Articles avec #desserts tag

Publié le 15 Juin 2015

Sablés aux noix et au caramel

Il fait moins beau ici depuis quelques jours. Alors j'ai moins envie de fraîcheur, mais plutôt de gourmandise!! ça tombe bien, c'est le thème du concours de Novice en cuisine pour les 4 ans de son blog! Comment dire... la vraie gourmandise pour moi, c'est le réconfort suprême, ce qui te fait retrouver le sourire quand tout va mal. C'est parfois aussi un peu de décadence, un truc que tu adores et qui déborde de partout, miammm! ;-)

Dans cet esprit, j'ai fait des petits sablés à la poudre (ou farine) de noix, et au caramel au beurre salé, un vrai moment de béatitude!!

Sablés aux noix et au caramel

Pour environ 40 biscuits :

- 1 œuf

- 200g de farine de blé blanche

- 50g de poudre de noix (ou farine de noix)

- 125g de beurre mou

- 100g de sucre blanc en poudre

- 100g de caramel au beurre salé

- 1 pincée de sel


Sablés aux noix et au caramel

Mélanger tous les ingrédients secs : farine, sel, noix en poudre, sucre.

Ajouter le beurre mou coupé en petits morceaux et mélanger du bout des doigts jusqu’à ce que la pâte « sable ».

Incorporer les œufs.

Mélanger puis façonner une boule avec la pâte.

Recouvrir de film alimentaire et réserver au frais au moins une heure.

Fariner le plan de travail et travailler la pâte à la main afin de la rendre bien souple. L’étaler au rouleau à pâtisserie sur 2-3mm d’épaisseur.

Préchauffer le four à 160°C.

A l’aide d’emportes pièces, découper des carrés de la même forme.

Poser les sablés sur une plaque à four recouverte d’une feuille de papier cuisson ou d’un tapis en silicone.

Cuire les biscuits environ 8-10 minutes, ou un peu plus de façon à ce que les biscuits soient légèrement dorés.

Laisser refroidir avant de les déplacer pour éviter qu’ils ne se cassent.

Etaler le caramel coulant sur un biscuit et recouvrir d’un second. Procéder de même pour chaque sablé.

Conserver dans une boîte hermétique pour qu’ils gardent leur croquant.

--

C'est une recette qui pourrait être une participation à mon concours "Cuisinez à la confiture" pour les 3 ans de mon blog. Soyez nombreux à proposer une recette, toutes les modalités ICI!

Sablés aux noix et au caramel
Sablés aux noix et au caramel

Et pour participer au concours de Novice en cuisine, c'est par LA!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #gouters

Repost 0

Publié le 1 Juin 2015

Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}

Pour profiter des excellentes écorces d'oranges confites de mon partenaire de Marrons adréchois Imbert - présenté avec ma recette de Naked carrot cake à la crème de marrons et évoqué dans la réalisation des Hot Cross Buns à la noix, oranges confites et chocolat -, j'ai souhaité récidiver avec le gâteau à l'orange et à la cardamome. La première recette que je vous ai présentée était une recette revisitée du gâteau orange de ma grand-mère. Je n'avais jamais fait de gâteau à l'orange, et j'ai vraiment adoré ce petit goût de cardamome en fin de bouche. Avec les oranges confites, c'était forcément plus sophistiqué, alors j'ai choisi d'adapter une recette de cake au citron et à la cardamome de Pierre Hermé, vue dans son livre Au Cœur du goût. Comme j'utilise des oranges confites conservées en sirop et que j'ai préféré terminer ma briquette de crème liquide plutôt que de la crème épaisse dans la recette initiale, les proportions -entre autres- en sucre et en farine sont changées. On obtient un gâteau très moelleux et incroyablement goûteux.

Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}

Ce gâteau se réalise plusieurs jours avant dégustation.

