Résultat pour “epicurien”

Publié le 27 Juillet 2015

Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !

Suite aux 26 participations toutes plus alléchantes et originales les unes que les autres, le jury, composé de quelques salariés de L’Epicurien et moi-même, a durement présélectionné 5 recettes que j’ai ensuite réalisées le plus fidèlement possible afin de déterminer les 3 gagnantes du concours.

Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !

Vous m’avez fait bosser, et j’ai pu grâce à vous réviser mes techniques :

- un peu de boulange avec une pâte à pain (au levain, une première pour moi !), sacrée Sotis ! ;-) ;

- une génoise, en version facile made in Cécile ;

- un nappage (il m’a donné du fil à retordre, j’ai passé au moins 1h sur la bête !!) dont seule Kekeli connaît le secret ;

- 1 pâte sablée (ça colle partout !!) dont Not Parisienne a heureusement bien expliqué comment s’en dépatouiller sans trop s’embêter ;

- et la dernière recette de ma journée cuisine, toute simple pour se reposer (elle ne l’aurait pas été autant si j’avais fait ma propre pâte feuilletée !^^), merci Lova ! ;-)

Après cette journée de cuisine – agréable éprouvante en raison d’un four allumé des heures en période de canicule^^ – le jury s’est réuni pour goûter ces 5 merveilleux mets que j’ai reproduits au plus proche des recettes originales.

Je vous les fait défiler avec le(s) produit(s) L'Epicurien utilisé(s) pour chaque recette...

3- La Tarte aux fraises de Céci-bon

4- Les Feuilletées de cabri lardé à la confiture d'oignons rouges de Graine de Faim Kely

14- Le Gâteau Rhum Ananas Coco ou Délice des îles de Not Parisienne

21- Le Gâteau aux fruits rouges et aux amandes de Kekeli

23- Le pain de mie roulé à la confiture de Sotis du blog La Gourmandise est un joli défaut

Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !
Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !

Suite à ce goûter convivial, il a fallu noter chaque recette. Chaque membre du jury a choisi 3 recettes qu’il a hiérarchisées. Celle qu’il a préférée s’est vue attribuer 3 points, la seconde 2 points, et la troisième 1 point.

Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !

Voici les résultats des votes :

1-Les Feuilletées de cabri lardé à la confiture d'oignons rouge de Lova du blog Graine de Faim Kely : 14 points

2-Le Pain de mie roulé de Sotis du blog La Gourmandise et un joli défaut : 13 points

3-La Tarte aux fraises de Cécile du blog Céci-bon : 4 points

Vous l’avez compris, un plébiscite complet pour les 2 premières recettes ! Des résultats complètement inattendus, car dans les faits, nous avons vraiment beaucoup apprécié les 5!

Le fabuleux gâteau ananas-coco de Not Parisienne, bien qu'excellent, nous a paru un peu trop sucré, alors que le superbe gâteau aux amandes et aux fruits rouges de Kekeli est apparu légèrement trop classique au goût, une fois la surprise du glaçage et des jolies superpositions passée...

Bravo aux gagnantes, envoyez-moi vos coordonnées électroniques et postales afin que nous puissions échanger concernant vos lots L’Epicurien !

Et merci encore à toutes d'avoir participé, ce fut de très bons moments que de découvrir vos recettes et en réaliser quelques-unes!

-

D'ailleurs, je ne compte pas m'arrêter là dans la réalisation de vos recettes, et j'ai commencé par tester la confiture de concombre à la vanille de Sandy du blog Cuisine & Cigares...

Les résultats du concours « cuisinez à la confiture » enfin sur le blog !

Ce parfum original a en effet (forcément !) retenu mon attention, et j’ai tenu à réaliser cette confiture pendant ma session cuisine… Du fait de la chaleur torride qui régnait dans la pièce, mes dés de légumes macérés pendant 2 heures dans le sucre étaient juste tous desséchés ! Mais cela ne m’a pas empêché de poursuivre, et bien m’en pris puisqu’ils ont un peu repris une texture à la cuisson (que j’ai dû achever avec un peu d’agar-agar pour l’aider à prendre). En conclusion, ce n’est pas une confiture que je mangerais au petit-déjeuner puisque l’on retrouve bien le goût du concombre, mais j’aime beaucoup la tartiner sur des toasts de pain frais, parsemée d’oignon blanc nouveau finement émincé, un régal ! Promis, un jour j’irai au bout de la recette avec l’avocat et la salsa de tomates !

