari que vous ne vous ferez pas une tendinite!^^ Quoique... il s'agit quand même de mélanger tous les ingrédients, pfiou! Et évider la pomme, je suis dure avec vous...

Mais alors un résultat au top de la gourmandise pour ces pommes fondantes et réconfortantes. Un dessert idéal en cette fin novembre où l'on a besoin de gourmandises pour affronter la grisaille, mais où l'on ne se permet pas encore de grandes folies (ça, c'est ce qu'on dit^^) en prévision des fêtes.

Je vous ai présenté le sucre de raisin eXOse avec ma tatin de navets ici, j'ai le plaisir de vous informer que les frais de port sont offerts sur la boutique en ligne jusqu'au 31.12.14 avec le code FETES (offre valable pour les particuliers en France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles), aussi n'hésitez pas à passer commande pour goûter!

Par pomme :

  • 1 pomme
  • 1 CC de noisettes en poudre
  • 1 CC de pignons de pin
  • 1 CC de cranberries séchées
  • 2 CC d’eXOse sucre de raisin

Préchauffer le four à 180°.

Laver les pommes et les évider à l’aide d’un couteau pointu.

Mélanger tous les ingrédients de la « farce ».

Les introduire dans la pomme.

Déposer dans un plat à four et cuire 30 minutes.

Pommes au four, aux fruits secs et à l’eXOse

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2014

Tartelettes végétales choc’orange et guide végé Housetrip

Vous connaissez peut-être Housetrip, le site de location de vacances entre particuliers. Celui qui vous permet de vivre des vacances de rêve dans un loft au bord de la mer ou dans un chalet au milieu des montagnes!

Et bien Housetrip a pensé à tout, et notamment aux végéta*iens en voyage dans les grandes capitales d'Europe (j'entends Paris, Londres et Berlin). Le site a en effet mis au point un guide très interactif permettant à ceux qui souhaiteraient trouver un restaurant végétarien ou végétalien de le trouver en fonction de leur position géographique dans la ville choisie.

Pour documenter ce guide, Housetrip est parti de l'avis de bloggueurs et bloggeuses. J'ai eu l'honneur d'être sollicitée, et ma première pensée a été pour le Soya, rue de la Pierre Levée à Paris, métro Goncourt.

Les plats ne sont pas donnés (autour de 18€ le soir dans mes souvenirs), mais c'est le prix à payer pour un repas de qualité, aux saveurs authentiques et originales... surtout dans la lumière tamisée du soir où l'on ne voit pas trop ce que l'on mange, ce qui est d'autant plus déroutant pour le cerveau quand le palais est seul guide!

Complètement pas d'accord avec l'article du Fooding qui rapporte que les desserts sont comme ailleurs, j'y ai certes mangé une farandole de desserts autour de la mousse au chocolat ou aux fruits, une crème brûlée aussi. Oui, mais des textures complètement inconnues, surprenantes, envoûtantes! C'est ainsi que j'ai découvert au Soya le tofu soyeux, et j'ai fini quasi en cuisine à tenter de percer les secrets des plats étonnants!

Vous retrouverez dans le guide végétarien et végétalien d'Housetrip de nombreuses autres adresses originales et intéressantes, je vous invite à y jeter un coup d’œil!

De mon côté, je vous réserve une agréable recette pour illustrer cette découverte du tofu soyeux (il y a quelques années déjà), en partant du type de mousse au chocolat que j'ai pu découvrir au Soya... Avec comme base le livre Veggie, je sais cuisiner végétarien de Cléa cuisine, pour sûr!

Bonne dégustation...

Tartelettes végétales choc’orange et guide végé Housetrip

Pour 15 mini-tartelettes:

Pour la pâte :

  • 60g de farine
  • 30g de purée d’amande blanche
  • 10g de sucre de canne
  • 2-4cl d’eau

Pour la garniture :

  • 100g de tofu soyeux
  • 50g de chocolat noir
  • Le zeste d’1/2 orange

Préchauffer le four à 160°.

Mélanger tous les ingrédients de la pâte. Ajuster la quantité d’eau en fonction de la texture : elle doit tout juste s’agglomérer.

Etaler la pâte entre deux papier cuisson à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Découper les cercles à l’aide d’un emporte-pièce, d’un verre ou, pour des mini-tartelettes, d’un coquetier.

Déposer les disques de pâte dans des moules à mini-tartelettes, recouvrir de papier sulfurisé et garnir de légumes secs.

Cuire la pâte à blanc pendant 20 minutes.

Sortir du four et laisser refroidir.

Pendant ce temps, faire fondre le chocolat au bain-marie.

Laver l’orange, en prélever le zeste et l’ajouter au tofu soyeux. Mixer longuement.