-

Pour 10 personnes :

Pour le gâteau :

- 150g de farine

- 110g de sucre en poudre

- 6cl de crème fraîche liquide entière

- 50g d’écorces d’oranges confites

- 40g de beurre

- 12cl de rhum brun agricole

- 2 œufs

- le zeste d’une orange non traitée

- 2 CS de poudre de cardamome verte

- 1 CC de levure chimique

- 1 pincée de sel

-

Pour le sirop d’imbibage :

- 8cl d’eau minérale

- 70g de sucre en poudre

- 3cl de jus d’orange (soit ½ orange)

Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}

Préchauffer le four à 170°.

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.

Egoutter les oranges confites et les couper en cubes.

Les mélanger à la farine et la levure chimique.

A part, frotter les zestes d’orange entre les paumes des mains avec le sucre.

Fouetter ce mélange pendant 10 minutes avec les œufs et une pincée de sel.

Ajouter la crème, le beurre fondu refroidi et le rhum. Fouetter à nouveau 5 minutes.

Ajouter le mélange farine-oranges confites en pluie dans la pâte.

Verser la préparation dans un moule préalablement beurré.

Enfourner pour 10 minutes.

Sortir le cake du four et le fendre au milieu avec un couteau badigeonné de beurre fondu (c'est censé le permettre de gonfler plus. Chez moi, 10 minutes était trop tôt, et vous l'avez peut-être remarqué, je l'ai fait une deuxième fois un peu trop tard...).

Enfourner à nouveau pour 30-40 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche.

Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}

Pendant ce temps, préparer le sirop d’imbibage :

Porter les ingrédients du sirop à ébullition et retirer du feu.

A la sortie du four, démouler le cake et le déposer sur une grille, elle-même disposée au-dessus d’un plat creux.

Imbiber plusieurs fois le gâteau du sirop encore chaud.

Laisser refroidir puis conserver au frais plusieurs jours avant dégustation afin que les arômes de la cardamome se développent pleinement.

Décorer le cake d’écorces d’oranges confites égouttées avant de servir.

Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}
Cake à l’orange et cardamome {recette adaptée de Pierre Hermé}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 25 Mai 2015

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Je vous ai promis un petit article pour vous présenter les Marrons Imbert lors de ma recette de Hot cross buns à la noix, oranges confites et chocolat noir... Il y a déjà un mois et demi!

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, et surtout, c'est loin d'être la dernière recette, alors voici...

L'aventure démarre avant la première guerre mondiale de l'idée conjointe d'un pâtissier et de Gustave Imbert. Réellement créée dans les années 1920, la jeune société commercialise des marrons glacés, mais également des produits dérivés comme la crème de marrons. Aujourd'hui, c'est la 4e génération qui poursuit l'activité de l'entreprise avec deux exigences: celle de respecter un savoir-faire traditionnel avec une sélection rigoureuse de produits de qualité.

Cela ne trompe pas, les produits sont follement goûteux, justement sucrés en fonction du produit (pâte de marrons, purée de marrons, crème de marrons...). Les marrons au sirop, dédiés aux décors, sont d'un visuel irréprochable et croquer dedans est à se damner...

Le terroir ardéchois est révélé par cette remarquable société de Marrons d'Aubenas, et les chefs l'ont bien compris, nombreux à se fournir chez Imbert et à élaborer des recettes qui subliment les marrons, depuis Christophe Michalak à Jean-Jacques Borne en passant par Philippe Rigolot, et bien d'autres....

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

C'est donc un très grand honneur pour moi de vous présenter ce nouveau partenaire! Loin de pouvoir réaliser de grandes signatures culinaires, je vous proposerai donc des recettes chic et faciles à faire à la maison. Voici la première, un dessert moelleux et gourmand, une alliance festive entre le carrot cake et une crème aux marrons tout à la fois douce au palais et puissante en goût...