A bientôt pour de nouvelles recettes...

Voir les commentaires

Rédigé par PErrine

Publié dans #News

Repost0

Publié le 4 Novembre 2014

Macarons à la confiture {meringue italienne}

Ma première meringue italienne! Et plutôt une réussite pour ces macarons fourrés à la confiture ou à la ganache à la confiture L'Epicurien. En fonction de la texture de la confiture ou de l'effet recherché, une préparation différente: simplement de la pâte à tartiner, une confiture au goût magnifié légèrement gélifiée pour tenir dans le macaron (je vous rassure, encore extrêmement moelleuse) ou une ganache pour atténuer le pep's du gingembre tout en préservant son goût authentique.

Inspirée du livre Pâtisserie! de Christophe Felder pour les coques avec quelques conseils ajoutés de ci, de là pour mettre toutes les chances de réussite de mon côté, j'ai moi-même confectionné les fourrages en fonction de mes envies et besoins.

A vos fourneaux!

Macarons à la confiture {meringue italienne}

Pour environ 40 macarons :

Pour les coques :

  • 200g de poudre d’amandes
  • 200g de sucre glace
  • 200g de sucre semoule
  • 5cl d’eau
  • 75g + 75g de blancs d’œufs (séparés des jaunes 4 jours plus tôt, et conservés au frais dans une boîte hermétique)
  • Colorant alimentaire, cacao en poudre (pour la couleur des coques, facultatif)

Pour 20 macarons au gingembre :

Pour 10 macarons à la confiture de fraises Mara des bois et champagne :

Pour 10 macarons au chocolat et fève Tonka :

Matériel spécifique :

  • Un thermomètre
  • Une poche à douille lisse (8-10mm)
  • Un batteur électrique
  • Plaque en silicone pour macarons (ou papier sulfurisé)
Macarons à la confiture {meringue italienne}

Préparer les coques des macarons :

Réserver un bol avec 75g de blancs d’œufs (ou les placer dans la cuve de votre batteur si vous avez).

Mixer ensemble la poudre d’amandes et le sucre glace pendant 30 secondes puis tamiser le mélange.

Verser l’eau et le sucre semoule dans une casserole, mélanger et mettre sur feu moyen.

Lorsque la température du sirop atteint 114°, commencer à battre les 75g de blancs d’œufs en neige à grande vitesse.

Lorsque le sirop de sucre atteint 118-119° (il fait de belles bulles), retirer la casserole du feu.

Réduire la vitesse du batteur électrique et incorporer doucement le sucre cuit aux blancs d’œufs montés en le faisant glisser le long des parois du bol.

Lorsque tout le sucre est versé, augmenter à nouveau la vitesse du batteur au maximum pour faire refroidir la meringue italienne.

Pendant ce temps, incorporer les 75g de blancs d’œufs restants au tant pour tant (le mélange poudre d’amandes et sucre glace).

Lorsque la meringue est à peine plus chaude que le doigt, arrêter le batteur. La consistance doit être lisse et brillante.

Incorporer la meringue progressivement au mélange à base d’amandes en suivant le mouvement suivant : soulever rapidement la pâte à l’aide d’une spatule en caoutchouc en la rabattant sur les parois avec une rotation du bol pour que l’ensemble soit bien homogène. La consistance doit être semi- épaisse.

Ajouter les colorants alimentaires (facultatif).

Préchauffer le four à 170°.

A l’aide d’une poche à douille, former des ronds de pâte d’environ 4cm de diamètre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (si vous n’avez pas de plaque à macaron en silicone, vous pouvez au préalable dessiner des cercles sur le papier pour vous assurer une uniformité des coques).

Tapoter légèrement la plaque sur laquelle se trouve la pâte pour uniformiser la surface des coques.

Enfourner pour 10 à 12 minutes en ouvrant rapidement la porte du four deux fois au cours de la cuisson (à 8 et 10 minutes) pour évacuer l’humidité (conseil de Pierre Hermé).