Incorporer le chocolat fondu au mélange précédent.

Réserver au réfrigérateur au moins quelques heures.

Au moment de servir, garnir les fonds de tarte.

NB : Cléa garnit directement les fonds de tarte et réserve ensuite le tout au frais.

Tartelettes végétales choc’orange et guide végé Housetrip

Avec cette recette, je fais d'une pierre 3 coups et je participe au défi agrumes de recettes.de (cela faisait bien longtemps que je n'avais pas participé!). Une bien bonne raison est celle que ce dessert est ma toute première réalisation à base de zeste d'agrume!! Pas encore convertie au bio, je n'avais jamais souhaité l'utiliser pour éviter de "chimiser" mes recettes!^^ De peur aussi de ne pas maîtriser les quantités, car le zeste donne quand même beaucoup de goût... Ici, je suis contente du résultat, il est justement dosé pour mon petit palais.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #news, #Partenariat

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2014

Baba à la cachaça gold, coco et chantilly citron vert

Allez, je suis partie dans une période babas grâce au livre Babas Cool de Sicca Bokovi que je vous présentais ICI. Aujourd'hui, une seconde version bien à moi, réalisée avec une cachaça ramenée du Brésil, qui ressemble plus à un digestif que la cachaça que nous consommons d'habitude en cocktail. Mais pourquoi pas penser à la seconde également pour réaliser ce baba?!

Vous remarquerez (ou pas, je préfère le dire!^^) que j'ai réduit de moitié les quantités de sirop par rapport à mon Baba à la crème de châtaignes, chantilly au cacao, éclats de châtaignes car il m'en ait resté dans cette première version. Un petit baba pour 2 personnes est largement assez imbibé avec les proportions données ci-après.

Baba à la cachaça gold, coco et chantilly citron vert

Pour 2 gourmand(e)s ou un moule de 13cm de diamètre :

Pour la pâte à baba :

  • 1 petit œuf
  • 60g de farine
  • 7,5g de levure fraîche de boulanger
  • 30g de beurre à température ambiante
  • Une pincée de sel

Pour le sirop :

  • 5cl de cahaça gold
  • 100ml d’eau
  • 100g de sucre

Pour la chantilly au citron vert :

  • 10cl de crème liquide entière très fraîche
  • 1/2 citron vert
  • 2 CS de sucre de canne
  • 1 pincée de chantifix

Pour la décoration:

  • Noix de coco râpée (selon goût)
Baba à la cachaça gold, coco et chantilly citron vert

Préparer la pâte à baba :

Dans un saladier, mélanger la farine, le sel et le sucre.

Faire un puits au centre et déposer l’œuf et la levure.

Mélanger en partant du centre et en incorporant progressivement le mélange à base de farine.

Quand la pâte est bien formée, la pétrir : l’écarter avec la main, reformer une boule, tourner d’un quart de tour. Recommencer l’opération jusqu’à ce que la pâte n’adhère plus au saladier.

Etaler grossièrement la pâte, ajouter le beurre coupé en dés et pétrir à nouveau jusqu’à ce que la pâte n’adhère plus au plan de travail.

Beurrer le moule et y verser la pâte.

Laisser lever pendant 2h à température ambiante jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Préchauffer le four à 180° et enfourner pour 15-20 minutes (en fonction de la taille du moule). La pâte doit être bien dorée.

Démouler aussitôt après la sortie du four et laisser sécher à l’air libre pendant 3 jours.

Le jour de la dégustation, préparer le sirop :

Faire bouillir l’eau avec le sucre jusqu’à ce qu’il soit bien dissous. Laisser refroidir.

Lorsque le sirop est à 60°, ajouter la cachaça.

Imbiber le baba et le laisser refroidir. Réserver au réfrigérateur.

Préparer la chantilly :

Monter la crème bien froide en chantilly en incorporant le sucre et la poudre à chantilly après avoir fouetté une minute. Continuer de battre jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Ajouter le jus de citron vert, mélanger.

Au moment de servir, saupoudrer le baba de noix de coco râpée, remplir une poche à douille de la crème ferme et décorer le baba.

NB : j’ai préféré la chantilly le lendemain, elle avait plus le goût de citron.