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Pour 8-10 personnes :

Pour le carrot cake (recette adaptée de Julie Andrieu, piochée chez Steph à table)

- 350 g de carottes

- 200 g de farine

- 140 g de vergeoise

- 120 g de beurre mou

- 50 g de poudre d’amandes

- 50g d’oranges confites Imbert

- 3 oeufs

- 1 sachet de levure chimique

- ½ CC de quatre-épices

- ½ CC de cannelle en poudre

- Une pincée de sel

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Pour la mousse à la crème de marrons :

- 20cl de crème fraîche liquide entière

- 125g de mascarpone

- 300g de crème de marrons Imbert

Pour la décoration :

- Marrons au sirop Imbert

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

La veille (il est facultatif de faire le gâteau la veille, mais je trouve que les gâteaux à la carotte sont toujours meilleurs préparés à l’avance, et cela assure qu’il ait complètement refroidi), préparer le gâteau :

Préchauffer le four à 160°.

Eplucher les carottes et les râper. Les réserver.

Dans un saladier, fouetter le beurre mou, la vergeoise, la cannelle, le 4 épices et le sel pendant environ 3 minutes.

Ajouter les œufs un à un puis les oranges confites coupées en dés.

A part, mélanger la farine avec la levure et la poudre d’amandes.

Incorporer les ingrédients secs à la préparation précédente.

Terminer en mélangeant les carottes râpées.

Verser la pâte dans un moule préalablement beurré et enfourner pour environ 1h (la lame d’un couteau doit ressortir propre).

Lorsqu’il est sorti du four, laisser complètement refroidir le gâteau.

Le couper ensuite en deux dans le sens de l’épaisseur.

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Préparer la garniture à la crème de marrons :

Fouetter ensemble la crème et le mascarpone, puis incorporer la crème de marrons en fouettant encore.

Garnir l’intérieur du gâteau avec la moitié de cette préparation, puis le recouvrir de crème.

Décorer de marrons au sirop et d’oranges confites.

Réserver au frais quelques heures avant de déguster.

Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert
Naked carrot cake à la crème de marrons et partenariat Imbert

Car les épices, elle adore, j'ai le plaisir de participer au concours de ma copinaute Lucie du blog Un week-end, une recette avec ce dessert où les épices relèvent agréablement toutes les saveurs...

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 20 Mai 2015

Verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses

Et voici ma seconde recette de la semaine à la rhubarbe avec les délicieux produits de la Maison de la Praline, qui torréfie à cœur ses amandes selon un procédé artisanal, et que je vous ai présentée ICI.

Verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses

Pour 3-4 verrines (en fonction de la taille des contenants):

Pour le fond biscuité :

- 10 biscuits à la cuillère

- Sirop de Praline rose (ou autre sirop, à la fraise par exemple)

.

Pour la crème à la praline :

- 1 œuf

- 1 yaourt

- 20g de Fleur de Praline (à défaut, de sucre)

.

Pour la rhubarbe :

-6 tiges de rhubarbe

- 30g de sucre

- 1 sachet de sucre vanillé

.

Pour la chantilly aux Pralines concassées :

- 20cl de crème fraîche entière liquide

- Pralines concassées (selon goût)

- Pralines entières (pour la décoration)

Verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses

La veille, préparer la rhubarbe : l’éplucher, la couper en tronçons et la faire dégorger dans une passoire avec le sucre toute la nuit.

-

Le matin, rincer la rhubarbe, bien l’égoutter et la faire compoter sur feu doux pendant une quinzaine de minutes, puis sortir du feu, mélanger au sucre vanillé et laisser refroidir.

Imbiber les boudoirs de sirop en les faisant tremper dans une assiette creuse, puis les placer au fond des verrines.

-

Préparer la mousse au yaourt :

Fouetter vivement le yaourt avec le jaune d’œuf et la fleur de praline (ou le sucre).

Monter le blanc en neige et l’incorporer à la préparation précédente.

Répartir la moitié de cette préparation dans le fond des verrines, puis ajouter une couche de compote de rhubarbe et recouvrir de mousse au yaourt.

Réserver au frais le temps de préparer la chantilly.

-

Monter la crème en chantilly à l’aide d’un batteur électrique, puis ajouter les pralines concassées.