Laisser complètement refroidir les coques avant de les garnir.

A ce stade, vous pouvez ranger les coques dans une boîte hermétique et placer celle-ci au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Macarons à la confiture {meringue italienne}

Préparer la ganache au gingembre :

Faire fondre le chocolat blanc avec la crème au bain-marie. Lorsque la texture est bien lisse et homogène, ôter du feu et ajouter la confiture de gingembre. Laisser refroidir.

Déposer une cuillère de ganache sur une coque de macaron, ajouter un cœur de confiture et recouvrir d’une seconde coque. Procéder de même pour tous les macarons.

Préparer la garniture aux Saveurs divines :

Verser l’eau et l’agar-agar dans une petite casserole. Porter à ébullition et la maintenir pendant 1min30 à 2 minutes tout en remuant (l’ébullition ne doit pas être maximale sinon tout le liquide va s’évaporer, une température juste au-dessus de 85° suffit).

Oter du feu et incorporer la confiture. Laisser tiédir puis garnir les coques.

La pâte à tartiner s’utilise telle quelle pour garnir les coques restantes.

Les macarons se conservent quelques jours dans une boîte hermétique au réfrigérateur.

Astuce 1 : pour s’assurer d’obtenir de magnifiques collerettes, il est préférable de laisser « croûter » à l’air libre les coques de macarons avant cuisson au moins 1/2h. Pour une question de temps et de nombreuses cuissons successives, j’ai dû supprimer cette étape ; mais Felder ne la conseille pas.

Astuce 2 : il est plus facile de réaliser les coques des macarons à 4 mains (surtout si vous avez un batteur à main). Ma maman m’a été d’une aide précieuse…

Macarons à la confiture {meringue italienne}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost0

Publié le 17 Février 2015

Bostock coco-passion

La version de la brioche perdue découverte chez Pierre Hermé, qui vend dans ses boutiques parisiennes des bostocks divinement bons (celui que j’ai adoré, le Satine : cream cheese, orange, fruit de la passion. Celui qui est en vente en ce moment, le Médélice : amandes, citron, noisettes). Ici, une version (très) adaptée.

Bostock coco-passion

Pour 2 personnes :

  • 2 tranches de brioche rassies

Pour le sirop d’imbibage :

  • 10cl d’eau chaude
  • 1 CC de sucre de coco (en vente dans les épiceries asiatiques)

Pour la crème coco-passion :

Pour la décoration :

  • Sucre glace
Bostock coco-passion

Préparer le sirop :

Dissoudre le sucre de coco dans l’eau chaude.

Imbiber les tranches de brioche de ce sirop.

Préchauffer le four à 170°.

Mélanger du bout des doigts le beurre avec le sucre glace et la noix de coco.

Ajouter l’œuf si vous souhaitez obtenir une crème et mieux « figer » la brioche. Pour une consistance de « streusel », ne pas ajouter l’œuf (je ne l’ai pas fait, les quantités étaient trop infimes).

Recouvrir les tranches de brioche imbibées de la préparation.

Enfourner pour 18 minutes.

Laisser tiédir et saupoudrer de sucre glace.

Bostock coco-passion

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters

Repost0

Publié le 19 Février 2015

Tartare de céleri et pomme au gingembre, crevette sautée sel et poivre

Une bouchée apéritive moderne et agréable d'inspiration chinoise (mais pas que) pour fêter le nouvel an chinois!

Pour 4 cuillères de présentation :

Pour le tartare de pomme et céleri :

Pour les crevettes sautées :

  • 4 crevettes
  • Fleur de sel
  • Poivre de Sichuan ou poivre noir
Tartare de céleri et pomme au gingembre, crevette sautée sel et poivre

Préparer le tartare :

Laver le céleri et le couper en fins morceaux. Réserver dans un bol.

Eplucher la demi-pomme et la couper en petits morceaux. L’ajouter au céleri et asperger de jus de citron.

Ajouter le gingembre, bien mélanger et réserver le tartare au frais.

Laisser mariner une petite heure.

-

Préparer les crevettes :

Bien les rincer sous l’eau claire.

Décortiquer les crevettes en prenant soin de garder leur queue pour la décoration. Retirer le boyau noir.