Baba à la cachaça gold, coco et chantilly citron vert
Baba à la cachaça gold, coco et chantilly citron vert

Ce baba aux saveurs brésiliennes qui revisite le classique baba au rhum sera mon gâteau d'anniversaire pour ma chère Mély du blog Fish Custard qui fête les 2 ans de son blog avec un concours sur le thème "quand le classique se déguise". Joyeux blog'anniversaire Mély!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 12 Novembre 2014

Baba à la crème de châtaignes, chantilly au cacao, éclats de châtaignes

Il y a quelques mois, Sicca Bokovi m'a contactée pour me proposer de donner mon avis sur son nouveau livre... Et quel livre, une variation étonnante autour des babas! Sucrés, salés, alcoolisés ou non, Sicca nous inspire par ses recettes qui revisitent le classique baba au rhum. Quelle belle idée pour moi qui adore le baba, mais qui n'en ai jamais fait de vrai (à la levure chimique, ça marche bien aussi! ;-))

J'ai vite accepté, et je me suis retrouvée en possession d'un bien bel ouvrage qui est aussi une initiation au baba: les premières pages sont dédiées à une introduction qui pose le décor: qu'est-ce qu'un baba? Comment s'organiser? Quels ustensiles et quels ingrédients? Comment le conserver? Toutes ces questions trouveront leur réponse au début du livre. Puis on découvre les deux types de pâtes permettant de faire un baba: la pâte à baba (héhé), et la pâte à savarin. Là, j'étais déjà dans un nouveau monde depuis longtemps. Oh, deux types de pâte?! Bref, une merveille de découvrir tout ça. Et suivent les recettes toutes plus originales les unes que les autres.

Je vous invite à découvrir sa description du livre par Sicca ICI.

Baba à la crème de châtaignes, chantilly au cacao, éclats de châtaignes

Pour ne pas faire de l'ombre à Sicca et promouvoir son livre comme il se doit, j'ai simplement réalisé sa pâte à baba puis suis partie sur la base de son sirop pour vous proposer une interprétation toute personnelle du baba. A la question "et toi, quel baba es-tu?", je répondrais tout de suite celui-ci à la crème de châtaignes et au cacao, bien de saison. Celui-ci est ma première tentative, et je n'en ai fait qu'à ma tête, j'ai ajouté un peu de farine parce que je craignais que la pâte ne soit trop liquide. Et bien non, je n'aurais jamais dû! Ecoutez la recette, elle est bien faite comme elle est! ;-) Ainsi donc, ce baba a été un peu compact, quoique délicieux. Mais si vous suivez bien les instructions suivantes, alors vous obtiendrez un parfait baba qui s'imbibera comme il faut! =)

Pour 2 gourmands ou un moule de 13cm de diamètre :

Pour la pâte à baba :

  • 1 petit œuf
  • 60g de farine
  • 7,5g de levure fraîche de boulanger
  • 30g de beurre à température ambiante
  • Une pincée de sel

Pour le sirop :

  • 25cl d’eau
  • 125g de sucre
  • 10cl de crème de châtaignes

Pour la chantilly :

  • 10cl de crème liquide entière
  • 2 CS de cacao en poudre
  • 2 CS de sucre glace
  • 1/3 de sachet de poudre à chantilly

Pour les éclats de châtaignes :

  • 6 châtaignes

Préparer la pâte à baba :

Dans un saladier, mélanger la farine, le sel et le sucre.

Faire un puits au centre et déposer l’œuf et la levure.

Mélanger en partant du centre et en incorporant progressivement le mélange à base de farine.

Quand la pâte est bien formée, la pétrir : l’écarter avec la main, reformer une boule, tourner d’un quart de tour. Recommencer l’opération jusqu’à ce que la pâte n’adhère plus au saladier.

Etaler grossièrement la pâte, ajouter le beurre coupé en dés et pétrir à nouveau jusqu’à ce que la pâte n’adhère plus au plan de travail.

Beurrer le moule et y verser la pâte.

Laisser lever pendant 2h à température ambiante jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Préchauffer le four à 180° et enfourner pour 15-20 minutes (en fonction de la taille du moule). La pâte doit être bien dorée.

Démouler aussitôt après la sortie du four et laisser sécher à l’air libre pendant 3 jours.

Préparer les éclats de châtaignes fraîches :

Inciser les châtaignes d’un coup de couteau. Les faire cuire dans l’eau bouillante pendant 30 minutes.

Egoutter, peler et casser en éclats. Réserver au frais.

Le jour de la dégustation, préparer le sirop :

Faire bouillir l’eau avec le sucre jusqu’à ce qu’il soit bien dissous. Laisser refroidir.

Lorsque le sirop est à 60°, ajouter la crème de châtaigne.

Imbiber le baba et le laisser refroidir. Réserver au réfrigérateur.

Préparer la chantilly :

Monter la crème bien froide en chantilly en incorporant le sucre glace et la poudre à chantilly après avoir fouetté une minute. Continuer de battre jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Ajouter la poudre de cacao, mélanger.

Au moment de servir, remplir une poche à douille de la crème ferme et décorer le baba.

Ajouter les éclats de châtaignes, saupoudrer de poudre de cacao (facultatif) et servir aussitôt.

Baba à la crème de châtaignes, chantilly au cacao, éclats de châtaignes

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0