Répartir cette chantilly dans les verrines, décorer d’une praline entière et réserver plusieurs heures au frais avant de déguster.

Verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses
Verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses

Avec cette recette, je participe au KKVKVK59 organisé par Stéf du blog On déconne pas avec la bouffe sur le thème de la rhubarbe, en version sucrée ou salée! Pour moi, cela restera sucré..!

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 18 Mai 2015

Tarte à la rhubarbe, à l’amande et au fromage blanc

En ce moment, la rhubarbe est partout, et en premier dans mon assiette; c'est donc une semaine rhubarbe qui démarre avec cette recette très simple et appétissante illustrant la délicieuse alliance rhubarbe-amande - qui n'est plus à prouver.

-

Pour 4 personnes :

- 150g de pâte feuilletée

- 300g de rhubarbe

- 100g de fromage blanc

- 1 œuf

- 25g de sucre en poudre + 50g

- 25g de poudre d’amande

- 25g de pâte d’amande

- 1 CS de maïzena

- 2 gouttes d’extrait d’amande amère

Tarte à la rhubarbe, à l’amande et au fromage blanc

La veille, éplucher la rhubarbe, la couper en tronçons et la faire dégorger dans une passoire avec 50g de sucre toute la nuit.

Le jour même, préchauffer le four à 180°.

Etendre la pâte feuilletée dans un moule (pour moi, un moule à cake en silicone), la piquer à la fourchette et réserver au frais.

Battre ensemble tous les ingrédients de la pâte : œuf, fromage blanc, sucre, poudre d’amandes, extrait d’amande amère, maïzena tamisée, pâte d’amande coupée en petits morceaux.

Verser l’appareil dans le fond de tarte, répartir la rhubarbe sur le tout.

Enfourner pour 35-40 minutes.

Déguster tiède.

Tarte à la rhubarbe, à l’amande et au fromage blanc
Tarte à la rhubarbe, à l’amande et au fromage blanc

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 11 Mai 2015

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Depuis l'automne dernier, je suis fascinée par les huiles d'olive.

Comme certains apprennent à devenir connaisseurs des vins, j'ai commencé il y a un peu plus d'un an à faire travailler mon palais sur les chocolats: en distinguer la texture en bouche, le goût et l'astringence, les notes d'attaque, de cœur et de fond, parfois même à reconnaître l'origine de la fève de cacao. En parallèle à ce travail, j'ai découvert les huiles d'olive.

Cet ingrédient millénaire revient à la mode depuis les années 1960 et ses vertus pour la santé sont vantées et reconnues. Aujourd'hui, il existe une grande diversité d'huiles d'olives à partir de fruits de tout le pourtour méditerranéen. Leur goût, leurs notes dépendent beaucoup de l'origine et du mode d'extraction. En "apprentissage" pour le moment, je commence à reconnaître si l'huile est jeune et à décomposer ses arômes.

Et j'ai découvert l'Huile des Orgues.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

L'Huile des Orgues est l'histoire d'un arboriculteur de longue date, Noël Fabre, qui s'est lancé dans l'oléiculture il y a 10 ans avec sa femme Lily et leur fille Marie-Neige. Il a implanté une oliveraie selon les pratiques ancestrales: 7x7m pour que chaque arbre ait sa place pour grandir, se développer, prendre le soleil et ainsi donner les meilleures olives. Les oliviers donnent des fruits depuis 3 ans et la production de l'huile d'olive a enfin pu démarrer. Elle tient sont nom de la localisation du domaine à Ille-sur-Têt, dans le Roussillon, où se trouvent des "orgues" ou "cheminées des fées", splendides phénomènes géologiques résultant de l'érosion de roches sédimentaires.

Partant du principe que "la nature offre de véritables œuvres d'art", l'Huile des Orgues a à cœur - au travers de son travail de l'olive - d'en tirer le plus beau tout en la respectant. C'est ainsi que, de l'alliance du terroir et de recherches approfondies sur la noblesse et la finesse du goût, naît la gamme d'huiles du Domaine Fabre de Laferrière.