Les laver à nouveau, les égoutter et les déposer sur du papier absorbant.

Faire chauffer l’huile dans une poêle.

Mélanger les crevettes au sel et au poivre (quantités selon goût).

Les faire sauter 1 à 2 minutes dans la poêle en remuant de temps en temps.

Tartare de céleri et pomme au gingembre, crevette sautée sel et poivre

Procéder au montage :

Déposer une grosse cuillère à café de tartare au fond de cuillères ou de coupelles de présentation.

Ajouter d’une crevette encore tiède.

Déguster aussitôt.

Tartare de céleri et pomme au gingembre, crevette sautée sel et poivre

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #amuse-bouches

Repost0

Publié le 17 Décembre 2015

Muffins aux notes de poivre et épices douces

A l'approche de Noël, je ne me suis pas encore immergée dans la féerie des bûches et autres biscuits alsaciens ou nordiques. Faute de temps, ce n'est pas l'envie qui me manque. Il est bien possible que je ne réponde pas non plus à vos attentes, quel dommage! Alors pour parer à cela, je vous propose des muffins d'une douceur épicée incroyable, relevée d'une note poivrée pour un équilibre tout en délicatesse et en moelleux. On en redemande. Un grand merci à mon partenaire Huile des Orgues, Marie-Neige et Philippe, pour leur confiance.

Muffins aux notes de poivre et épices douces
Muffins aux notes de poivre et épices douces
Muffins aux notes de poivre et épices douces
Muffins aux notes de poivre et épices douces

Pour 8 muffins :
– 1 œuf

– 140g de farine
– 60g de miel
– 30g d’huile d’olive aux Poivre et Epices Douces Huile des Orgues

– 30g de sucre
– 10 cl de lait
– 1 CC de bicarbonate (ou levure chimique)

– Marmelade de clémentine (facultatif, chez L'Epicurien pour moi!)

-

Préchauffer le four à 180°.

Dans un bol, mélanger les ingrédients secs : farine et bicarbonate.


A part, battre l’œuf avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux. Ajouter l’huile d’olive, le miel et le lait. Incorporer les ingrédients secs.

Remplir des moules aux 2/3.

Pour les gourmands, ajouter une cuillère à café de marmelade au milieu de la pâte, cela donnera des muffins façon nonnettes!

Enfourner pour 15 minutes.

Laisser refroidir et déguster. Aussi bon le lendemain.

Muffins aux notes de poivre et épices douces
Muffins aux notes de poivre et épices douces

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #gouters

Repost0

Publié le 28 Juillet 2016

Fondant moelleux à l'abricot et à la confiture

Des abricots, j'en ai acheté 5kg, autant dire que j'avais de quoi en faire quelques recettes... Voici donc un deuxième gâteau fondant qui n'a rien à voir avec celui de la semaine dernière au niveau de la texture. Ce sont les abricots à la confiture qui apportent le fondant, la texture du gâteau en elle-même étant plutôt moelleuse (transition vers la recette de la semaine prochaine qui, elle, sera carrément moelleuse ^^). Une libre interprétation de la recette de Gâteau fondant acidulé aux abricots de Mercotte à la cuisson boostée faute de temps. Un résultat certainement différent donc de la recette initiale, mais néanmoins excellent, on s'en ressert volontiers !

Fondant moelleux à l'abricot et à la confiture

Pour un moule à manqué de 22-24cm de diamètre (8 personnes)

  • 1 kg d' abricots mûrs
  • 3 œufs
  • 250g de farine
  • 200g de sucre blond de canne
  • 75g de beurre fondu refroidi
  • Confiture au choix (pour moi, la confiture de Ti-Punch de L'Epicurien)
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
Fondant moelleux à l'abricot et à la confiture

Laver les abricots, bien les égoutter et les couper en deux.

Mixer 250g d'abricots avec le sucre. Ajouter le beurre fondu puis les œufs et le sel.

Incorporer la farine tamisée et la levure.

Beurrer le moule et le saupoudrer de sucre.

Déposer au fond du plat les oreillons d'abricots en rangs serrés, côté "cœur" vers le haut.

Garnir chaque creux d'abricot de confiture.

Recouvrir les abricots de la pâte.