L'Olivière est la variété d'huile d'olive traditionnelle emblématique du Roussillon, et le Domaine l'a choisie pour produit-phare. Les olives sont récoltées entièrement à la main à parfaite maturité puis pressée à froid pour donner un Grand Cru d'huile d'olive vierge extra. Son rendement est donc très faible (10-15%) et révèle les saveurs de son terroir. Ses tonalités de tomate, d'artichaut cru et d'amande fraîche lui donnent un côté ensoleillé à adapter à toutes les salades, poissons, fruits de mer ou légumes vapeur...

L'Huile des Orgues développe également toute un gamme d'huiles d'olives de tradition et une gamme Symphonies, aux arômes ou extraits naturels (truffe, basilic, ail doux, citron, herbes de Provence, basilic, vanille de Madagascar...).

A la suite de nombreux chefs qui utilisent déjà les huiles du Domaine Fabre de Laferrière, je remercie infiniment Marie-Neige pour m'avoir permis de découvrir ces produits d'une rare qualité! Après avoir apprécié toutes les huiles de façon très simple (la traditionnelle tomates-mozzarella-huile d'olive maintenant que la tomate revient un peu, sur une purée, un poisson,...), je m'efforce de créer des recettes qui mettent à l'honneur le goût de chaque huile.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Dans cet article, je vous présente une alliance étonnante mais réussie entre un gâteau dont le goût de l'Olivière est bien présent, un "coulis" de rhubarbe plutôt doux et peu sucré, et des graines de sésame toastées qui donnent du caractère à l'ensemble, assez ponctuellement pour révéler les autres saveurs.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Pour 2 personnes :

Pour la pâte à gâteau (inspiration du Gâteau à l'huile d'olive d'Hélène) :

- 1 œuf

- 50g de farine

- 50g de sucre

- 3 CS de lait

- 2 CS d’Olivière, huile d’olive vierge extra extraite à froid Huile des Orgues

- 1 CC de levure chimique

- Beurre pour les moules

.

Pour le cœur rhubarbe :

- 2 tiges de rhubarbe

- ½ sachet de sucre vanillé

.

Pour l’enrobage au sésame :

- 4 CS de graines de sésame

- 2cl d'Olivière

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Préparer le cœur rhubarbe :

La veille, éplucher la rhubarbe, la laver et la couper en tronçons (Facultatif mais retire l'acidité du fruit) .

Mettre les morceaux dans une passoire et recouvrir de sucre.

Laisser dégorger toute une nuit.

Le jour même, rincer la rhubarbe et bien l’égoutter.

La faire cuire une dizaine de minutes sur feu moyen, à couvert, de façon à obtenir une purée de fruit.

Ajouter le sucre vanillé et réserver dans une passoire pour que l’eau en trop s’évacue.

Préchauffer le four à 180°.

-

Préparer la pâte à gâteau :

Fouetter vivement les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Ajouter la farine et la levure tamisées, puis le lait et l’huile d’olive. Bien mélanger.

Beurrer 2 ramequins.

Verser une couche de pâte, puis ajouter une cuillère à café bien pleine de purée de rhubarbe, recouvrir du reste de pâte.

Enfourner pour 20 minutes et attendre quelques minutes avant de démouler.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Pendant ce temps, préparer le sésame toasté :

Déposer le sésame dans une poêle bien chaude et laisser quelques minutes sur feu vif.

Remuer une fois et retirer quand le sésame commence à avoir une bonne odeur toastée. Réserver.

Lorsque les gâteaux ont un peu refroidi, les badigeonner d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau à pâtisserie. Verser les graines de sésame sur les gâteaux.

Déguster.

Gâteaux à l’huile d’olive, cœur rhubarbe, et sésame toasté - Partenariat Huile des Orgues

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 30 Avril 2015

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Aujourd'hui est un grand jour! puisque j'affirme sur ce blog ma nouvelle identité lyonnaise avec un partenariat bien du coin: la Maison de La Praline (MDLP).^^

Connaissez-vous les pralines roses? Ces amandes enrobées de sucre caramélisé préalablement coloré et aromatisé sont des sucreries de la région lyonnaise. Comme toute spécialité renommée, il y a les fabrications industrielles plutôt attrape-touristes que l'on trouve dans toutes les boutiques de souvenirs et qui n'ont que le goût de sucre, et les vraies friandises préparées dans le respect du goût et de la tradition.

La Maison de la Praline est de ces maisons qui mettent tout leur savoir-faire au service de l'exigence pour nous faire découvrir la vraie, la fameuse praline rose. Partant de cette recette originale, le produit est ensuite décliné en de nombreuses variantes.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Avant de vous présenter ma recette, je vous fais donc un petit topo sur le "pourquoi" les pralines de la MDLP sont de loin les meilleures que j'ai goûtées...

L'histoire de la Maison débute en 1998 lorsque Max Fleurdépine décide, après un début de carrière en tant que chocolatier pâtissier confiseur, d'ouvrir une nouvelle boutique où la praline rose prend une place dominante. Depuis, le succès de la Maison est sans appel et elle ne cesse de se développer et innover... Vous pouvez visiter la MDLP au site de fabrication à Saint Denis de Cabanne (42) et retrouver toutes ses spécialités sous trois dénominations: MDLP, Max Fleurdépine ou Max et ses Gourmandises.

Plusieurs facteurs expliquent cette réussite: la rigoureuse sélection des amandes, et le procédé rarement mis en oeuvre de leur torréfaction à cœur grâce à l'utilisation d'un vieux torréfacteur plutôt qu'une rampe de gaz. On obtient à partir de là la Praline Rose Tradition, entière, à consommer telle quelle. Celle-ci peut ensuite être déclinée sous d'autres formes: simplement concassée, ou en sucre. C'est la Fleur de Praline, création de la MDLP, qui est une praline concassée et reconcassée puis tamisée jusqu'à obtenir une texture proche de celle d'un sucre. En remplacement de celui-ci dans les desserts, la Fleur de Praline donne une jolie couleur et un petit goût bien caractéristiques.

Enfin, Max Fleurdépine se positionne comme un ultra-spécialiste de la Praline rose avec d'autres produits dérivés tels que la liqueur ou le sirop de Praline.

Dans ma recette de tartelette à la fraise, j'ai utilisé 3 produits de la MDLP: les pralines concassées pour la décoration (et le goût!), la Fleur de Praline dans ma crème pâtissière et le sirop de Praline pour napper les fraises... Belle découverte!

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Pour 2 tartelettes :

- 2 fonds de tartelette (pour moi, des fonds de tartelettes à la farine de châtaigne réalisés à partir de la recette ici, un petit plus aussi dans le goût!)

Pour la crème pâtissière légère aux pralines roses et à la vanille :

- 5cl de lait

- 2 CS de crème fraîche

- 1 CS de fleur de praline Max Fleurdépine

- 1 CS de maïzena

- 1/4 de gousse de vanille

Pour les fraises poêlées au sirop de pralines :

- 12 fraises

- Sirop de praline rose Max Fleurdépine

Pour la décoration :

- Pralines roses concassées Max Fleurdépine

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Faire cuire les fonds de tartelettes, ou s’ils sont déjà précuits, les faire réchauffer quelques minutes au four à 200° pour leur redonner du croustillant. Laisser refroidir.

Préparer la crème pâtissière légère :

Gratter au couteau les graines de vanille et les placer dans le lait.

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille.

A ébullition, éteindre le feu et laisser refroidir.

Retirer la gousse de vanille infusée, puis ajouter la crème fraîche, la fleur de praline et la maïzena.

Mélanger puis porter à ébullition tout en fouettant.

Retirer du feu lorsque le mélange épaissit.

Verser dans les fonds de tarte.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Préparer les fraises poêlées :

Laver les fraises, bien les égoutter et les couper en deux. Réserver.