Enfourner à 160° pendant 1 heure environ.

Déguster tiède ou froid après un passage au réfrigérateur.

Fondant moelleux à l'abricot et à la confiture

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost0

Publié le 11 Janvier 2017

dôme chèvre figue pain d'épices

Une recette festive, qui pourra tout aussi bien convenir pour les fêtes que pour recevoir des invités, ou fêter la St Valentin !

-

Pour 20 bouchées

  • 200g de fromage de chèvre frais
  • 10 grandes tranches de pain d'épices (recette maison ICI)
  • 100g de confit de figue (pour moi, le condiment Figue au Vinaigre Balsamique de L'Epicurien)
  • Sel, poivre
  • Poudre dorée (facultatif, pour la décoration)

 

Matériel spécifique

  • Mini-moules en silicone en forme de demi-cercles

dôme chèvre figue pain d'épices

La veille, fouetter à la fourchette le fromage de chèvre dans un bol avec sel et poivre.

A l'aide d'une petite cuillère, recouvrir uniformément les parois des mini-moules avec la préparation.

Stocker au congélateur pour la nuit.

Le lendemain, découper des cercles dans les tranches de pain d'épices avec un emporte-pièce arrondi d'un diamètre à peine plus large que celui de la base des dômes au chèvre.

Sortir chaque sphère de chèvre de son alvéole, la remplir de confit de figue et retourner sur une rondelle de pain d'épices.

Saupoudrer l'ensemble de poudre dorée (facultatif).

Laisser décongeler plusieurs heures avant consommation, au réfrigérateur ou dans une pièce fraîche.

Bouchées au chèvre, figue et pain d'épices

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Juin 2015

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Un dessert qui fait dans l'étonnement... Un gâteau cuit à la vapeur (le khanom kluai, repéré sur le blog de Lorraine Délices et adapté, une franche réussite) et la fameuse mousse au jus de pois chiche monté qui fait le tour des blogs...

Vous n'en avez pas encore entendu parler?! Le jus de pois chiche, fouetté au batteur électrique, a les mêmes vertus qu'un blanc d’œuf: il blanchit, monte et se tient comme le ferait le blanc d’œuf! Vraiment je suis d'accord, c'est magique!

Quelques limites qui n'en sont pas vraiment:

- c'est beaucoup plus long à monter, et même après presque 10 minutes (j'ai volontairement pris le temps pour le test), je n'ai pas obtenu qqc d'aussi ferme qu'un blanc d’œuf;

- on dit que ça n'a pas le goût de pois chiche, mais je vous assure que quand vous trempez votre doigt dedans, ça sent bien le pois chiche! il suffit de mettre assez de chocolat/ pâte à tartiner pour couvrir le goût! (mon Homme n'a rien décelé^^);

- à partir du lendemain, la mousse a tendance à se liquéfier un peu au fond...

Ceci étant dit (et j'ai à cœur de mettre la lumière dessus, c'est le côté test de cette recette^^), j'ai vraiment aimé et je recommencerai!

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Pour changer des mousses au chocolat au jus de pois chiche que l'on voit sur les blogs, j'ai voulu tester à la pâte à tartiner. Pour une meilleure harmonie avec le gâteau, j'ai choisi la pâte à tartiner chocolat noir, cannelle, muscade et zestes de citron confits L'Epicurien. Elle s'est parfaitement accordée aux saveurs coco-banane du gâteau. Pour les tests, j'ai voulu tester plusieurs degrés de concentration de la pâte à tartiner dans le jus de pois chiche monté. Il y a un seuil à partir duquel on ne sent plus le pois chiche, puis j'ai jugé que chacun peut décider de la quantité de pâte à tartiner qu'il veut dans sa mousse: plus de pâte à tartiner et elle sera plus dense et plus goûteuse; l'inverse si la quantité de jus de pois chiche monté est plus importante.

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

En pratique, ce dessert est aussi bon tiède (le gâteau est tout tendre et la mousse n'a pas encore pris, ce qui lui vaut plutôt le nom d'émulsion) ou froid (le gâteau sorti du frigo est plus compact et la mousse fait une "quenelle" pour accompagner). J'ai préféré l'émulsion tiède moins concentrée en pâte à tartiner, et la mousse plus dense et concentrée avec le gâteau froid.