Faire chauffer une poêle et ajouter le sirop de praline.

Déposer les fraises dans le sirop en ébullition.

Retourner au bout d’à peine 30 secondes.

Poêler à nouveau quelques secondes et déposer les fraises dans une assiette. Laisser refroidir.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Pour le montage :

Disposer les fraises harmonieusement sur le fonds de tarte et parsemer de pralines roses concassées.

Réserver au frais avant de servir.

Tartelettes aux fraises et aux pralines roses et partenariat Maison de La Praline

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #Partenariat

Repost 0

Publié le 20 Avril 2015

Crèmes au chocolat, streusel aux noix

La vie est ainsi faite qu'on ne maîtrise pas toujours son contenu... Aussi, même si l'envie de réaliser des recettes et de les publier sur le blog est bien là, le temps me manque...

Pourtant, l'inspiration persiste, une dizaine d'idées se bousculent au portillon, toutes plus intéressantes à réaliser les unes que les autres!^^ Et des partenaires hors normes à vous faire découvrir, j'ai du pain sur la planche!

D'ici à ce que je passe derrière les fourneaux, j'ai encore quelques recettes à vous présenter pour les prochaines semaines, plutôt simples, mais cela fait du bien de temps en temps, du moment qu'on se régale!

Pour aujourd'hui, une recette avec un streusel à la farine de noix, une poudre de noix bio dénichée sur un marché du miel du côté de Lyon il y a quelques semaines, une délicieuse découverte!

-

Pour 2 crèmes :

  • 15cl de crème fraîche liquide
  • 75g de chocolat noir
  • 20g de beurre
  • 2 CS d’eXOse vieille barrique (ou de sirop d’agave)

Pour le streusel :

  • 10g de farine de noix
  • 15g de farine blanche
  • 20g de sucre
  • 20g de beurre

Préparer les crèmes au chocolat :

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Ajouter le beurre puis la crème, bien mélanger.

Hors du feu, ajouter eXOse.

Verser dans des verrines et laisser refroidir puis placer au réfrigérateur pour au moins 3h.

Préparer le streusel :

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger du bout des doigts les ingrédients de la pâte jusqu’à obtenir une consistance homogène et de gros morceaux agglomérés.

Placer sur une plaque à four et enfourner à mi-hauteur pour 10 minutes.

Laisser refroidir avant utilisation.

Avant de servir, parsemer les crèmes au chocolat de streusel aux noix.

Déguster.

Crèmes au chocolat, streusel aux noix

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0

Publié le 20 Mars 2015

Gâteau orange de ma grand-mère, revisité à la cardamome

Je vous ai déjà présenté une recette du calepin de ma grand-mère (utilisation des dernières pages vierges d'un fascicule sur les véhicules blindés... pour vous dire comme ça date..!): la brioche Renée, que j'avais déjà revisitée. Aujourd'hui, j'ai choisi son "gâteau orange", dont j'ai envie depuis bien longtemps. J'ai simplement ajouté de la cardamome pour apporter ma petite touche, ce n'est pas grand chose, mais c'était le petit plus qui a boosté la recette.

Gâteau orange de ma grand-mère, revisité à la cardamome

Sur le livret, vous pouvez lire globalement, en intégrant les annotations et ajouts :

Gâteau orange

Four <6>. 115g de beurre – 115g de sucre – 2 œufs entiers – 1 cuil.café levure chimique – ½ orange – ½ pelure très fine – 115g de farine

Quand il est cuit, mettre jus orange. 50m.

-

J’ai fait mon miel de cette recette minimaliste…

Gâteau orange de ma grand-mère, revisité à la cardamome

Pour 6-8 personnes :

  • 115g de farine
  • 115g de beurre mou
  • 115g de sucre
  • 2 œufs
  • 1 CC de levure chimique
  • 1 orange non traitée
  • 6 gousses de cardamome

-

Préchauffer le four à 180°.