-

Vous avez maintenant envie d'essayer?! Place à la recette! =)

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Ceci est un dessert vegan si on remplace la pâte à tartiner par du chocolat.

-

Pour 2 personnes :

Pour le gâteau banane-coco (khanom kluai):

  • 2 bananes moyennes
  • 50g de farine de riz
  • 15g de maïzena
  • 40g de sucre
  • 65ml de crème de coco
  • 50g de noix de coco rapée
  • 1/2 cc. de sel
  • jus de citron (facultatif, pour éviter que la banane ne noircisse, je n'en ai pas mis)

.

Pour l’émulsion à la pâte à tartiner :

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Eplucher les bananes, les placer dans une assiette creuse et bien les écraser à la fourchette.
Incorporer la farine de riz, la maïzena, le sucre, la crème de coco, et la noix de coco râpée.

Verser la pâte dans un moule rond beurré (environ 15 cm de diamètre).

Faire cuire à la vapeur pendant 30 min.

Démouler le gâteau, le décorer de copeaux de noix de coco, et servir tiède, ou froid après quelques heures au réfrigérateur.

-

Pour l’émulsion à la pâte à tartiner :

Battre le jus de pois chiche au batteur jusqu’à obtenir un mélange ferme et blanc ; émulsionné.

Faire fondre doucement à la casserole la pâte à tartiner.

Incorporer progressivement le jus de pois chiche à la pâte à tartiner.

Servir tiède ou placer au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

Dans les photos suivantes, vous verrez le rendu visuel du dessert tiède ou froid.

Le dessert en version tiède...

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}
Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Le dessert en version froide...

Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}
Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}
Gâteau banane-coco et émulsion chocolatée {sans œufs, sans gluten, avec de la pâte à tartiner}

Cette recette pourrait être une participation au concours des 3 ans de mon blog: Cuisinez à la confiture. Vous avez jusqu'au 15 juillet pour créer votre recette, n'oubliez pas! + d'info ICI.

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Desserts

Repost0

Publié le 26 Juin 2015

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Je voulais un petit déjeuner aux pralines roses. Une brioche? Non... quelque chose d'encore plus gourmand... un pain suisse par exemple! Tiens oui, c'est une bonne idée, ça change! Mais... Tu le veux à la crème pâtissière, toi, ton pain suisse? Ah non, j'aurais plutôt mis de la bonne crème épaisse, ça va bien avec les pralines, comme la base d'une tarte aux pralines, où les 2 se mêlent, hmmm... C'est bien ce que je pensais! Mais ton pain suisse à la crème, ça fait un peu solo, non? La viennoiserie que tu prends à la boulangerie le matin avant de partir au boulot... Pas celle que tu mets sur la table du petit déjeuner un dimanche matin, quand tout le monde a encore les yeux endormis... Il faut quelque chose de grand, un format familial du pain suisse, qu'on ait plaisir à couper, à voir lentement se découvrir... ça c'est gourmand et tout le monde en voudra, bien mieux que si tu leur servais déjà le pain suisse tout prêt! Ok pour le concept, et alors maintenant, quelle recette?

J'ai craqué sur le Pull appart bread de La Popotte de Manue qui donnait en visuel à peu près ce que je souhaitais. Beaucoup de crème plus tard, la pâte a un peu absorbé son humidité, une nuit au frigo pour cuire au dernier moment avant le petit déjeuner, et j'ai obtenu exactement mon "genre de pain suisse à partager", avec les excellentes pralines roses de mon partenaire La Maison de la Praline (toute ma description ici)!

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Pour la pâte :

  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 125cl de lait tiède
  • 25cl d'eau tiède
  • 30 g de beurre mou
  • 25 g de sucre en poudre
  • 12g de levure fraîche
  • 1 pincée de sel

-

​​Pour la garniture :

Pour le glaçage:

  • Sucre glace
  • Citron
Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Délayer la levure dans l’eau tiède.

Dans un saladier, mélanger le sucre et l’œuf, puis ajouter la levure et l’eau ainsi que le lait tiède.

Ajouter 70g de farine et pétrir. Ajouter le 150g de farine et pétrir à nouveau.