Préparer l'orange:

Couper 2 belles tranches dans l’orange, leur retirer la peau et les couper en deux; réserver.

Prélever le zeste du reste de l'orange, garder de côté, et réserver la pulpe (le jus en sera extrait).

-

Préparer l'appareil à gâteau:

Battre les œufs avec le sucre au batteur électrique pendant environ 1 minute. Le mélange est bien mousseux, gonfle et blanchit.

Incorporer délicatement le beurre mou, puis la farine et la levure ainsi que les graines de cardamome concassées et les zestes d'orange.

Beurrer un moule à cake et déposer les morceaux entier d’orange au fond.

Verser la pâte dans le moule.

Enfourner pour 45-50 minutes, en fonction du four.

Couvrir d’un papier aluminium en cours de cuisson si le gâteau brunit beaucoup.

A la sortie du four, verser le jus du reste de l’orange sur le gâteau.

Laisser refroidir et déguster.

Gâteau orange de ma grand-mère, revisité à la cardamome

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts, #gouters

Repost 0

Publié le 9 Mars 2015

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Depuis le début de la saison des pommes, cette recette me travaille. Depuis que j'ai découvert eXOse aussi (présenté plusieurs fois ici), et que je me suis dit que cela ferait un excellent mélange. Depuis octobre donc.

J'ai mis le temps à passer à exécution cette recette. Je voulais une pâte crue, mais ne pouvais m'empêcher de penser que des pommes à peine cuites s'accorderaient parfaitement en goût et en mélange de textures. Alors après réflexion, j'ai choisi une pâte crue, une garniture crue à la pomme, le tout surmonté de quartier de pommes juste poêlés.

Dans la réalisation de la tarte crue aux pommes (ou raw apple pie), 2 recettes m'ont guidées, j'en a pioché les éléments qui me plaisaient pour obtenir la tarte de mon imagination^^: la tartelette crue à la butternut et à l'orange d'Angie, présentée au salon du blog culinaire à Soissons! et la tarte crue aux pommes de l'association Manger Santé.

Et puis j'ai poêlé mes quartiers de pommes pour terminer la réalisation. On obtient tout ce que je souhaitais, un dessert gourmand fruité et pas trop sucré, un mélange de saveurs et de textures qui mènent en exploration vers des contrées peu connues... La tarte crue, c'est effectivement à découvrir!

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Pour 2 tartelettes :

Pour la pâte :

  • 6 dattes dénoyautées
  • 20g de noix de coco râpée
  • 30g d’amandes en poudre
  • 1 CC de cranberries séchées
  • 1 CC d’eXOse, sucre de raisin (ou sirop d’agave, ou miel, ou sirop d’érable)
  • 1 CC de cacao en poudre (facultatif)

Pour la garniture à la pomme :

  • 1 pomme
  • 1 CC de jus de citron
  • 1 CC de purée d’amandes blanche

Pour la rosace à la pomme :

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Mixer ensemble tous les ingrédients de la pâte.

Tasser la pâte au fond de 2 cercles de présentation.

Placer au réfrigérateur pour au moins 30 minutes.

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Pendant ce temps, préparer la garniture aux pommes :

Eplucher la pomme et la râper. Mélanger au citron pour éviter l’oxydation. Incorporer la purée d’amandes.

Egoutter si nécessaire, puis placer sur la pâte dans les cercles.

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Préparer la rosace à la pomme :

Eplucher la pomme et la couper en lamelles.

Chauffer une poêle et y ajouter un morceau de beurre.

Faire poêler doucement les pommes pendant une dizaine de minutes en les retournant une fois.

Laisser refroidir.

Passer au montage :

Retirer les cercles de présentation.

Disposer les pommes en rosace sur les tartelettes à la pomme crue.

Badigeonner d’eXOse nouvelle barrique (ou miel, ou sirop d’érable) à l’aide d’un pinceau à pâtisserie.

Placer à nouveau 30 minutes au frais avant de servir.

Tartelette crue aux pommes, rosace de pommes juste poêlées

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost 0