Ajouter le beurre et le sel puis pétrir et ajouter le reste de farine.

Pétrir pendant 10 minutes. La pâte doit être lisse et bien souple.

Former une boule, déposer dans un saladier et laisser lever pendant 1h-1h30 dans une pièce chaude. La pâte doit doubler de volume.

Dégazer la pâte, puis, sur du papier sulfurisé ou un tapis en silicone, former un rectangle d’environ 25*30cm à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Etaler la crème fraîche et saupoudrer des pralines roses.

Rouler la pâte.

La couper ensuite tous les 5cm et déplacer chaque rouleau de quelques centimètres : l’un vers la gauche, le second vers la droite.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Laisser reposer 30 minutes et enfourner, ou comme moi, placer au réfrigérateur pour la nuit pour avoir une viennoiserie toute chaude au petit déjeuner !

Préchauffer le four à 180°.

Badigeonner la pâte de lait (ou d’œuf battu) et cuire la viennoiserie à partager pendant 20-30 minutes.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Pour le glaçage, délayer du sucre glace dans un peu de jus de citron et verser sur la brioche.

Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}
Comme un pain suisse aux pralines roses {à partager}

Voir les commentaires

Rédigé par Perrine

Publié dans #Petit déjeuner, #Boulange

Repost0

Publié le 23 Février 2020

 

Qui aime la truffe par ici ? Pour ma part, c'est une découverte récente, d'abord transformée dans les incroyables tartinables de L'Épicurien qui lui font bien honneur, puis au cours d'un repas 100% truffe dégusté dans le vénérable restaurant étoilé de Corinne et Guilhem Sevin. Cette expérience était absolument fabuleuse et détonante (même les îles flottantes étaient râpées de truffe fraîche !), et je ne remercierai jamais assez le chef pour son accueil et la justesse de ses plats. C'était l'an dernier grâce au 2e prix remporté lors du concours des Truffières de Rabasse avec mes éclairs au poireau, saumon fumé et truffe. Trêve de superlatifs, je peux tout de même dire aujourd'hui que j'apprécie pleinement ce mets. Alors j'ai remis le couvert cette année avec ces rouleaux tous en textures, à déguster sur le pouce, à l'apéritif ou comme une entrée.

 

Pour 4 rouleaux :

Pâte brisée aux éclats d'amandes à la truffe :

  • 100g de farine de petit épeautre
  • 100g de farine de blé
  • 100g de beurre à température ambiante
  • 1 œuf
  • Sel, poivre
  • Amandes à la truffe Truffières de Rabasse

Mousseline de chou-fleur à la truffe :

  • 500g de têtes de chou-fleur
  • Huile de truffe
  • Sel, poivre

Décoration :

  • 8 lamelles de truffe du carpaccio de truffes d'été Truffières de Rabasse

Matériel spécifique :

  • Tubes en inox de 2cm de diamètre

 

Préparer la pâte :

Mélanger tous les ingrédients à la main (à l'exception des amandes) jusqu'à obtenir une consistance homogène. Former une boule de pâte et placer au réfrigérateur pour 30 minutes.

Pendant ce temps, détailler au couteau les amandes en éclats.

Préparer la mousseline de chou-fleur :

Laver les têtes de chou-fleur et les cuire à la vapeur pendant 20-30 minutes.

Une fois cuites, les mixer, saler, poivrer, et ajouter un filet d'huile de truffe (selon goût).

Réserver au chaud.

 

Préparer la pâte :

Préchauffer le four à 180°.

Sur un plan de travail, répartir les éclats d'amandes à la truffe.

Partager la pâte en 4 parts égales et abaisser la pâte finement sur les amandes à l'aide d'un rouleau à pâtisserie de manière à former des rectangles.

Enrouler la pâte sur les tubes et découper ce qui déborde.

Enfourner pour 20 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.

Sortir du four et retirer délicatement les tubes en inox.

 

Pour le montage :

A l'aide d'une poche à douille, garnir les rouleaux croquants de mousseline de chou-fleur à la truffe.

Décorer d'une lamelle de truffe de part et d'autre du rouleau garni.

Déguster aussitôt.

Rouleau croquant, mousseline de chou-fleur, truffe

Voir les commentaires

Repost0